Fille des Chimères – Laini Taylor

Fille-des-chimeres.png

 

Partout sur Terre, des êtres ailés, passés par une brèche dans le ciel, laissent des empreintes noires sur des portes. Dans un Ailleurs sombre et singulier, une créature monstrueuse collectionne les dents humaines. À Prague, une jeune étudiante en art se retrouve au coeur d’une guerre millénaire entre deux peuples. Elle s’appelle Karou, a 17 ans, et remplit ses carnets de dessins de monstres qui sont peut-être réels. Elle parle de nombreuses langues, pas toutes humaines, et ses cheveux bleus poussent de cette couleur. Une question la hante : Qui est-elle ? La réponse n’est pas loin.

___

 

Ce livre me laisse profondément perplexe. Vraiment 😀 Et c’est assez difficile à expliquer pourquoi, mais je vais tâcher de faire au mieux (car je suis une warrior dans mon âme :D)…

 

Premières impressions…

 

Déjà, la quatrième de couverture annonçait une romance paranormale young-adult, ce qui n’est pas forcément mon genre de prédilection (même pas du tout, si vous voulez aller jusqu’au bout dans l’instant confession :D). Mais bon, contrairement à beaucoup, je trouvais la couverture jolie, avec ses surbrillances et son bleu des plus étranges, et l’idée d’écrire une histoire les chimères plutôt bonne ; je n’avais pas encore lu de livre dessus.

 

Des personnages intéressants…

 

J’ai bien aimé Karou, que j’ai trouvé pétillante et sympathique à suivre, ainsi que son amie Zuzana. Les moments d’adolescentes “normales” qu’elles partagent sont vraiment sympathiques.

 

… Et d’autres moins

 

J’ai par contre été déçue par Akiva, qui est sensé être le “potentiel masculin” du livre (et ça c’est un scandale quand le héros n’est pas à la hauteur :D). C’est une sorte de coquille vide, de mannequin qui permettait à l’auteure de faire avancer son histoire de la manière qui l’arrangeait le plus. Son histoire avec Karou m’a du coup semblée faite de carton, et ce n’est franchement pas cela qui a contribué à mon intérêt pour le livre. D’accord, les révélations rendent son comportement compréhensible, mais cela n’a pourtant pas fait changer mon ressenti à son encontre.

 

Un cadre magnifique et un monde intriguant

 

Si quelque chose m’a vraiment plu dans ce livre, c’est vraiment, de un, le cadre sur Terre : c’est le deuxième livre (après Noces de Lune) que je lis (à la suite, en plus !) dont l’action se déroule à Prague, et cette ville me plait de plus en plus ; de deux, le monde des chimères. L’idée de mêler anges et chimères est plutôt pas mal… bien que j’ai largement préféré les secondes. Quelque chose me dérange un peu chez les anges sans que je ne sache trop quoi… peut-être la manière dont ils sont traités, trop grandiloquente à mon goût.

Les légendes sur les deux peuples, leurs coûtumes ont été un plaisir à découvrir, et j’ai aimé l’idée d’une grande partie “flash-back” qui nous permet d’être immerger là-dedans.

 

* *

 

Malgré tout cela, j’ai eu un mal fou à avancer dans ma lecture. J’aimais ce que je lisais, l’écriture était fluide et agréable, les actions s’enchaînaient… mais j’ai tout de même trainé trois jours, alors qu’habituellement je lis ce genre de livre dans la soirée… Je ne ressentais pas ce “quelque chose” qui fait que l’on a envie de rouvrir le livre là, de suite, maintenant. En fait, je me rends compte en écrivant ceci que c’est justement le problème : je ne ressentais pas grand-chose. C’était bien, j’aimais me poser tranquillement avec le livre, mais j’avais rapidement envie d’aller faire autre chose (genre jouer au tennis… alors que je ne sais pas y jouer).

 

La fin, qui tombe à un moment cruciale, et constitue un énorme cliffhanger, ne m’a pourtant pas donnée envie de lire la suite immédiatement ou d’aller hurler de désespoir parce que la suite ne devrait pas sortir avant un an. C’est bien, c’est agréable, j’adore le livre-objet et je lirai la suite, mais c’est tout.

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

2 Comments on “Fille des Chimères – Laini Taylor

  1. J’espère que tu seras moins partagée que moi. Car, j’ai beau avoir apprécié, l’absence de côté “addictif” m’a chagrinée ^^

    Bisouus 🙂

  2. Celui-là aussi, il faut que je le lise, en plus je l’ai 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.