Balade Littéraire #39 : Librairie-Tartinerie Des livres et vous, Sarrant

Alors que Morgana était chez la Luciole pour passer le week-end :

Et si on faisait 55 minutes de voiture pour aller manger des tartines ?
– Ouaiiis !!

Bon, il faut dire que ce sont des tartines qu’on peut déguster dans une librairie, et que le lieu nous avait été chaleureusement conseillé. Nous sommes donc parties pour le village de Sarrant, dans le Gers, d’ailleurs classé « plus beaux villages de France ». Le tourisme comme on l’aime : du manger, des livres et des jolies promenades.

La librairie est facile à trouver : sur la place de l’Église elle a un petit côté « Centre du village » plein de charme, où, à l’heure de midi les gens se retrouvent.

L’accueil a été des plus agréables et détendus et nous nous sommes installés à une jolie table vieillie au milieu des rayonnages de livres dont on a particulièrement aimé la sélection.

Qu’est-ce qu’on y mange ?

Des tartines ! Des tartines ! Des tartines ! Pour Morgana : ratatouille – fromage. La Luciole, après avoir fait semblant d’hésiter a craqué pour compoté d’oignon – canard. Et le copain de la Luciole est retombé en enfance en choisissant la tartine jambon de pays – fromage qui lui rappelait celles de sa maman, et il lui fallait au moins ça pour l’aider nous supporter.

Pour un prix vraiment plus qu’abordable (7€ pour une tartine accompagné de salade composée), les portions sont bien généreuses, le pain très bon et les tranches très épaisses. La salade complète bien le tout, même si la dose de vinaigre peut déranger ceux qui n’aiment pas trop ça. Nous avons fini nos assiettes avec juste la place pour un dessert.

Et au dessert ?
Des tartines ! Des tartines ! Des tartines !

Ok, il y a d’autres desserts proposés, mais quitte à être dans une tartinerie, autant manger des tartines … surtout quand celles-ci sont … au chocolat ! Avec un peu de crème fraîche, du cacao en poudre, des gros morceaux fondus. Miam Slurp ! (On en salive rien qu’à l’écriture de l’article !).  Mis à part les tartines, les desserts restent bon : le copain de la Luciole a été bien convaincu par sa croustade aux pommes. En gros, il n’y a que le vin blanc que nous avons pris qui ne nous a pas entièrement convaincus mais comme ce n’est pas pour ça que nous venions, ce n’est pas ce que nous retiendrons.

Vous l’avez compris, nous venions pour les tartines, et … les livres ! Alors … passons aux livres :p

Notre estomac rempli, nous avons pu nous tourner vers les livres qui nous appelaient depuis le début du repas, et qu’on ne pouvait que toucher des yeux, notre grand dilemme à chaque fois qu’on visite un café-librairie. Comme nous l’avons dit au début de l’article, nous avons trouvé la sélection de livres un peu trop de qualité pour nos pulsions d’achats : même dans les rayons qui ne sont pas ceux qui nous intéressaient le plus, les livres choisis et mis en avant réussissaient à attirer notre attention. Malgré tout, sans surprise, on s’est rapidement dirigées vers nos rayons de prédilection et avons eu envie d’acheter tous les albums jeunesses absolument adorables, les romans asiatiques, la littérature ado, les essais de Virginia Woolf, et bien d’autres … en gros, il n’y a que l’entier rayon sur la tauromachie qui n’a pas trouvé grâce à nos yeux …:D

Au-delà des côtés librairie et tartinerie, déjà un combo plus qu’intéressant, l’établissement propose plusieurs activités et événements. Au bout d’un vieil escalier en bois tout étroit, par exemple, se tenait un club de lecture composé de presque une quinzaine de personnes. Le lendemain de notre visite, la librairie participait à la fête de la récolte du maïs, la décoration était déjà de circonstance. Les libraires ont mis en place un système de livres mystères à acheter à l’unité sur place, ou sur un principe d’abonnement : 1 livre surprise tous les deux mois.

Bref ! Un vrai lieu vivant et dynamique tenu par des personnes passionnées et accueillantes !

