Balade Littéraire #14 : A l'origine de Harry Potter : The Elephant House & Greyfriars Kirk – Edimbourg (Ecosse) + VIDEO

En plus d’être la ville de la Littérature et le lieu supposé de Camelot, Edimbourg est le lieu de naissance d’un certain M Potter. Ou plutôt, car tout le monde sait que Harry Potter est né à Godric’s Hollow voyons …, c’est dans cette ville que JK Rowling habitait et a écrit les premiers tomes de la saga, dans un lieu faaaaaaaabuleux appelé l’Elephant House.

Balade Littéraire #14 : A l'origine de Harry Potter : The Elephant House & Greyfriars Kirk - Edimbourg (Ecosse) + VIDEO

.

L‘Elephant House est un salon de thé-restaurant, c’est une des rares choses que nous avions prévues de faire avant de partir, il faut dire, qu’après nos nombreux articles spéciaux HP, ça tombait à pic, notre fanattitude était dans un de ses meilleurs jours, et nous attendions avec impatience le moment où on s’installerait sur la même chaise que Rowling 😀 (pas en même temps qu’elle, hein)

Balade Littéraire #14 : A l'origine de Harry Potter : The Elephant House & Greyfriars Kirk - Edimbourg (Ecosse) + VIDEO

.

Nous nous attendions à voir un nombre incalculable de fans venus uniquement en pèlerinage, et de grandes affiches d’Harry Potter sur tous les murs. Rien de tout cela, nous avons été très agréablement surprises. L’Elephant House profite certes du fait que JK Rowling soit venue écrire ici (ils auraient été bêtes de ne pas le faire…), mais les références au petit sorcier sont plutôt discrètes : une affiche sur la devanture, bien visible mais qui ne dénature pas la magnifique façade, et un simple panneau avec des photos de Rowling et des coupures de presse.

C‘est tout. Ou presque …

Les toilettes sont par contre devenues un véritable terrain de jeu pour les fans du monde entier qui viennent taguer les murs de citations et de private jokes. Certaines sont vraiment très drôles, je dois avouer que « This way to the ministry » (voir dans vidéo) m’a vraiment bien fait rire ! 😀 (et malgré ce que j’ai pu dire dans la vidéo, je N’AI PAS essayé de me rendre au ministère… Je lave mon honneur là tout de suite maintenant :D)

Balade Littéraire #14 : A l'origine de Harry Potter : The Elephant House & Greyfriars Kirk - Edimbourg (Ecosse) + VIDEO

.

A part aux toilettes, le restaurant semble avoir gardé l’identité qu’il avait avant que l’enseigne ne  devienne célèbre, et c’était vraiment trèèès agréable !

Sauf si vous avez la phobie des éléphants … là je ne peux que vous conseiller de passer votre chemin car ils sont vraiment partout ! Jusqu’au livre de Babar dans leur bibliothèque:D En même temps, vu le nom, il fallait s’y attendre.

– Un peu perturbant non, de savoir que ce sont en partie des photos d’éléphants qui ont inspiré Harry Potter ? (On va tout relire pour en trouver des références, un patronus-éléphant peut-être?)

 

Bref ! En fait, une fois sur place, le fait que Rowling se soit installée là pour écrire n’a plus rien d’étonnant. La salle donne une vue imprenable sur la ville et sur le château d’Edimbourg grâce à de grandes fenêtres. La lumière est juste magnifque !!! Le mélange entre les habitués venus pour Tea Time et les fans (discrets) avec leurs ouvrages de Rowling se fait naturellement.

Balade Littéraire #14 : A l&#x
27;origine de Harry Potter : The Elephant House & Greyfriars Kirk - Edimbourg (Ecosse) + VIDEO

.

L‘ambiance est vraiment très agréable et on peut y rester des heures avec une théière (et un brownie) sans voir le temps passer ! Nous avons goûté les Blondie Peanut Butter et le Chocolate Fudge Cake… Sans regret :p Les prix sont peut-être un peu élevés, mais comme on ne vit pas à Edimbourg (mille larmes coulent de nos yeux en écrivant cette phrase :'( ) nous ne risquons pas d’y aller tous les jours et de nous ruiner … !

 

Par contre les deux fois où nous y sommes allées vallaient la peine !

 

Alors que nous bloquions depuis bien 10 minutes sur la joooliiiiie lumière à l’extérieur, on s’est rendue compte qu’il y avait aussi un jooooliiii petit cimétière typique (Greyfriars Kirkyard) (Oui parce qu’on est devenu un peu des bisounours en Ecosse, tout était trop « jooooliiii »)

Alors avec le soleil se couchant, quoi de plus logique que d’aller visiter un cimetière, très probablement hanté ? (Bah oui. Si on ne veut pas voir de cimetières hantés, on va dans les Landes, pas en Ecosse.)

