Billet d'humeur n°9

Je vais éviter d'ouvrir ce billet en disant que cela fait des lustres que je n'ai pas écrit de tel article, n'est-ce pas ? Ce serait redondant, on est d'accord (cependant, il faut reconnaître que ça fait un moment, quand même).

Le fait que le blog soit passé à la nouvelle version, adopte un nouveau design et ait bientôt trois ans m'a encouragée à regarder rapidement par-dessus mon épaule. Résultat ? Force m'est de constater que les choses ont bien changées durant ce laps de temps.

Au début, j'écrivais en moyenne un article tous les deux jours, trois maximum. Je me suis émerveillée le jour où j'ai vu que dix personnes étaient passées la veille sur le blog. Le jour sur deux où je n'écrivais pas ici, je trépignais presque d'impatience à l'idée du prochain article que j'allais mettre en ligne. Il faut dire qu'à cette époque-là, je n'avais pas grand-chose d'autre à faire ; les études me laissaient beaucoup de temps libre et je n'avais pas des masses d'autres activités que lire et regarder des films (mes petits, je sais que cette vie palpitante vous fait rêver, mais il faut réfréner votre jalousie, vous pouvez le faire, je le sais, j'ai confiance en vous). Je lisais environ cinq livres par semaines et avais largement de quoi alimenter ce blog.

Aujourd'hui, le blog connaît de plus ou moins longues périodes de "sommeil" ; les premières car j'ai eu des doutes sur ma motivation vis-à-vis de d'Encre et de Rêves : avais-je encore envie de cela ? Cela me "servait-il" vraiment à quelque chose ? Les dernières juste car j'avais d'autres choses à faire, comme passer l'un des meilleurs étés que j'ai vécus jusqu'ici, ou encore essayer de mener à bien mon année de Terminale, ce qui entraîne des périodes où, le soir, je songe juste à éteindre l'ordinateur car cela fait des heures que j'étudie dessus ou que je rédige un quelconque devoir.

Autre effet : je lis moins. Cependant, en contrepartie, j'aurais tendance à dire que je lis "mieux" également. Même si ce ne sont que deux livres, voire un seul, que je lis en une semaine, j'ai la sensation de l'apprécier bien plus à sa juste valeur. Je ne crois pas avoir jamais fait "trainer" une lecture auparavant ; vous savez juste pour rester quelque temps s'imprégner de son ambiance ? Eh bien, c'est quelque chose que j'ai appris à faire dernièrement. Je pause mon livre, je réfléchis à ce qui vient de se passer, je vais faire un tour dehors avec mon chien en "analysant" les scènes, pour mieux les comprendre, pour le plaisir de les faire se "rejouer". Je laisse les livres me marquer.

Avant, j'ai l'impression que je vivais dans une sorte d'urgence quand il s'agissait de lecture : "vite, il y a trop de livres à lire et je n'arriverais jamais à ouvrir tout ceux que je souhaiterais dans le temps que durera ma vie !" De même pour alimenter ce blog : vite, toujours, vite.

Maintenant, je me dis que je lirai ce que je lirai, que je "bloguerai" ce que je "bloguerai".

 

Au lieu de regarder ce qu'il me reste à lire dans un livre, je savoure ce que je suis en train de lire, je repense à ce que j'ai lu, et mes émotions à l'égard de ces ouvrages me semblent plus sincères, aussi idiot et naïf que cela puisse paraître dit ainsi. J'ai espoir que cela se reflète un petit peu dans mes articles ici.

De même, je n'achète plus les livres de la même façon : j'ai bien assez de livres à lire chez moi ; j'ai un pile à lire qui pourrait me durer trois ans au bas mot, et je ne ressens pas le besoin d'en ajouter frénétiquement. Je me laisse moins influencer par ce qui est dit sur les livres ; bien sûr, il y a certains avis auxquels je continue de me fier quand j'ai envie d'acheter un livre qui change de ce que j'ai déjà à disposition. Cela dit, je ne suis plus compulsive, à ma grande surprise, et j'ai cessé de me laisser influencer par une masse d'avis positif. On en passe tous plus ou moins par là il me semble, et je ne regrette pas l'époque où les coups de coeur de la blogo que faisaient tant envie ; c'était assez sympa à vivre, au fond, cette petite folie (et il arrive encore qu'un me tente).

