Fièvre Noire (Les Chroniques de MacKayla Lane) – Karen Marie Moning

 

« Urban Fantasy » de Karen Marie Moning

 2009 (413 pages)

 

 

Fievre-Noire.jpg

 

 

J’ai envie de débuter par une remarque tout à fait superficielle, et totalement inintéressante, pas d’objection j’espère ? 😀

 

J’aime la couverture Française !

 

Bon. Ceci dit, intéressons nous à ce qui se trouve à l’intérieur du livre.

Je n’avais lu que des bonnes critiques de cette série jusque là. Et quand j’ai vu ça, forcément, il arriva ce qu’il devait arriver : j’ai craqué, et ai acheté le premier tome.

 

MacKayla Lane, Mac pour les intimes, 22 ans, serveuse dans son petit coin perdu de la Géorgie, a une passion pour tout ce qui est coloré, avec une net préférence pour le rose. Elle passe son temps à se faire les ongles (en rose, évidemment), et ses occupations premières au lever sont : que va-t-elle prendre au petit déjeuner ? Et comment va-t-elle s’habiller ?

Mais un coup de téléphone va changer la face de son monde : sa grande soeur, Alina, partie étudier en Irlande a été retrouvée… morte. Assassinée. Et pas de la plus tendre des manières.

Mais la police piétine, rien n’aboutit.

Sous le choc, Mac s’envole vers le pays où sa soeur tant aimée a vécu ses derniers instants, dans l’espoir de comprendre, de démêler les fils, de trouver réponses aux questions que laissent le dernier message laissé par Alina sur son répondeur.

 

A partir de cette situation de départ, Mac va arriver à Dublin, et y rencontrer un étrange personnage : le sooooo séduisant Jéricho Barrons, libraire le jour, et… on ne sait trop quoi la nuit. 😀

Là-bas, elle va faire de bien étranges découvertes qui vont totalement et irrémédiablement ébranler son monde de jeune femme tout ce qu’il y a de plus normale.

 

Je dois avouer avoir entendu parler de Mac essentiellement « en mal » : « elle est trop superficielle », « insuportable », « elle est lente à comprendre ce qui se passe »…

Tellement… qu’en fait, je m’attendais à une montagne d’égoïsme (rose), sans cervelle, sans caractère, sans… euh, vous voyez l’idée ?

Et bien, quelle ne fut ma surprise lorsque je me suis aperçue que ce personnage était, en effet, superficielle, (mais qui ne l’est pas un tant soit peu ? mmh, avouez. Moi perso j’avoue :D) mais disposant d’un caractère bien trempé, et qui comprenait tout plutôt rapidement, et ne restait pas « les deux pieds dans le même sabot », comme on dit (petite expression de grand-mère du jour : check). Elle a des idées, et les met à exécution.

Pas forcément de façon toujours très judicieuse, soit, mais en même temps, elle vient de perdre d’une terrible façon sa soeur, et découvre que son monde est tout sauf ce qu’elle croyait.

Je serais à sa place, je ne sais même pas si je ferais aussi bien qu’elle !

Donc, non, en fait, je me suis prise d’affection pour cette « jeune femme arc-en-ciel » ! Et qui évolue plutôt rapidement à mon goût, faisant également preuve d’un humour plaisant, qui plus est !

 

Quant à Barrons, ce cher Barrons… Et bien, contrairement à Mac, je m’attendais à un personnage dont j’allais tomber sous le charme im-mé-dia-te-ment. C’est tout l’inverse qui s’est produit.

J’ai de suite aimé le personnage de Mac, et ai été très suspicieuse au sujet de Barrons dés sa première apparition.

J’ai appris à l’apprécier au fur et à mesure (bon, en même temps, il a des arguments physiques visiblement très convaincants, et je vous ai dit que j’avais mes instants superficiels). Les informations que nous avons sur lui sont tellement rares, Monsieur aimant cultiver le secret, il faut se contenter de ce qu’il daigne avouer de temps à autre.

Un bien mystérieux personnage en somme…

 

Ambiance glauque, situations caucasses au programme… bon, très bon ! 😀

 

L’écriture m’a surprise : pour une série de ce genre-là, où ce n’est pas pour
l’amouuuuur du style qu’on la lit, elle m’a bien plu
. Elle met bien en avant ce qu’il faut, avec détails, sans être lourde. Plus recherchée que pour la majorité des séries, j’ai trouvé !

 

Ce première tome offre une multitude de questions, pour peu de réponses, mais… de bonnes réponses ! Les légendes, la « mythologie », utilisées par l’auteure m’ont vraiment séduites, j’adères totalement, tout tient bien la route !

 

En bref, une mise en condition, j’espère que la suite sera à la hauteur de mes espérances, qui sont très élevées, je ne le cache pas !

 

Un coup de coeur, sans aucun doute !

(… je sens que la suite va devoir arriver très vite chez moi. :D)

 

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.