Alchimie de Beth Fantaskey

Roman Fantastique de Beth Fantaskey, 2010

 

 

Alchimie.jpg

 

 

Synopsis :

 

Depuis l’entrée de Tristan Hyde dans le même collège que Jill Jekel en Pennsylvanie, leurs noms de famille font l’objet de toutes les plaisanteries. En effet, ils rappellent vaguement quelqu’un… Et tous deux ont de bonnes raisons de ne pas rire de ces moqueries. 
Le père de Jill a toujours cru que sa famille était liée au Dr Henry Jekyll, ce scientifique qui a créé son alter ego maléfique. D’ailleurs, il affirme que la boîte fermée à double tour dans son bureau contient le détail de cette expérience diabolique. Quant à Tristan, ses liens avec l’histoire de Mr. Hyde sont encore plus proches, et plus dévastateurs. 
Jill sait qu’elle ne doit pas ouvrir cette boîte. Mais quand son père est assassiné, et qu’elle découvre que le compte en banque qui devait payer ses études a été vidé, elle n’hésite plus. Si elle parvient à recréer l’élixir du Dr Jekyll, elle obtiendra sans doute la bourse qui lui permettra d’entrer dans un des meilleurs programmes de chimie des États-Unis

 

_____________________

 

(J’ai tronqué la présentation de l’éditeur, car je trouve qu’elle en dit un peu trop… j’ai d’ailleurs presque regretté de l’avoir lu pour ma part…)

 

C’est au détour d’un des rayons de la bibliothèque municipale, que je suis tombée sur Alchimie. Ayant vaguement entendu parler de « Comment se débarasser d’un vampire amoureux », et en toujours bien, je me suis dit que ce serait là l’occasion de découvrir : et de un, une nouvelle auteure, et de deux, le mythe du Dr Jekyll et de son doube maléfique, que je n’avais pas encore lu à ce moment là (quelle logique implacable :D).

 

Une excellente surprise !

Même si, par la suite, en lisant des critiques, j’ai lu que beaucoup avait été insuportés par Jill, et l’avait trouvée clichée, je dois dire que cela ne m’a pas gênée du tout lors de ma lecture. Une fois finie, soit, je me suis dit qu’elle n’était pas bien originale, mais que j’avais aimé la manière dont le personnage avait été traité. 

Tristant quant à lui… ahh, Tristan le mystérieux bad boy 😀 Pas très original non plus, mais il fait son petit effet, et s’accorde bien avec Jill.

 

De plus, ne sachant pas si l’auteure était une adepte des « happy end » ou non, j’ai été tout du long de ma lecture, tiraillé entre le « ça va passer ou… ça va casser ? »

Un petit suspence que j’ai vraiment aimé.

 

Car le moins que l’on puisse dire, c’est que la vie n’est pas un long fleuve tranquille lorsqu’on s’appelle Jekel et Hyde !

 

Dés ma lecture fini, je me suis empressée d’acheter « L’étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde » de Robert Louis Stevenson himself, et… j’en parlerai une prochaine fois… :p

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

2 Comments on “Alchimie de Beth Fantaskey

  1. Oh ? J’espère que j’aurai le plaisir de lire ton avis sur « comment se débérasser d’un vampire amoureux » sur ton blog prochainement, car je me laisserai presque tenter…

    Très bonne lecture à toi ! 🙂

  2. Je ne connaissais pas ce roman de Beth Fantaskey (je suis en train de lire « Comment se débarrasser d’un vampire amoureux », et ça me plaît bien).
    Et là, l’idée de base me séduit beaucoup ! Merci pour la découverte 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.