Bref. L'arrivée de La Luciole coïncide un peu avec tout ça. Au début, c'était étrange de ne plus "tout contrôler" ici ; oui, vraiment bizarre aussi le fait d'avoir quelqu'un avec qui parler et partager tout cela ; de demander son avis, par exemple : "t'en pense quoi, j'écris plutôt sur ça ou ça ?", "publie plutôt tel jour, ça étalera les articles dans le temps !", "ahhhhh j'avais pas l'inspiration, mon article est vraiment nul ou…?".

Et puis, un jour, je me suis aperçue que par "bizarre" et "étrange", j'entendais surtout : "c'est agréable".

 

Le mois prochain, le blog aura trois ans ; il a bien grandi, et moi aussi, je crois.

Allez, c'est bisounours time : merci d'être encore là ; c'est tellement cool de pouvoir parler lecture (parmi d'autres choses) avec vous !

 

Et je vous laisse avec un peu de musique car je trouvais l'article un peu "nu" et que je suis contre les articles nudistes, d'abord. (Ah, par contre, pas de coréen là-dedans, c'est en anglais ; absolument incroyable, je sais, je sais. Et ce n'est même pas une coréenne qui chante en anglais, mais vous allez vous en remettre, je crois en vous.) J'aime beaucoup l'ambiance du clip et lorsque j'écoute une fois la chanson je l'ai en tête pour la journée, donc je ne vois pas pourquoi je serais la seule à devenir folle car j'entends la même mélodie en boucle dans ma tête durant un bon paquet d'heures ; que de bonté.

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

9 Comments on “Billet d'humeur n°9

  1. C’est gentil Bouch’ ! <3 Oui, mine de rien, trois ans ça fait un bout de temps. Il est vrai que c’est agréable de voir que le blog a réussi à évoluer malgré tous les changements qui se sont produits dans ma vie ; c’est parfois étrange de relire de vieux articles et de se dire "ah ouuuuuuuais, c’est vrai ça me revient maintenant" ou "je faisais ça à un moment, moi ?" 😀 Merci beaucoup, je souhaite également longue vie à ton blog 🙂

  2. Qu’il est touchant, ce petit billet d’humeur <3 Trois ans, c’est une sacrée période. Tu as évolué en même temps que le blog, tu as su l’adapter à ta nouvelle vie, sans pour autant l’abandonner, et ça, c’est chouette 😀 Je lui souhaite donc longue vie, et un très joyeux anniversaire 😀

  3. J’ai l’impression qu’il y a une période où l’on se laisse entraîner à ces choses-là, car c’est nouveau, c’est attractif, c’est agréable et gratifiant, aussi, de voir notre blog "vivre" ; j’ai vraiment pris du recul lorsque je me suis demandée ce que j’aimais le plus : lire, puis bloguer mon plaisir de lire ou "lire pour bloguer" (car ça peut finir par être ça, à un moment). Eh bien, le premier est largement plus agréable car je prends plaisir en lisant, puis en bloguant. Comme tu le dis, ce n’est pas si simple que ça en a l’air ; j’ai l’impression qu’il faut être très "attentif" à ce que l’on fait.
    Je comprends cette sensation "d’étouffement" : même si c’est scolaire et non professionnel, je crois avoir vécu un peu cela avec tous les ouvrages que j’avais à lire l’année dernière. Je crois que j’ai mal "géré" mes lectures en 1ère, et j’apprécie dix fois plus les deux seuls petits livres que j’ai à lire en Littérature cette année que la grosse douzaine de l’année passée, ce qui est paradoxale étant donné que nombre ceux-ci me tentaient bien plus à la base que ceux de cette année.
    C’est vraiment super que tu puisses profiter de ta situation actuelle 🙂
    Il est vrai qu’en ce moment je me sens bien (si l’on fait l’impasse sur LA question de l’orientation – ça aussi, c’est plus difficile que j’en avais l’impression :D). Merci beaucoup pour ton commentaire si agréable en tout cas ; bisous et je te souhaite de belles lectures.

