ADN Vampire, tome 1 : Carmine – Élodie Loch-Béatrix

Durant les premières années d’existence du blog, les vampires étaient assez présents dans les livres dont je vous parlais. Oui, j’ai un lourd passé de fan de Vampire Academy 😀 Six ans plus tard, je n’ai toujours pas lu Twilight, mais j’ai fait la connaissance de Carmine, Arthur, Gary & co, les héros d’ADN Vampire (spoiler : c’était cool).

Ils sont les V1, la première génération d’enfants nés vampires… Carmine n’est pas une adolescente comme les autres, elle est une V1. Après un incident à New-York, sa famille s’installe à Inverness, en Écosse, et Carmine entre au prestigieux Saint Andrew College où elle compte bien s’amuser avec ses nouveaux pouvoirs et défier l’autorité de ses parents pro-humains. Elle va cependant devoir apprendre à cerner ses propres limites : est-elle prête à blesser ses amis humains ? Se laissera-t-elle entraîner par Arthur, lui aussi un V1 ? Comment gérer pulsions amoureuses et soif de sang ? Sa curiosité et son goût des polars vont aussi l’engager dans une enquête dangereuse qui pourrait bien réveiller des démons du passé.

________________

De base, ce livre avait déjà tout ma sympathie. Si vous avez suivi nos aventures en Ecosse fin 2015, vous saurez que la Luciole et moi avons eu un coup de coeur assez gigantesque pour ce pays. En même temps, on y boit du thé; on y mange des fudges, les paysages sont tellement beaux que la vision de tant de bôôtey est à la limite du supportable parfois… pouvait-il en être autrement ?

Bref : ADN Vampire se déroule en Ecosse, et c’était déjà un sacré atout pour me rallier à sa cause. Le cadre est-il bien exploité ? Selon moi, oui : notamment, l’ambiance du Saint Andrew College correspond bien à l’idée que j’ai des lycées là-bas. En plus, chacune des différentes parties qui découpent le livre débutent par un chapitre qui prend place en 1746. Ces passages-là ont le mérite de bénéficier d’une ambiance des plus réussies, mais ils éveillent aussi la curiosité : quel rapport entre l’histoire de Carmine, adolescente de notre époque, et Mairi, jeune femme du 18ème siècle ?

ADN Vampire, c’est aussi une intrigue policière : un meurtrier en série sévit dans les environs, et il s’agira de le démasquer. Bonne surprise de ce côté-là aussi, l’auteure lance diverses pistes et fait habilement monter la tension. Je vous ai déjà avoué que j’étais une petite chose fragile ? Oui ? Eh bien du coup, je peux également vous avouer que j’ai trouvé certains moments des plus inquiétants alors que je lisais seule la nuit 😀 Pas de quoi faire des cauchemars, mais on retrouve là aussi une ambiance super bien développée.

S’il y a une seule ombre au tableau, c’est l’agacement que j’ai régulièrement ressenti face aux comportements de Carmine – surtout au début. Point négatif : pour commencer, j’en voulais un peu à la petite héroïne de me ternir un peu mon plaisir de lecture, point positif : c’est l’occasion de lui offrir une jolie évolution. En même temps qu’elle apprend à gérer ses pulsions de vampires et ses pouvoirs, on voit la jeune fille grandir, apprendre à s’accepter et se comprendre… ce qui l’amène à avoir des réactions et propos qui me la rendaient bien plus sympathique. En somme, mon affection pour Carmine a grandi au fur et à mesure que je tournais les pages.
Mon personnage préféré ? Sans doute Arthur, à qui je pourrais reprocher ses agissements pas très… hum, moraux, mais qui connaît lui aussi une jolie évolution. Il faut croire qu’à mon âge je ne résiste toujours pas aux personnages mystérieux. La maturité, quoi.

Et l’aspect vampirique ? Cliché ou pas ?
Elodie Loch-Béatrix développe une idée que j’ai trouvée super – super tout court, mais aussi super originale. Idée où se mêle mythe vampirique et sciences, une adaptation moderne et qui ne m’a pas donné l’impression de relire les mêmes séries que durant mon adolescence. C’est une idée amenée d’une manière claire, mais qui a de quoi être encore creusée et développée… J’ai l’impression que l’auteure garde encore des cartes dans sa manche. Il y a matière à faire avec cette idée de vampires nés grâce à la science et non par morsure. Bref (bis), j’attends déjà le tome 2 !

__________

ADN Vampire a été une lecture que j’ai dévorée. Le cadre (Ecooooosse), ce vampirisme revisité, l’évolution des personnages et l’intrigue policière bien menée sont autant de raison qui ont contribué à cet effet page-turner.

S’il vous manque encore un argument en faveur de ce livre, j’ajouterai que son format presque carré est juste génial et en fait un livre-objet que je ne voulais plus lâcher (je suis une personne superficielle comme ça, oui :D) !

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

6 Comments on “ADN Vampire, tome 1 : Carmine – Élodie Loch-Béatrix

  1. J’ai hésité longuement à l’acheter et finalement je n’ai pas encore craqué. Cependant, j’avoue que ton article m’y incite fortement.
    J’adooore aussi l’Ecosse. J’avais peur que ça soit un peu cliché mais tu me rassures sur ce point… Hop dans ma wishlist !

    • Je te le recommande franchement, il est très chouette !
      Et l’Ecooooose, oui ! Rien que pour ça déjà, c’est cool ! 😀

  2. Owiii l’Ecoooosse ♥
    Bon déjà tu me donnes envie de le lire rien qu’avec ça ! A la base je ne suis pas trop histoire de vampires, mais tu le vends tellement bien, j’ai envie de découvrir cette histoire ! =D

    • L’Ecoooooosse (on n’a pas fini, à ce train-là :D) ! ♥
      Je ne suis pas tellement histoire de vampires non plus à la base. J’entends par là que c’est pas un argument de choc pour me convaincre de lire un livre, en général (contrairement à… au hasard… l’Ecosse ?). Cela dépend vraiment de l’ensemble de l’histoire et de la manière dont le thème est traité. Par exemple, je n’avais pas commencé Vampire Academy à cause des vampires, mais plutôt parce que ça se passait dans une sorte de pensionnat, et que j’adorais cette ambiance 😀

  3. Vampire academy ♥ Il ne me reste que le 6 à lire 😛

    ADN Vampire pourrait bien me plaire. Une intrigue policière, qui se déroule en Ecosse ! Pas mal du tout. Surtout si ce n’est pas du déjà-vu au niveau des vampires.

    • J’avoue que j’avais lu le 6 dans la foulée, juste après sa sortie il me semble. J’espère qu’il te plaira autant que le tomes précédents !
      Quant à ADN vampire, il a plein d’atouts très sympas 🙂 En tout cas, ça a bien fonctionné sur moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.