Balade littéraire #22 : Promenades dans Rome, Stendhal comme guide touristique

Au début de l’année, je suis allée à Rome. Et, c’est devenu une habitude pour Morgana et pour moi, dès que nous visitons une nouvelle ville, nous cherchons quelles Balades Littéraires nous pourrions faire pour vous impliquer dans notre périple (n’est-ce pas émouvant ? :’) ).

Pour Rome, j’ai vite déchanté : si j’avais voulu faire une balade architecturale, pas de soucis, une balade autour de la sculpture ou une balade peinturluresque, non plus … mais en Italie, la ville de la littérature, c’est plutôt Florence. Mais bon j’avais déjà pris mes billets, alors tant pis, je me suis creusé les méninges !

En farfouillant un peu sur internet, j’ai découvert un livre de Stendhal : Promenades dans Rome, une sorte de carnet de voyage de Stendhal, dans lequel il donne plein de conseils sur les choses à aller voir à Rome, et comment les voir… En gros, c’est le Guide du Routard 1829, écrit par Stendhal. C’est plus classe non ? 😉

 

J‘ai donc entrepris mes visites d’après les conseils de Stendhal, et il s’est immédiatement avéré que ce serait difficile de suivre ses conseils …

 

« Quelle est la meilleure manière d’aller de Paris à Rome ? Nous demande-t-on souvent de France. D’abord, la poste ; mais il faut avoir une calèche construite à Vienne et fort légère. »

 

Ah zut… Est-ce que l’avion c’est assez léger comme calèche ? Ca commençait mal !

Bon, passons, ce n’est qu’une histoire de technologie moderne, sur place j’allais bien réussir à marcher dans les pas de Stendhal … (ou presque)

 

 

 

 

LA FONTAINE DE TREVI

 

« Madame de Staël dit que lorsque les eaux de la fontaine de Trevi cessent de jouer par suite de quelque réparation, il se fait comme un grand silence dans tout Rome. Si cette phrase se trouve dans Corinne, elle suffirait elle seule pour me faire prendre en guignon toute une littérature. »

Balade littéraire #22 : Promenades dans Rome, Stendhal comme guide touristique

J‘ai commencé par aller voir la fontaine de Trevi. Elle venait tout juste d’être restaurée, elle était magnifique. Je ne l’ai vue que de nuit, mais j’ai trouvé que l’éclairage la rendait particulièrement majestueuse. Du coup j’y suis retournée trois soirs de suite 😀 (pour voir la fontaine, ET pour goûter d’autres parfums de glaces à l’italienne du glacier sur la place Slurp!)

 

« La décoration actuelle de la fontaine de Trevi executée en 1735, sous Clément XII, est de l’architecte Salvi »

Au milieu de petits détails historiques, qui nous en apprennent plus sur la Fontaine de Trevi et plus sympa à lire que les prospectus de l’office de tourisme, Stendhal cite « une petite église bâtie par le cardinal Mazarin ». Je dois dire que sans ça, je n’aurai jamais prêté attention à cette église ! Elle passe complètement inaperçue à côté de la fontaine, qui doit faire la même taille qu’elle, mais qui est bien plus mise en valeur. Et en plus, pour la voir, il faut tourner le dos à la Fontaine. Et ça quand on est touriste, ce n’est pas ce qu’il y a de plus instinctif. 😀

Balade littéraire #22 : Promenades dans Rome, Stendhal comme guide touristique

.

Bon, cette église n’est pas ce qu’il y a de plus beau à voir à Rome, mais elle est tout de même bien mignonne, et comme Mazarin ne m’est pas inconnu (contrairement à plein d’autres personnalités historiques citées par Stendhal), j’ai retenu :p

 

 

BASILIQUE SAINT-PIERRE, VATICAN

 

« Si l’étranger qui entre dans Saint-Pierre entreprend de tout voir, il prend un mal à la tête fou, et bientôt la satiété et la douleur rendent incapable de tout plaisir. Ne vous laissez aller que quelqu
es instants à l’admiration qu’inspire un monument si grand, si beau, si bien tenu. »

 

Balade littéraire #22 : Promenades dans Rome, Stendhal comme guide touristique

Pour la visite de Saint-Pierre, les avertissements de Stendhal m’ont fait un peu peur, alors j’ai décidé de suivre à la lettre son itinéraire, parce que je ne tenais pas à me déclencher une migraine avant la fin du voyage :p

Il conseillait de regarder les fontaines sur la place avant d’entrer dans l’église. Bon, d’accord, elles étaient jolies, mais c’était juste des fontaines… et puis à côté de celle de Trevi elles ne font pas le poids.

