Balade Littéraire #31 : Imaginales 2017 avec Chloé et Perseline ! (+Vidéo)

Cela faisait un an que nous attendions les Imaginales ! Je n’exagère pas : nous étions à peine sur le quai de la gare d’Epinal pour repartir l’année dernière qu’il nous tardait déjà l’édition 2017 !

Perseline (Il était une fois Perseneige) nous avait même proposé de nous héberger, Morgana, Chloé (Décrypte-toi) et moi, un bon petit week-end entre filles en perspective ! 😉

Malheureusement, il y a eu un petit couac dans ce beau programme : Morgana a dû annuler sa venue à peine 3 jours avant … :'( C’est donc maintenant confirmé : les partiels et devoirs en tout genre sont les ennemis ultimes des Imaginales et je leur en voudrais toute ma vie !

Grosse pensée pour Morgana au moment où j’écris cet article donc, et je passerai l’année à faire tous les sacrifices possibles pour les dieux des Imaginales (sauf les sacrifices de chocolat, ça c’est au-dessus de ce que je peux endurer) pour qu’elle puisse être parmi nous en 2018 !

En attendant les sacrifices,

les Imaginales 2017, ça ressemblait à quoi ?

Je dois avouer que passée la découverte, j’avais un peu peur que ça n’en vaille pas tant la peine … Là-dessus mes craintes se sont vite envolées. Évidemment, je n’ai pas ressenti le même émerveillement que l’année dernière, je m’attendais un peu à tout ce que j’allais voir : costumes, auteurs, Magic Mirrors splendides (ces chapiteaux hébergeant les conférences) … Il n’empêche que j’ai été ravie de retrouver tout ça, de replonger dans l’ambiance très conviviale de ce festival à taille humaine, et surtout, de partager tout ça avec Chloé et Perseline !

Cette année, ce n’était même pas la peine d’imaginer louper un seul jour !

Car l’année dernière, avec Morgana, nous étions arrivées le 2ème jour, et nous l’avions un peu regretté.

Perseline, Chloé et moi avons été toutes trois très contentes d’avoir allongé la durée du séjour, mais malgré tout, nous avons eu l’impression que ce premier jour était comme en suspend, comme si le festival n’avait pas encore commencé : certaines tentes n’étaient pas encore entièrement montées, quasiment aucun auteur n’était présent, peu de festivaliers également, et très peu de conférences puisque les Magic Mirrors étaient occupés par les remises des prix collégiens et lycéens. Pour autant, la journée est restée très agréable et le manque d’effervescence nous a permis de faire un repérage tranquillou des dédicaces à ne surtout pas manquer et des nouveautés que proposait cette édition du salon.

Parlons-en des nouveautés !

Ambiance conviviale et chaleureuse : ok, proximité avec les auteurs : ok, magie des Magic Mirrors et des cosplays : ok … Mais j’avais envie d’être un peu surprise quand même ! Eh bien, eh bien, là-dessus, ma plus grande satisfaction restera l’arrivée du troisième Magic Mirror ! Et même d’un quatrième avec le Magic Histoire, même si celui-ci était occupé différemment.

Ce troisième Magic Mirror remplaçait l’Espace Cours de l’année dernière, Espace Cours dans lequel, même pour les plus intéressantes conférences, on rechignait à aller … Becoz’ c’est pas pareil vous voyez … on voulait être dans l’ambiance du début à la fin ! 😀 Les esprits imaginalesques ont bien entendu nos rechignages en le troquant contre les banquettes en velours, les vitraux et les drapés de ce nouveau Magic Mirror !

Le Magic Histoire quant à lui hébergeait des stands historiques en tout genre : point sur l’Histoire de la région, livres historiques… Ca fait beaucoup d’ « Histoire », mais c’est tout le principe ! 😉
Nous y avons également croisé Edward aux mains d’argent, et écouté deux conférences flash : des conférences en 20 minutes où le sujet abordé est trop court pour 20 minutes. Vous voyez l’idée ?:D Vous l’aurez compris, nous n’avons pas forcément été convaincues par cette nouvelle forme, en tout cas, pas en l’état, et pas sur les deux que nous avons vues. Nous avons senti les auteurs frustrés de ne pouvoir s’étendre un peu plus, comme si ils essayaient de tronquer une conférence normalement plus longue, c’était un peu déstabilisant, alors que les sujets nous intéressaient vraiment à la base !

Autres nouveautés : un petit village plus étendu que l’année dernière, une roulotte-bateau-pirate qui sert de la bière, et le Pôle BD, qui permet de mieux identifier les auteurs présents, pour mon plus grand bonheur, et celui de Chloé qui est trop ma « poto de BD » (comprendre : on lit et on aime les mêmes ouvrages dès lors qu’ils sont graphiques 😉 )

Nous avons par contre regretté l’absence du photomaton, de la tente Steampunk de l’année dernière et du défi du thé, ou à défaut, autre chose d’interactif : sérieux, on s’était entraînées toute l’année pour être les meilleures au gobage de petit beurre :'(

J’entends une petite voix qui me répète :

« et les livres, et les livres ???? ».

Comment ça, vous vous en foutez de mes petits beurres ? :'(
Soit !