Balade Littéraire #14 : A l'origine de Harry Potter : The Elephant House & Greyfriars Kirk - Edimbourg (Ecosse) + VIDEO

.

Surtout que c’est dans ce cimetière que JK Rowling a trouvé le nom de Tom Riddle (nom anglais de Tom Jedusor) !

 

Mais ça on ne le savait pas, c’est un gros hasard, promis juré craché !

 

On a vu un groupe de jeunes avec un plan se précipiter au fond du cimetière. De vous à moi on s’est dit que ça cachait quelque chose. Peut-être allaient-ils déterrer un cadavre ? Alors on s’est cachées derrière un caveau et on les a guettés. Juste pour savoir sur quelle tombe ils allaient hein, même si on devait avoir l’air un peu étranges…

Une fois qu’ils sont partis, on a fait un détour (pour pas avoir l’air troooop étranges quand même) et on est allé voir nous aussi cette tombe. Effectivement, un certain Thomas Riddell est enterré à Edimbourg.

J‘espère qu’aucun de ses descendants ne s’est rendu compte que son aïeul avait inspiré le nom de la personne la plus horrible, la plus malfaisante, la plus sans-âme et la plus dépourvue de nez de tous les temps. Sinon il ne l’a peut-être pas très bien pris. Peut-être.

 

En tout cas ! L’équipe de Deedr était sur la tombe de Voldemort. Mais on ne lui a pas apporté de fleurs (ni de fudges) rassurez-vous.

Balade Littéraire #14 : A l'origine de Harry Potter : The Elephant House & Greyfriars Kirk - Edimbourg (Ecosse) + VIDEO

.

Entre The Elephant House et The Greayfriars Kirkyard, ce fut un vrai pélerinage HP, à faire pour tout fan de passage à Edimbourg (même si c’est un peu par hasard comme ce fut notre cas…:p). Ceci dit, tout Edimbourg peut faire penser à l’univers de la saga, si on y fait attention. Les ruelles, les pierres, les fanions, les espèces de gobelins un peu chelous qui ne sont en fait que d’honnêtes comptables …( mais qui font sacrément penser à Gripsec!) … nous qui ne connaissions pas du tout l’Ecosse, on comprend mieux aujourd’hui d’où viennent certains éléments de Harry Potter qui nous semblent si magiques et dépaysants depuis la France !

Balade Littéraire #14 : A l'origine de Harry Potter : The Elephant House & Greyfriars Kirk - Edimbourg (Ecosse) + VIDEOBalade Littéraire #14 : A l'origine de Harry Potter &#
x3A; The Elephant House & Greyfriars Kirk - Edimbourg (Ecosse) + VIDEO

Notre seul regret : ne pas avoir pu voir le Poudlard Express et le fameux pont … Ce n’est que partie remise, on ira voir ça lors de notre prochain voyage en Ecosse 😀

Infos pratiques :

Site officiel de l’Elephant House

 

Horaires :

L – M – M – J : 8h – 22h
V : 8h – 23h
S : 9h – 23h
D : 9h – 22h

 

Adresse :

21 George IV Bridge

Edimbourg

Et le cimetière est juste derrière 😉

Balade Littéraire #14 : A l'origine de Harry Potter : The Elephant House & Greyfriars Kirk - Edimbourg (Ecosse) + VIDEO

Petit Jeu Bonus :

Nous avons nous aussi laissé une petite inscription dans les toilettes de l'Elephant House… Alors si vous y êtes de passage, pensez à nous, trouvez où est marqué "DEEDR" * et envoyez-nous une photo …

Vous gagnerez un petit cadeau surprise 😉

(on vous doit au moins ça si vous êtes allé en Ecosse exprès pour prendre un tag en photo dans des toilettes …)

* Porte face à l'entrée, quand vous êtes assis, regardez sur le mur devant vous, "deedr" est écrit à la verticale, on ne le voit pas trop mais on avait pas prévu le coup alors voilà hein ! 😀 Bonne chance !

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

11 Comments on “Balade Littéraire #14 : A l'origine de Harry Potter : The Elephant House & Greyfriars Kirk – Edimbourg (Ecosse) + VIDEO

  1. Je pars à Edimbourg demain, donc autant dire que la vidéo tombe à pic ! Je suis juste dégoûtée car ils annoncent un temps catastrophique pour tout le week-end, je vois que vous avez été plus chanceuses !