  4. Quel joli billet 🙂 Et oui on change, tout comme nos manières de lire et de bloguer ! Je me suis bien calmée aussi côté "achats compulsifs", ces derniers temps je continue mes séries en cours, mais c’est à peu près tout. J’avoue qu’un blog nous entraîne parfois dans une sorte de frénésie du type "ah je n’ai pas de billet pour samedi, vite, il faut que je lise un petit livre!". Là aussi j’ai lâché un peu prise, quand je n’ai pas envie de chroniquer un livre, je ne le fais pas, et puis voilà 😉 J’ai encore le temps d’alimenter le blog régulièrement, je sais qu’un jour ça ne sera plus le cas, et ce ne sera pas grave. Quand je travaille, je me "force" à lire deux fois plus, entre mes lectures pour le boulot et mes lectures personnelles et j’étouffe un peu. En ce moment, j’apprécie de ne pas travailler, je choisis ce qui me fait envie dans ma bibliothèque ! Au travail j’apprends aussi à faire la part des choses, si le bouquin ne me plaît pas plus que ça, je le lis en diagonale avec mon œil de "pro", je ne me force pas à le lire vraiment. Bref, on dirait que lire avec plaisir n’est pas aussi simple que ça en a l’air ! Tu m’as l’air épanouie en ce moment, je te souhaite de garder ça. Bisous, et joyeux presque anniversaire !

  5. C’est bien aussi de mieux apprécier ses lectures 🙂 "Je laisse les livres me marquer." la première fois, j’ai lu "me manquer" et je trouvais aussi ça assez juste. (ils te manquent donc que tu les apprécies davantage). Je n’ai jamais été une acheteuse compulsive, par contre…

  6. Bonjour !
    C’est une solution en effet ; d’ailleurs, cela m’est déjà arrivée de me réveiller la nuit et de ne pas parvenir à me rendormir à cause d’une musique (ou plusieurs) qui me tournait en tête. Sinon, je me soigne, promis ! haha
    Tu fais bien de me prévenir, La Luciole et moi tâcherons de gérer au mieux cette "crise des trois ans".
    Merci d’être passée par là, en tout cas !

  7. Bonjour Morgana,
    pour ton problème de musique dans la tête, j’ai une solution : tu écoutes une autre chanson, puis après encore une autre, etc… et comme ça, la nuit, t’as toute la play-liste dans la tête (gratuitement), mais des fois ça réveille, quand le volume est trop fort. Bon anniversaire de blog. Attention 3 ans, c’est l’âge du "non", c’est l »adolescence de la petite enfance! C’est juste pour que tu sois avertie.
    the mam of Luciole

  8. Coucou Topo’ ! Merci, je suis vraiment ravie que l’article t’ait plu et que tu penses la même chose ! Je comprends lorsque tu dis "zut les cours me prennent trop de temps et je ne peux pas alimenter le blog", cela m’arrive régulièrement ; au début cela me gênait, maintenant ce n’est plus le cas : je blogue quand je le peux et le veux, ce serait le comble que ça devienne une obligation 🙂
    Encore merci 🙂

  9. Oh oh quel bien bel article que voilà ! J’adore ta façon de penser, je trouve aussi que plus on grandit plus on sait ce que l’on va vouloir lire. Je suis toujours un peu dans une période où je me dis  »zut les cours me prennent trop de temps et je ne peux pas lire et alimenter le blog » mais ma vie personnelle passe avant tout, alors je pense que ce n’est pas si grave. Tu as raison de penser qu’il faut savoir apprécier un livre au présent et ne pas se presser juste pour lire plus, mais vraiment retenir quelque chose du livre en question. Savoir ce qui à plus ou non, si tel événement aurait mérité un approfondissement ou non, vraiment lire le livre en totalité.
    Je te souhaite une très joyeux bloganniversaire, en retard mais mieux vaux tard que jamais =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.