 

« Cherchez dans l’église le tombeau de Clément XIII (Rezzonico) de Canova. La piété du pape, la douleur des lions […] méritent tous vos regards »

 

J‘ai fait à peu près trois fois le tour de l’église pour le trouver ce fichu tombeau. Parce qu’il y en a un paquet des tombeaux dans Saint-Pierre ! Mais j’ai fini par le trouver ! Il était au fin fond d’un endroit où on ne pouvait pas aller, dans un recoin, alors pour le voir il fallait vraiment le vouloir 😀

Balade littéraire #22 : Promenades dans Rome, Stendhal comme guide touristique

.

Par contre, je ne me suis pas donné autant de mal pour les autres tombeaux et statues à trouver … c’était déjà suffisemment compliquer d’en trouver un, j’étais contente, j’ai laissé tomber les autres ! ^^ Et je n’ai même pas essayé de suivre la suite des conseils :

 

« Près du tombeau des Stuarts se trouve la porte de l’escalier qui conduit sur les combles de Saint-Pierre. Montez […] On parvient à la croix par un escalier qui rampe entre les deux calottes de la coupole »

 

Bah oui, bien sûr … déjà pour entrer dans l’église ya une file d’attente interminable, et une fouille des sacs, alors ça m’étonnerait qu’on me laisse monter dans les combles tranquillou juste parce que monsieur Stendhal l’a recommandé 😀

Balade littéraire #22 : Promenades dans Rome, Stendhal comme guide touristique

.

Sinon, il n’avait pas menti, j’en ai bien pris plein la vue, je ne saurai même pas dire la taille que fait cette église, tant ça paraît démesuré. Il n’y a pas un micro-espace de mur libre, marbrures, bas-reliefs, touristes en short, bruit … C’est magnifique mais ça a effectivement fini par me donner un peu le tournis. En même temps j’ai passé une demi-heure à chercher son foutu tombeau de Clément XIII :D. Allez Stendhal, je ne t’en veux pas, j’ai suivi tes conseils pour le reste de mon voyage !

 

 

LE FORUM, LE MONT PALATIN ET LE COLISÉE

 

« Une émotion de curiosité que rien ne peut arrêter, porte le voyageur à parcourir en entier le Forum.

Nous sommes revenus ensuite à l’arc de Septime-Sévère, que l’on rencontre à la descente du Capitole. »

Balade littéraire #22 : Promenades dans Rome, Stendhal comme guide touristique

J‘ai repéré l’arc de Septime-Sévère : ça avait l’air important pour Monsieur Stendhal, je ne l’aurait froissé pour rien au monde. Alors c’est un peu compliqué, mais si on zoome sur la première ligne on voit bien écrit Septimo Severo, plus ou moins. Et même si je ne parle pas couramment latin, j’en ai déduit que je pouvais faire le rapprochement avec Septime-Sévère 😀

Balade littéraire&
#x20;#22 : Promenades dans Rome, Stendhal comme guide touristique

Ensuite je me suis baladée sans vraiment chercher à savoir à quoi correspondait chaque bâtiment. C’était une balade bien agréable : c’est tellement grand qu’on peut facilement semer les hordes de touristes si on s’éloigne des lieux principaux. (en tout cas hors période ultra-touristique)

Au final c’est ce que je préfère dans ce genre de lieu. Tant pis si je ne vois pas LE bâtiment à voir absolument (au moins j’ai vu l’arc de Septime-Sévère, c’est l’essentiel apparemment :D), je préfère me perdre dans le lieu et m’immerger un peu dans l’ambiance, essayer de retrouver comment c’était au temps où je m’y serait baladé en toge 😉

 

Pour le Colysée, les conseils principaux de Stendhal, étaient de se mettre à la place du gladiateur, d’y aller tôt le matin (apparemment il ne connaissait pas les horaires d’ouverture!) et surtout de s’y retrouver seul !