Je n’avais aucun objectif d’achat avant d’arriver, mais je me suis vite retrouvée avec une petite liste : merci le repérage du premier jour ! 😀

Nous avons toutes les trois immédiatement repéré Journal d’un marchand de rêves d’Anthelme Hauchecorne : vous savez, ce livre à la couverture magnifique, qui plus est le prix Imaginales 2017. Oui, oui, lui ! Quand l’auteur est arrivé (avec sa queue de pie hyper classe) nous lui avons littéralement sauté dessus. Mmh… « littéralement » est sans doute un peu exagéré et pourrait être mal interprété, mais nous nous sommes en tout cas précipitées sur son stand dans l’objectif d’être LES PREMIÈRES à faire dédicacer son livre ! 😀 Une dédicace qui fut très agréable, nous avons pu parler un peu de son livre, avoir quelques frayeurs quand il a dit qu’il y avait un tome deux en préparation … *panique dans nos yeux *. Il s’en est rendu compte et nous a vite rassurées en disant que c’était le même univers mais que chaque livre était indépendant. Ouf ! Je me sentais déjà défaillir et trahie : « bienvenue, vous êtes partie pour 18 tomes … ! » NOOOOON !!!

J’avais également repéré Le Chant du troll, dont je parle un peu plus précisément dans la vidéo.
Et … Xavier Mauméjean : vous savez, cet auteur que Morgana avait qualifié de mon « grand oncle idéal » l’année dernière 😀 J’avais alors pris Kafka à Paris (nous partions à Prague 3 mois plus tard, c’était obligatoire ^^) et il m’avait conseillé un autre livre que je n’avais pas acheté : American Gothic qui se passe dans le milieu du cinéma (comment ça j’ai été bien cernée ?), ce que je me suis donc empressée de faire cette année ! Bon, et j’avoue, je voulais absolument aller à une conférence où il intervenait et ai pas mal saoulé Chloé et Perseline avec tout ça pendant les quatre jours 😀 Elle se sont un peu moqué, c’est de bonne guerre 😀

Arrivé au dernier jour de festival je me suis rendue compte que … je n’avais acheté aucune BD ! :O On ne dirait pas comme ça, mais ça n’arrive jamais ! Après une hésitation avec une histoire de loup garou viking, je me suis penchée sur Les Fantômes de Neptune, de Vlad, et son univers délicieusement steampunk ! J’avais aperçu les dédicaces de l’auteur-illustratrice en plus, elles étaient magnifiques … du coup … j’ai été un peu déçue qu’elle soit obligée de faire la mienne très rapidement à cause de l’horaire de son train qui approchait …:/ Tant pis pour moi, je n’avais qu’à y aller avant ^^
En attendant la dédicace de Vlad, j’ai eu l’occasion de retourner voir Olivier Romac pour lui dire que j’avais vraiment beaucoup aimé Sous le cerisier des souvenirs. Je ne lui ai pas repris ce livre cette année, mais il m’a dit qu’il sortait en septembre un nouvel album dans le même ton. Et avec des automates … ! Je vais guetter ça de très très près !!! 😀

Ce fut donc quatre jours intenses,

durant lesquels nous avons attrapé froid, bravé la pluie, nous sommes faufilés dans la Bulle du Livre, mangé des pizzas et des glaces maison aux fruits rouges. Quatre jours de petite vodka du soir en compagnie de l’homonyme de mon chat (oui j’ai conscience que de l’extérieur cette phrase est incompréhensible…). Quatre jours où nous avons été transportées de nouveau dans l’univers magique et parallèle des Imaginales. Où nous avons découvert que certains auteurs sont masochistes (ils l’ont dit lors d’une conférence…:D), que d’autres ont des pouvoirs magiques, ou encore que certains sont snobs (mais là on ne donnera pas de nom o:) ). Mais surtout quatre jours qui nous ont confirmé que la majorité de ces auteurs sont absolument adorables et accessibles.

Bref ! Même sans l’émerveillement de la première fois, je re-signe sans hésiter pour une année de plus ! Je me suis déjà préparé dans ma tête un petit programme de ce que je n’avais pas fait cette année … : tester le confessionnal des rêves, peut-être enfin acheter La fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains, parce que rien que le titre est à dormir debout, et Love Star parce que ça parle presque d’oiseaux migrateurs (mais il faut d’abord que j’apprenne l’islandais). Et surtout retrouver Chloé et Perseline pour ce rendez-vous qui doit devenir régulier, c’est décidé 😉 !

Re-bref ! Un beau programme à venir, dont Morgana fera cette fois partie, j’en suis certaine ! En attendant je ne vous embête pas plus, si vous voulez en voir un peu plus, la vidéo est là pour ça (mais elle est plus courte que mon article, rassurez-vous), et un TeaTime très … sucré et salissant sur un Tag sur l’Imaginaire  arrive également bientôt en vidéo pour rester dans l’esprit des Imaginales encore un petit peu ! 😉

Alors à bientôt ! 🙂

 

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

5 Comments on “Balade Littéraire #31 : Imaginales 2017 avec Chloé et Perseline ! (+Vidéo)

  1. Il est super bien ton bilan des Imaginales ! Ça donne envie d’y retourner et de profiter encore plus (nous aussi, pour une première, on y est allé en freestyle !)

  2. Moi qui aime beaucoup l’Imaginaire, va bien falloir que j’y aille un jour !!

    • Ouii ! 🙂 De chez toi, ça doit être au moins aussi compliqué que pour nous, mais si tu as l’occasion un jour, je suis sûre que tu t’y plairai beaucoup !
      Et en plus on pourrait se croiser en vrai 😉

  3. ça donne envie d’y aller! moi qui n’aime pas voyager ailleurs, justement, que dans mes mondes intérieurs et imaginaires, ça doit faire bizarre de les voir extériorisés !

    • C’est exactement ça, ça donne l’impression de plonger la tête la première dans un livre de fantasy ! 😉 Ca donne une ambiance un peu hors du temps 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.