Nous aurions bien craqué pour le livre mystère du mois, mais nous avons finalement choisi deux autres livres. Un album illustré tellement beau pour la Luciole, et un poche jeunesse à la couverture que notre regard n’avait pu éviter ! Nous sommes donc reparties avec Doux rêveurs, et Calpurnia dont on vous parlera probablement prochainement. Mais sachez déjà que Doux rêveurs est un coup de cœur !

On a fini notre après-midi par une petite promenade dans le village et dans les environs, profitant du beau soleil d’automne. Nous avons trouvé le lieu vraiment sympathique et apaisant. Nous y reviendrions volontiers pour un (ou les deux) des prochains événements dont les libraires nous on parlé : pour faire suite aux livres-mystères, la plupart des auteurs des livres sélectionnés seront présents pour une rencontre ; et les Estivales de l’illustration, qui se tiennent dans le village depuis 2016 ont l’air tout simplement géniales. Il n’est donc pas impossible que nous y fassions un tour l’été prochain pour découvrir les multiples stands proposés à cette occasion !

Pour compléter cet article …

Nous allons faire une petite exception Deedresque et laisser la parole à la fantastique (rien de moins) personne qui nous a conseillé cet endroit ! D’autant plus que nous sommes entièrement d’accord avec tout ce qu’elle dit et qu’elle aborde des points dont nous n’avons pas parlé. SALT, c’est à toi, et merci pour la recommandation ! 😉

” Dès que je vais quelque part, c’est plus fort que moi, je cherche des bibliothèques et des librairies à visiter. L’été dernier j’allais dans le Gers et dans la liste des librairies indépendantes, je suis tombée sur celle-ci (qui n’était pas exactement à côté de mon lieu de séjour, mais pas loin d’une petite ville où se tenait une exposition sur les modèles historiques des personnages des Trois Mousquetaires… Une visite s’imposait ;D) qui a tout de suite attiré mon attention par son concept : librairie-tartinerie. Voyez-vous, on réunissait là mes deux grandes passions : les livres et la nourriture (trois si on compte mon obsession des cafés-librairies : il n’y en a pas de bien vers chez moi ;__;), et en plus, le concept de tartinerie me paraissait délicieusement champêtre, ou régressif, ou les deux. :p

Et je me suis dit que vu que pour une fois, c’était “près” de chez la Luciole (comprendre : plus proche que mes “mais si vous traversez la France entière en diagonale c’est tout près !” habituels), si j’étais convaincue je lui recommanderais cette boutique, à elle et à Morgana. Ça tombe bien, j’ai été conquise. Avant même d’entrer, la décoration annonce un lieu sympathique (un crayon géant qui transperce l’imposte vitrée, une peinture murale représentant un lecteur attablé et souriant). A l’intérieur, cette impression se confirme : le bâtiment, un peu ancien et à poutres apparentes, a un aspect “retapé” qui s’accorde bien avec le rangement délicieusement fouillis et dans lequel on ne demande qu’à fureter ; on se sent à la fois en intérieur et en extérieur, avec ces girouettes en fer forgé, ces décorations en galets dans le sol et ces tables en bois à la peinture un peu vieillie. Le tout a énormément de charme.

En plus, ce que j’aime dans les librairies c’est la perspective de découvrir des ouvrages inconnus et de faire de belles découvertes inattendues, ce en quoi j’ai été servie puisqu‘ils mettent en avant pas mal de petites maisons d’éditions (pour l’anecdote fun, on est tombé sur un roman d’un ancien collègue de ma mère, dont elle ignorait qu’il écrivait, publié chez un petit éditeur breton dont je n’avais jamais entendu parler. Même que c’était bien :D). Outre les livres, originaux ou plus classiques (je ne pouvais pas acheter tout le magasin alors j’ai noté plein de références), ils vendent aussi des tisanes “L’Herbe à l’aise” avec des noms funky et de la papeterie choue ou drôle, bref, il y en a pour tous les goûts.

Pour la nourriture, les tartines sont délicieuses (et plutôt copieuses en plus), et si je n’ai pas pris de vin blanc je valide la limonade (d’une toute petite entreprise locale). A noter qu’on mange vraiment au milieu des livres, et que contrairement aux filles j’ai feuilleté des ouvrages alors que j’étais à table (je suis moins bien élevée qu’elles apparemment ^^’).

