10 problèmes qu'on rencontre quand on lit sur le trajet des vacances

Milieu des vacances d’été, certains ne vont pas tarder à partir en vacances, d’autres en sont déjà revenus, d’autres vont repartir, et d’autres encore vont rester chez eux. Mais ce qui est sûr c’est qu’on sera tous accompagnés de liiiiivres !

Pour lire sur la plage, ou parce qu’on est paumé dans la campagne bretonne sans réseau ni internet … ou pour lire sur le trajet des vacances. Parce que la Bretagne depuis Toulouse, on met plus de 10h, alors il faut s’occuper 😀 (oui, je suis en Bretagne au moment où j’écris ces lignes, et comme je n’ai trouvé aucune Balade Littéraire à faire, je me suis reportée sur l’article que voici).

La lecture pour les longs trajets, c’est vraiment top. Que ce soit en voiture, train, avion, dos de mangouste ou hélicoptère, c’est toujours bien d’avoir de quoi lire, même si on rencontre d’inévitables problèmes … (des problèmes graves et insolubles en plus!)

Alors cet été, si vous avez un long trajet à faire et que vous comptez lire, préparez-vous à vous retrouver confronté à au moins un ou deux de ces problèmes !

10 problèmes qu'on rencontre quand on lit sur le trajet des vacances

1 . Ca demande plus de concentration.

Surtout dans le train … les défilés des voyageurs qui vont aux toilettes ou chercher un sandwitch, la vente ambulante, le voisin qui gigote, les annonces du chef de bord qui n’arrêtent pas « tumtumtoudou, Mesdames et Messieurs, notre train circule actuellement avec 3h de retard à cause d’un daim qui a traversé les voies » (Bon heureusement qu’on a pris un livre …) … Pour moi les arrêts dans les gares sont le moment de distraction ultime. Je regarde les gens qui montent, qui descendent, j’inspecte la gare pour voir si elle est jolie …:p

Entre tout ça, il faut être bien accroché. Soit avoir pris un livre très addictif, soit vraiment simple à lire. Dans mon cas, si je me mets à lire Proust dans le train, je suis sûre de ne pas réussir à finir une phrase avant de regarder le cookie que mon voisin d’en face est en train de manger.

2. Ce voisin qui lit par-dessus l’épaule

Ou celui d’en face qui se tord le cou pour voir la couverture.

« …… » Non mais là, c’est sorti du contexte, Mr le voisin, je ne suis pas en train de lire un livre entier sur la sexualité d’une ado. Enfin si peut-être, mais c’est mon problème. Ca peut occasionner des moments un peu gênants :p Et même si le livre est parfaitement politiquement correct, c’est très désagréable ! Mais on ne peut pas s’empêcher de le faire à notre tour, et de rajouter des livres à notre wish list de cette manière ! :p

3. Ca donne la nausée

Pour certains, (comme Morgana), ça n’arrive jamais, même sur la route la plus sinueuse (le monde est injuste).

Mais pour la plupart des gens, lire dans les transports, notamment en voiture, peut s’avérer être la tâche la plus compliquée et la plus dangereuse du voyage. Pour ma part, je suis obligée de bien attendre la route propice. Si il n’y a pas trop de virages ça passe. Il faut quand même que je relève le nez de mon livre de temps en temps, ça demande une vraie organisation !

4. Il faut se retenir de pleurer sur les scènes super tristes

Ou de pousser un énorme éclat de rire même si la scène est désopilante. Et ça c’est très dur et très frustrant ! Si je suis en voiture avec ma famille, ce n’est pas très grave, ils vont me prendre pour une folle, mais ça, ils le savent déjà … ! Dans le train ou l’avion, je me retiens un peu plus. Bon après, ce n’est que de la pudeur, si ça ne vous dérange pas de pleurer en public, go, on sort les mouchoirs. « Noooooon pas Siriuuuuuuus !!! :'( »

5. Il faut interrompre sa lecture au moment crucial !

Parce que c’est l’heure du pic-nic sur l’aire d’autoroute, ou que le contrôleur vient vérifier le billet, ou tout simplement parce qu’on arrive à destination. Pas le choix, il faut poser le livre, et même au milieu du page. Et je déteste ça ! Plus vicieux encore, le soleil qui se couche quand on voyage en voiture … la luminosité décroit au fur et à mesure, on sait bien qu’à un moment donné ill faudra inévitablement poser le livre, mais on essaye de grapiller le moindre petit mot supplémentaire en plissant fort les yeux 😀

6. Au contraire, quand on est tellement pris par sa lecture qu’on en loupe la gare …

Ca ne m’est arrivé que sur des stations de métro pour l’instant, ou sur des TER dont la gare suivante n’était pas trop loin. Du coup ça va. Mais il faut rester vigilant ! 😉

7. On se retrouve avec des marques-pages de circonstance

La carte d’embarquement, le ticket pour les toilettes de la gare, le ticket de caisse de l’aire d’autoroute qui prouve que tu as fait le stock d’Oréos double crème et de M&Ms.

