Caraval – Stéphanie Garber

Entrez dans le jeu : rien ici n’est réel, tout n’est qu’illusion“. Difficile pour moi de résister à l’envie de découvrir Caraval, entre cette phrase d’accroche et les paillettes sur la couverture (arrêtez, faites pas genre ça n’accroche pas le regard et ça ne donne pas envie de toucher la couverture pendant dix minutes :D).

Entrer dans le jeu ? Carrément. De suite. 😀

 

Bienvenue à Caraval !
Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu…
Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n’est qu’illusions.
Alors prenez garde à ne pas vous laisser trop emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas…

___

Le livre m’a de suite vendu une petite vibe façon Cirque des rêves version jeunesse. Après une courte mise en situation où l’on découvre pourquoi Scarlett tient absolument à se rendre à Caraval (indice : il y a un peu de la maltraitance dans l’air venant de son père…), on arrive assez vite sur l’île où se déroule le jeu.
Et là, j’ai tellement été réceptive à cette ambiance où le merveilleux des contes de notre enfance se mêle à quelque chose d’un peu plus “fou”, un peu à la Alice au pays des merveilles !

Le tout est joliment accompagné par l’écriture de l’auteure. Écriture très jeunesse, parfois un peu naïve peut-être, mais qui présente des idées sympas : Scarlett associe chaque émotion à une couleur, et cela donne un petit côté imagé à tout ce qu’elle ressent.

J’ai vraiment adoré la première moitié de Caraval. L’ambiance m’avait happée, les personnages m’étaient sympathiques et j’étais pressée de voir où l’auteure nous menait.

Malheureusement, la seconde moitié m’a moins convaincue. L’intrigue s’axe plus sur les amours de Scarlett, et j’ai trouvé cet aspect du livre assez maladroit. Surtout, je ne sais pas s’il en est de même dans la version originale, mais j’ai failli me mettre à compter le nombre de fois où l’auteure écrit le mot “intime/intimité” pour décrire les interactions entre Scarlett et Julian : celui qui fait danser la salsa à ses hormones. Ce qu’on peut comprendre, il est charmant ce Julian dans le genre héros un peu voyou qui cache des choses :D.
Bref, moi qui étais tombée amoureuse de l’univers mi-féérique/mi-inquiétant, on s’écartait un peu de ce qui m’intéressait le plus. De plus, les retournements de situation en série ont fini par ne plus avoir trop d’effet sur moi (trop de retournements situation tue le retournement de situation, apparemment). Même si je dois reconnaître que Stéphanie Garber reste douée quand il s’agit de nous induire en erreur et parvient à garder un suspense certain jusqu’au bout (et ça c’est cool, oui oui) !

Malgré tout, les pages ont continué à défiler à toute vitesse. Caraval restant quand même pour moi un sacré page-turner. 😀
D’autant plus que toutes les bonnes idées de l’auteure sont encore présentes et que de nouveaux éléments que j’ai beaucoup aimés apparaissent. Le personnage d’Aïko, avec ses dessins magiques, m’a beaucoup plu. Sans compter le fait que la fin donne très envie de connaître la suite, vu le questionnement sur lequel l’auteure clôt ce premier tome.

Une première partie pour la laquelle j’ai eu un petit coup de cœur, mais une seconde moitié qui m’a bien moins convaincue. Je reste tout de même définitivement séduite par l’univers créé par l’auteure et j’attends la suite, maintenant !

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

5 Comments on “Caraval – Stéphanie Garber

  1. Bon, je ne t’apprends rien, je n’ai vu aucun des défauts dont tu parles, même si je peux les deviner (je pense que si je le relisais maintenant, ça me sauterait aux yeux !). En fait, j’ai été comme Scarlett devant les pecs de Julian, complètement subjuguée ! xD

    • Ahahah ! J’avoue que j’aurais bien aimé être moi aussi comme Scarlett devant les pecs de Julian ! 😀 Mais non, j’ai préféré noter les tics d’écriture de l’auteure. J’ai vraiment rien compris à la vie, moi 😀

  2. Depuis sa sortie je veux le tenter, celui ci ! Surtout que tout le monde en parle. Ton avis à la fois m’intrigue plus, et me donne envie pourtant de le reculer dans les priorités de ma PAL… Je pense le lire, mais peut être plus tard ^^

    • Carrément, il a fait pas mal de bruit, celui-là ! Si tu le lis, je serais curieuse de savoir ce que tu auras pensé des points qui m’ont gênée ! Mais j’espère que la magie de l’univers saura quand même opérer sur toi, comme elle l’a fait sur moi :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.