Balade littéraire #27 : Café-librairie Rehor Samsa (Prague) + Les Trois Clés d’or – Petr Sis

Jusqu’au samedi 17 septembre 2016, vous pouvez tenter de gagner les petits souvenirs que l’on a ramenés de Prague PAR ICI 😉

prague-22-08-clementinum-samsa-109

Nous sommes arrivées à la dernière balade littéraire de notre périple praguois. Visiter toutes les bibliothèques de la ville et courir sur les traces de Kafka (en ayant beaucoup de difficulté à trouver ce qu’on cherche), ça donne soif ! C’est donc tout naturellement que nous nous sommes intéressées au Rehor Samsa (nommé d’après le personnage principal de La Métamorphose), un adorable café-librairie à l’écart de la flopée de touristes.

Là aussi, pour le trouver, ce fut compliqué, mais on vous explique toutes nos péripéties dans la vidéo en bas de l’article. Entrons plutôt directement dans le vif du sujet…

praguekafka

Si nous nous sommes tournées particulièrement sur cette librairie, c’est parce qu’on pouvait y boire des bières, c’est parce que c’est une librairie spécialisée dans le jeunesse et les albums. Ce qui est un avantage non négligeable quand on parle pas tchèque et qu’on veut quand même trouver des livres tchèques (les filles pas contrariantes du tout …). Au moins ici, on pouvait apprécier les images et comprendre un minimum l’histoire par ce biais. Ça nous a replongé à l’époque où on ne savait pas encore lire, et on a bien aimé 😀 (parce qu’on a 3 ans d’âge mental qu’on a vraiment aimé leurs illustrateurs).

En entrant dans le Rehor Samsa, on a jeté un rapide coup d’œil aux rayons, mais on n’avait vraiment pas l’esprit serein : déjà ça faisait près de 2h qu’on le cherchait ça nous avait grave soulé ! Et en plus la Luciole avait appris la disparition de son chat Fred le matin-même. On était donc plus concentrées sur les avancées à distance de la recherche du frère de Ron Weasley du chat que par le café-librairie pourtant tout à fait adorable et cosy. On s’est donc installé pour se réconforter avec un cappuccino

prague-22-08-clementinum-samsa-108

Et là, la magie du cappuccino a fait effet, le portable vibre, un SMS annonce le retrouvage, la retrouvation le … bref qu’on avait retrouvé Fred ! (si, si, on vous assure que c’est grâce au cappuccino (du Rehor Samsa))

Du coup, on a pris une pinte.

prague-22-08-clementinum-samsa-115

L’atmosphère nous a vraiment plu : la déco est à la fois décalée et cosy, l’ambiance accueillante et agréable. Les clients avaient tous l’air d’être des habitués, mais malgré tout on ne s’est pas senti de trop, au contraire, nous qui sortions des boutiques surchargées de touristes, ça nous a fait un bien fou ! Et on s’est tout de suite bien senties dans ce lieu, d’ailleurs on y est resté près de 3h !

photo : thecrowdedplanet

Entre deux gorgées, on a épluché tous les rayons de la librairie, ce qui amusait pas mal la serveuse-vendeuse-libraire (non, on n’a pas fait que boire pour fêter le retour du chat fugueur). On a feuilleté un certain nombre d’albums illustrés, d’autant plus que la Luciole tenait à en ramener un en souvenir (parce qu’elle n’avait pas besoin de porte-clé ou de t-shirt « I love Pragua »), et qu’elle avait décidé que son album DEVAIT venir de CETTE librairie-là parce qu’elle était « vraiment trop cool ».

Trêve de suspens, elle a déniché la perle rare : non seulement c’est un album magnifique, d’un auteur tchèque, pas trop cher, mais en plus, c’est le souvenir parfait puisque le personnage principal se promène sur les lieux que l’on a nous-même visité pendant notre séjour !

Il s’agit de Tri zlaté klice, de Petr Sis. Ouais, ouais ! Bon on va vous faire une fleur, on va traduire le titre : Les trois clés d’or (de Prague).

3-cles-dor-de-prague

Un homme atterrit en montgolfière dans la ville de son enfance : Prague. Le livre commence par une lettre qu’il écrit à sa fille, née aux États-Unis. Au cours de l’histoire, il lui présente sa ville et ses souvenirs. Pour retourner complètement chez lui, il doit trouver trois clés d’or : trois légendes de Prague : le Golem, Hanouch et Le chevalier Brunckvik.

img_1680

Au-delà des illustrations qui nous ont immédiatement subjuguées (rien de moins), ce livre était vraiment parfait pour nous puisque nous l’avons dit, nous avons pu revoir ce que nous avions visité, mais aussi car il nous a permis de découvrir un peu plus les légendes praguoises. Les illustrations sont douces, et font immédiatement rêver. Même si on n’a pas pu comprendre tout ce qu’il se passait en détail (c’est un peu long de tout traduire :p), les dessins sont suffisamment parlants et se suffisent à eux-mêmes. Vous l’avez compris on est toutes les deux tombées sous le charme de cet album. La Luciole l’a soigneusement rangé avec ses albums pour enfants et Morgana la jalouse pas mal et envisage même de se l’acheter en français :p (Au moins on connaitrait vraiment l’histoire ^^)

img_1674img_1679

Vue de Prague et le château. Avec le chemin bien pentu que nous avons grimpé malgré l’attelle de Morgana :p (en haut)

&   Le Pont Charles, avec moins de touristes qu’il y en a en réalité… (en bas)

Autre chose qui nous a plu : l’auteur compare les rues de la ville à un immense labyrinthe. Autant vous dire que ça nous a immédiatement parlé ! Nous n’y avions pas pensé, mais effectivement vu notre capacité à nous perdre en ligne droite dans la ville (véridique), le livre nous a permis de nous déculpabiliser un peu : non ce n’est pas nous qui sommes des quiches, c’est la ville qui est mal fichue. Et c’est un praguois qui le dit ! 😀

img_1676

On espère que cette série de balades littéraires dans Prague vous a plu, en tout cas si vous aimez la littérature, il y a de quoi faire dans la ville ! Mais ceux qui aiment le jazz, les contes de fée, la bière, la musique classique, les statues chelou, les trdleniks etc… ces personnes-là y trouveront très certainement leur compte également !

Sur ce… on vous laisse, on va réfléchir à notre prochaine destination ! 😀

Na shledanou !

img_1688

Retrouvez les précédentes Balades Littéraires à Prague ainsi que la vidéo :

 

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.