Pour terminer, le personnel est gentil, serviable, et a l’humour taquin mais pas méchant (oui, bon, je suis dans la lune, pardon ! :p). “

 

Infos pratiques

Site de la Librairie

Place de l’église, 32120 Sarrant
Tel : 05 62 65 09 51
info@lires.org

Petit conseil : mieux vaut réserver si vous souhaiter goûter aux tartines ! 🙂

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

11 Comments on “Balade Littéraire #39 : Librairie-Tartinerie Des livres et vous, Sarrant

    • Oui, oui, oui, si tu es de passage dans la région n’hésite pas ! Et puis il y a pas mal de jolies choses à voir dans les alentours. Des balades à faire et Toulouse et Albi à moins d’une heure si tu préfères la ville. (Je me recycle en agent de tourisme, ouais, ouais … x) )

  1. Tartines + livres = duo gagnant ! Le concept est super sympa et original, nourrir son corps et son esprit en même temps, c’est plus que tentant 🙂

    • Oh oui, je suis entièrement d’accord !! on est bien fan de tout ce qui est café-librairie etc, mais tartines spécifiquement c’était la première fois ^^ Ca avait quelque chose de régressif et réconfortant :p

  2. Mais pourquoiiiiiiiiii c’est si loin ? Ça donne trop envie (les livres autant que les tartines, bien entendu !)

    Si vous pouvez faire des balades littéraires autour de la Bretagne la prochaine fois, ça me frustrerait un peu moins, merciiiii :p

    • Franchement on aimerait tellement !! D’ailleurs on s’était dit qu’il nous manquait (entre autre) la Bretagne pour les BL en France. En plus j’adooore la Bretagne ! (tu es où en Bretagne ? 🙂 ) Ca fait longtemps que je n’y suis pas allée et ça me manque un peu, donc ne t’inquiète pas, c’est pas impossible que ça arrive. En tout cas je le souhaite de tout coeur 😀

      • Aaaah en plus ça me donnerait des idées parce que comme tout bon français qui se respecte (à bas les clichés), je ne sais même pas ce qu’il se passe par chez moi !
        Je suis pour le moment en plein centre-Bretagne (la campagne profonde), dans le Morbihan mais en limite du Finistère et des Côtes d’Armor ^^
        Vous me ferez signe hein si vous venez par là ? 😀

  3. Rrroh j’adooore vos articles ! Tous ! Et celui-là ne fait pas exception à la règle, je trouve ça vraiment trop cool, ça me donnerai presque envie de tout plaquer pour aller vivre parmi le rugby et les canards du Gers (oui bonjour stéréotypes^^) parce que cette librairie a l’air carrément trop chouette !
    D’ailleurs, j’ai pensé à vous, quand on s’est retrouvé avec les copines pour Montreuil, on a fait un tour à Shakespeare and Co (sur recommandation de votre article notamment^^) et aussi on est allé dans un petit salon de thé vachement sympa, je suis sûre que vous auriez aimé ! =D
    Des bisoous !

    • Stéréotypes ou pas, on mange du canard et il y a beaucoup plus de gens qu’ailleurs qui aiment/jouent/supportent le rugby, de gré ou de force 😀 (moi c’est un peu de force, avec un copain qui a fait 13 ans de rugby, mais je m’y habitue Aha)
      Oooh trop chouette pour Shakespeare n co ! C’est magique hein ? 🙂 C’était quel salon de thé ? 🙂
      Et Montreuil c’était comment ??? 😀

      • Haaa le grand père de mon copain était originaire du Gers, ça reste dans les gênes aussi^^ Son père et lui adore regarder du rugby et manger du foie gras (enfin ça moi aussii^^) !
        Le salon de thé s’appelait Tea Lichou et c’était très chouette ! =)
        Montreuil était épuisant mais trop coool =3

        • Oh mais !! c’est trop trop trop mignon !! Je note pour une prochaine BL à Paris alors ! 😀 Je ne connaissais pas du tout ce salon de thé, merci beaucoup !! <3 🙂
          J'aimerai beaucoup aller à Montreuil une année, ça tombe malheureusement à un moment de l'année où je peux pas trop prendre de congés mais je ne desespère pas :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.