Balade littéraire #36 : La bibliothèque Laurentienne de Michel-Ange (Florence)

Alors que je me suis rendue à Florence depuis quelques mois déjà, ce n’est que maintenant que je réussis à m’extirper de ma flemme pour pour parler des Balades Littéraires que j’ai eu l’occasion d’y faire !
Vous retrouverez prochainement une BL “Sur les traces de Dante, car si un auteur est présent à Florence, c’est bien Dante ! Et j’ai également eu l’occasion d’aller passer un moment dans une librairie-café assez sympa. Donc l’Italie risque de s’inviter encore quelques fois sur le blog dans les temps à venir ! 😀

En attendant, parlons aujourd’hui de la bibliothèque Laurentienne, appelée ainsi car elle est accolée à l’église San Lorenzo. On peut la visiter indépendamment de l’église ou acheter un ticket pour le package entier. J’ai choisi cette option pour ma part, l’église est fort jolie, mais la bibliothèque reste ce que j’ai préférée (il faut dire que j’avais eu un coup de cœur pour une autre église quelques jours auparavant, donc celle-ci n’était pas avantagée… ce sera d’ailleurs une église dont j’aurai l’occasion de vous parler dans une future balade littéraire :p).

On accède à la bibliothèque par un très beau cloître, puis par un vestibule qui a réussi à me fasciner 10 bonnes minutes. Il faut dire que celui-ci ayant été conçu par Michel-Ange, on peut s’attendre à quelque chose d’assez impressionnant, non ? 😉 Ce serait le pape Clément VII qui aurait demandé à l’ami Michel-Ange de concevoir cette bibliothèque pour abriter sa “petite” collection de manuscrits.

Quand on entre, cela a vite de quoi donner le tournis si l’on s’attarde : disons que l’on sent que le monsieur avait quelques notions de perspective et qu’il a voulu s’amuser un petit peu avec les illusions d’optique… 😀

En entrant dans salle de lecture en elle-même, surprise : on pourrait presque se croire dans une église, avec tous ces bancs alignés, les vitraux aux fenêtres et l’ambiance tamisée-posée quasi-religieuse.

Au bout de chaque rangée, une plaque indiquant “grammaire et rhétorique latine”, “philologie” et autres matières, dont la liste précise des ouvrages disponibles est marquée juste en-dessous. Il n’est pas possible de s’asseoir sur lesdits bancs, mais je reste assez curieuse concernant leur confort. L’idée est très astucieuse, mais est-il vraiment confortable d’y étudier des heures durant ? Le mystère reste entier 😀

Il est possible de se mettre sur le pas de la porte de la bibliothèque, au fond à droite, même si celle-ci est aujourd’hui presque vide. Vu l’ancienneté des ouvrages, on se doute qu’ils ne doivent plus vraiment pouvoir être conservés dans n’importe quelles conditions. On retrouve le même style architectural que dans l’entrée vous remarquerez wha, la cohérence quoi :O ! :p

Mais pas de panique : des livres, on en voit tout de même ! La visite continue à travers plusieurs petites salles où sont exposés certains des ouvrages de la collection, qui tournent même régulièrement si j’ai bien compris. Mon portable n’avait pas apprécié la chaleur et l’appareil photo a décidé de prendre des vacances, donc je n’ai pas autant d’illustrations potables que souhaité à vous fournir, mais j’ai adoré la diversité des ouvrages proposés. A l’image des matières très diverses citées sur les plaques de la salle de lecture, les sujets des ouvrages présentés vont de l’anatomie à l’astronomie en passant par la biologie.

Monsieur, vous pourriez tout de même vous habiller ! Non mais U_U

J’avais lu pas mal d’avis assez peu enthousiastes, disant que mettre 3 euros là-dedans était assez inutile étant donné que la visite se faisait très rapidement. L’amie avec qui j’étais et moi-même avons dû rester une grosse heure dedans, tout de même.

***

Si l’on est intéressé par l’architecture, les livres anciens, ou que l’on est sensible à l’ambiance de ce genre de lieu, tout simplement, je pense que c’est une visite largement digne d’intérêt. Pour ma part, j’en suis ressortie enchantée ! 🙂

Infos pratiques :

9 Piazza San Lorenzo
Ouvert de 9h30 à 13h30, fermé le dimanche
Tarif : 3 € (8,50 € si vous choisissez le billet jumelé avec la Basilique San Lorenzo)

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

4 Comments on “Balade littéraire #36 : La bibliothèque Laurentienne de Michel-Ange (Florence)

  1. J’adooore ces rendez vooous, je sais que si jamais j’ai des voyages à faire, obligé je passe par votre blog pour noter des supers adresses =D
    En tous cas, ça donne envie de faire un tour dans cette curieuse bibliothèque, et franchement 3€ çaa vaaa (on reparle de la maison de Sherlock Homes ou pas ? xD)

    • Oh, c’est trop d’honneur ce que tu dis là ! 😀 En vérité, ça fait super plaisir, car on a commencé cette série d’article par plaisir personnel d’écrire sur nos visites, bien sûr, mais aussi pour partager et j’adorerais pouvoir échanger sur certains de ces endroits avec toi si tu les visites 🙂
      Non, je ne crois pas qu’on va reparler de la maison de Sherlock, vraiment, c’est mieux XD

  2. Je ne connaissais pas du tout, mais effectivement cette “bibliothèque” est étonnante par bien des aspects 😀

    • Oui, n’est-ce pas ? 🙂 Je t’avoue que j’y suis allée un peu à l’aveugle, sans trop me renseigner dessus (si ce n’est les fameux commentaires disant que c’était cher pour le temps de visite), et la surprise n’en a été que meilleure en entrant dans cet endroit atypique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.