 

« Dès que d’autres curieux arrivent au Colysée, le plaisir du voyageur s’éclipse presque en entier. »

 

Balade littéraire #22 : Promenades dans Rome, Stendhal comme guide touristique

Je crois que Stendhal aurait détesté sa visite en 2016, je vois mal comment on peut s’y retrouver seul aujourd’hui ^^ et ça ne doit pas être donné de privatiser le Colysée. Promis je vais essayer, j’y fêterai mon anniversaire et je vous inviterai tous ! 😀

Bon, faute de me mettre seule à la place du gladiateur, j’ai pu me mettre à la place des spectateurs en compagnie de plein d’autres spectateurs, c’était pas mal non plus. Même s’il m’a été plus difficile qu’au Mont Palatin de me glisser à l’époque de la Rome Antique, c’est une visite que j’ai également beaucoup apprécié !

 

Je crois que le principal y est, Stendhal suggère plein d’autres choses à faire, le Panthéon (dont j’ai vu rapidement l’extérieur), la villa Borghèse, les statues … Il y a de quoi faire ! Et comme il dit, « il est impossible qu’une de ces choses-là ne vous plaise pas infiniment » 😉

 

C‘était vraiment amusant d’essayer de visiter Rome tel que Stendhal l’avait fait il y a presque 200 ans ! En tout cas, j’ai fait attention à certains détails que je n’aurai probablement pas vu autrement. Mais je me suis vite rendu compte que le touriste de 2016 ne faisait pas DU TOUT la même visite que le touriste de 1829. (Sans blague!) Si vous voulez des conseils plus actualisés, je ne peux que vous conseiller de vous munir d’un guide à peine plus récent. :p

 

 

A Rome, j’ai également visité :

 

– Le Studio de cinéma de Cinecitta, mais bizarrement, ça, Stendhal n’en parle pas ! :p Je vous en avais mis quelques photos dans la Bibliothèque des Gens du mois de février.

 

– Et la maison de Keats, un peu glauque dont je parle ICI 🙂

 

Balade littéraire #22 : Promenades dans Rome, Stendhal comme guide touristique
Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

5 Comments on “Balade littéraire #22 : Promenades dans Rome, Stendhal comme guide touristique

  1. Merci pour cet article plein d’humour et cette visite originale de Rome.
    MamCalire

  2. Les bâtiments n’ont effectivement pas changé :p Mais comme ma visite stendhalienne me l’a fait remarquer, notre visite à dû être bien différente malgré tout. Il ne devait pas y avoir toutes ces barrières partout et ces fouilles de sacs en 1965 ^^

  3. Jolie cette visite de Rome, j’y suis passée en 1965 environ, les monuments devaient être les mêmes!! mais c’est une bonne idée de visiter de cette façon .

  4. Je n’ai pas eu un immense coup de coeur pour ma part, j’avais préféré Edimbourg par exemple, mais j’ai vraiment beaucoup aimé ! J’y étais en décembre en même temps, ce ne devait pas être la même ambiance ^^
    C’est vrai que j’étais un peu déçue pour le Panthéon, je n’y étais que 3 jours et demi, pour un petit week end prolongé, et il y a tellement de choses à voir … il a fallut faire des choix !
    Des détails qui seraient passé inaperçus effectivement, et ça met le doigt sur tous les changements qu’il y a eu en quelques siècles. Comme ce sont des vestiges, on se dit souvent qu’il n’y a pas de raison que ça ait trop bougé, mais l’expérience de touriste/voyageur devait être bien différente au temps de Stendhal ! Ca m’a permis de me plonger plus facilement dans l’ambiance des lieux ! 🙂
    -L

  5. Ah Rome, la ville de mon coeur! Merci pour cet article original qui attire notre attention sur des détails qui seraient passés inaperçus. Dommage que tu ne sois pas entrée dans le Panthéon car il vaut vraiment le coup d’oeil ! Stendhal a raison, on voit à Rome des choses qui plaisent infiniment et qui donnent envie d’y retourner encore et encore! D’ailleurs j’y vais pour la 3e fois début août, la faire découvrir à mon homme et à deux amies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.