8. On ne peut pas s’installer comme on veut !

Dans l’avion et le train, surtout, on est obligé de garder les coudes tout serrés, alors que c’est une position de lecture qui n’est ni instinctive, ni confortable …

On ne peut pas non plus retirer ses chaussures et s’étaler sur le siège d’à côté les orteils en éventails … Et ça change tout le plaisir de lecture !

9. On ne sait jamais de combien de livres on aura besoin …

Il y a certains trajets durant lesquels je n’ai pas forcément envie de lire, je discute, écoute de la musique, regarde le paysage. Ou alors je ne peux pas parce que ça remue trop (voir point 3 :p) D’autres, je lis tout le long. Entre les deux cas, il peut y avoir un ou deux livres d’écart. A l’aller ET au retour. Plus le nombre de livres dont on aura besoin sur place et qui dépendent du programme de vacances. Tout en prenant en compte que parfois il vaut mieux éviter de charger sa valise. Un vrai casse-tête ! Entre 0,5 livres et 8 … pas facile d’estimer !

10. On ne peut pas boire de thé en même temps !

Ni faire des câlins à son chat. Et ça c’est le pire d’entre tout. Parce que le petit thé qui accompagne un bon livre, c’est le meilleur !

Ca ne donne pas envie de lire sur le trajet des vacances tout ça … et pourtant… ça fait passer le temps et ça donne le ton des vacances ! C’est super agréable de se sentir pris en otage : 15h de trajet dans ta face bam ! T’es obligé de lire. Ok, ça me va 😀

Et vous, est-ce que vous lisez sur le trajet des vacances ? Vous pensez à d’autres problèmes (gravissimes!!!) qu’on rencontre ?

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

10 Comments on “10 problèmes qu'on rencontre quand on lit sur le trajet des vacances

  1. Ah ça … Autant les autres problèmes on peut y trouver des mini solutions pour les alléger, mais pour la conductrice c’est plus compliqué … ^^ Il reste l’audiobook, ou demander aux passagers de te faire la lecture :p
    -Luciole

  2. J’adore ! 🙂
    Mon plus gros problème sur le trajet des vacances… ? Je suis la (seule) conductrice T_T
    Mais sinon tu as tout à fait raison ! 😀

  3. J’admets que pour ces cas-là, la liseuse a ses avantages.
    Mais je crois que j’aime bien au final toutes ces contraintes de la lecture dans les voyages, ça ajoute un petit charme :p
    Je n’ai pas de liseuse, seulement une appli sur mon portable qui me permet de lire des epub, donc je n’en lis pas souvent, mais c’est vrai que pour lire dans le métro par exemple c’est plus pratique de sortir son téléphone qu’un gros bouquin. Pour les longs trajets je préfère le livre papier 🙂
    -Luciole

  4. c’est pour ce genre de soucis que la liseuse est hyper pratique, comme la baisse de luminosité ou le nombre de livres qu’on emmène.. 😛
    mais sinon effectivement, je rencontre souvent certains soucis de ce genre 😉

  5. C’est sûr que la voiture, même si elle a ses avantages par rapport au nombre de gens, on est moins dérangé etc … Dans certains cas c’est juste impossible de lire… Et c’est frustrant ^^
    Comme tu dis, problèmes de lecteurs, très graves en plus :p Au moins avec la musique on ne se pose pas autant de questions !

  6. Chouette article! ça m’est déjà arrivé de louper des stations de métro, mais pas des stations de train heureusement 🙂 Par contre, je ne peux pas lire en voiture, ça me donne vite mal à la tête! Et je rejoins totalement pour le nombre de livres difficile à estimer… #problemesdelecteur

  7. Au fur et à mesure on arrive à se concentrer moins difficilement effectivement ! Pour moi ça dépend vraiment du livre. Certains vont me faire totalement oublier que je suis dans le métro ou dans le train. Une fois je lisais un livre dans lequel les personnages sont complétement bloqués chez eux pendant tout le livre à cause de la neige. Quand j’ai posé le bouquin, j’avais froid, et je ne comprenais pas où était passé la neige… ^^ Ca n’a duré qu’une demi seconde évidemment, mais j’ai pu constater que j’étais à fond dans l’histoire ^^
    Bon courage à toi pour cet été sans vacances ! Je te souhaite te pouvoir en prendre rapidement ! 🙂 Et bonnes lectures dans le métro 😉
    -Luciole

  8. Je me suis bien retrouvée dans ton article, pas de vacances pour moi cette année mais je lis beaucoup dans le métro donc j’ai appris à faire abstraction de beaucoup ^^

  9. Je lis sans problème dans le train ou dans l’avion mais dans la voiture c’est impossible, ça me donne un mal de crane pas possible… J’envie ceux qui peuvent le faire ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.