    • Oh quelle chance ! :’) Je t’avoue qu’on est un peu jalouses, on aimerait tellement y retourner ! J’espsère que tu profiteras à fond !
      On a eu un ou deux jours de pluie/brouillard pendant notre séjour à Edimbourg, ça donne une tout autre ambiance à la ville, une ambiance qui n’est pas dénuée de charme ! Alors même si c’est sûr que c’est plus agréable quand il fait beau, ça peut être très sympa aussi 😉

  2. Je n’ai été à Edimbourg qu’une fois, en coup de vent, dans le cadre du Edinburgh International Book Festival, donc je n’ai pas tellement visité la ville, mais là vous me donnez (encore plus) envie d’y retourner ! J’ignorais que JK Rowling y avait en partie puisé son inspiration, et ce salon de thé m’a l’air bien sympathique (et puis j’adore les salons de thé et j’ai un amour inconditionnel pour les éléphants, ça tombe bien ! ;D), surtout s’il n’est pas envahi par les hordes de fans. Merci pour cette découverte !

    • Ah oui, on avait vu qu’il y avait ce festival, on avait envie d’y retourner exprès ! Qu’as-tu pensé de ce festival? Tu nous le conseillerai ?
      Si tu as l’occasion d’y retourner pour visiter la ville, on trouve que ça vaut vraiment le coup, on était vraiment sous le charme ! Et le fait de pouvoir aller un peu sur les traces des origines de Harry Potter, on ne l’avait pas prévu mais ça a ajouté un petit plus ! 🙂
      Merci d’être passé sur le blog et merci pour ton commentaire 🙂
      A bientôt !

      • J’ai aimé le festival mais il faut savoir qu’on paye à la conférence/rencontre, ce qui peut revenir rapidement (très) cher ! Aussi, pour pouvoir prendre mon billet d’avion et réserver mon hôtel un minimum en avance (on est clairement en haute saison puisque c’est aussi l’époque du festival Fringe…), je l’ai fait avant que le programme ne sorte, et du coup loupé Neil Gaiman (regret éternel) ainsi qu’Anthony Browne (ça c’était plus par curiosité qu’un impératif réel :p) car je ne suis restée que deux jours alors que le festival s’étale sur 2 semaines. Certaines conférences (typiquement, Jeanette Winterson, qui venait de sortir Why be happy when you could be normal) étaient sold out quasi instantanément, donc j’ai choisi des rencontres un peu au hasard en privilégiant la sérendipité. 😉 J’ai passé un bon moment et particulièrement aimé une rencontre de traducteurs de l’anglais vers l’espagnol (avec l’auteur et deux traducteurs qui comparaient leur traduction respective d’un texte de lui, ainsi qu’une comparaison hilarante avec Babelfish)… J’ai quand même vu aussi Joyce Carol Oates, pas si mal. 😉 Mais je pense que soit il faut être hyper organisé, soit très zen pour pouvoir profiter de l’expérience !

        • « 1947 marked the birth of the world’s leading festival city – Edinburgh. The Edinburgh Festivals, led by the Edinburgh International Festival, were born to celebrate art and culture. […]
          In 2017, the 12 major festivals of Edinburgh will mark this very special anniversary with a year of celebration. Scotland’s historic capital will be transformed as never before by music, science, film, art, theatre, dance, literature and storytelling as its festivals continue to dream, reflect, invent and celebrate. »
          Je ne sais pas ce qu’ils projettent de faire au juste mais j’ai l’impression que c’est le moment ou jamais d’y aller ! 😉

          • Je n’avais pas vu passer ton commentaire, désolée pour la réponse qui arrive 12 ans plus tard (environ). Ça a l’air d’avoir été une super expérience ce festival en effet, et ce qu’ils annoncent pour 2017 donne tellement envie d’y aller. :O
            Je comprends ton regret concernant Neil Gaiman, mais Joyce Carol Oates c’est pas mal non plus en effet !

  3. Effectivement, j’imagine que ce ne doit pas être pratique de contrôler ce que font les gens dans les toilettes ! Et puis quand il commence à y avoir quelques tags ça prend vite de l’ampleur. Mais un membre du personnel a bien rit en tout cas en me voyant prendre en photo le couloir des toilettes 😀
    -Luciole

  4. Ahah, oui c’est étonnant de se dire que c’est dans un lieu rempli d’éléphants que Rowling a trouvé l’inspiration 😉 Concernant les toilettes, ils n’ont peut-être pas eu le choix que de laisser les gens faire ? (dégradations). Pauvre, pauvre feu Thomas Riddell le Vrai.

  5. Article très sympa ! J’adore votre video aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.