Filles de Lune, Tome 3 : Le talisman de Maxandre – Elisabeth Tremblay

Fille-de-lune-T3-VO.jpg

D’après une légende qui remonte à des temps immémoriaux, régnera sur la Terre des Anciens celui ou celle qui parviendra à retrouver les trônes mythiques de Darius le Sage et de son ennemi juré, le sorcier Ulphydius. Depuis plus de sept siècles, les aspirants au pouvoir s’affrontent sans relâche. Toutefois, seule une Fille de Lune de la lignée maudite, lignée responsable de ces luttes sans merci, pourra rétablir l’ordre et l’équilibre. Mais il semble que toutes les descendantes de cette lignée aient disparu. A moins que…

 

 

 

 

 

 

 

 Tome 3 : Juin 2011, 544 pages. Fantasy.

 

 

 

Fille de lune T3

Projetée par sa propre faute dans un univers aussi déstabilisant que celui qu’elle vient de quitter, Nana doit maintenant survivre. Seule. Rien ne l’a préparée à la dure réalité qui l’attend, pas même son passage sur la Terre des Anciens. Ici, plus de frère ni de Cyldias, même récalcitrant, pour veiller sur elle et la défendre. Ou la sauver. Même s’il est vrai que personne, sur Brume, ne se soucie de sa condition de Fille de Lune, elle n’est pas en sécurité pour autant ; la nature est sauvage, à l’instar des hommes qui l’habitent. Tandis que Naïla se nourrit de ses souvenirs pour résister à son calvaire, Alix croise enfin la route de son père. Bénédiction ou calamité ? A cette rencontre viennent s’ajouter de nouvelles responsabilités, plus accablantes encore que son rôle de protecteur. Toutefois, le jeune homme n’est pas au bout de ses peines ; des révélations sur ses origines mettent son existence en péril. Dans l’univers de Darius, la quête des trônes mythiques accapare les esprits et mobilise des armées. Les êtres les plus puissants voient leurs rêves de gloire se concrétiser au moment même où Alix et Nana doivent affronter les pires tempêtes. Sauront-ils cette fois tirer parti de ce qui les unit ? Mais peut-être sera-t-il trop tard…

  

____________________

  

Après ma lecture du  Tome 1 : Naïla de Brume puis du Tome 2 : La montagne aux Sacrifices , j’avais grande hâte de connaître la suite des aventures de Naïla qui était dans une bien piètre situation à la fin du deuxième tome…

 

Premier détail qui m’a frappé : le nombre de pages qui est bien plus important que dans le tome précédent, qui lui-même était plus important que le premier (à qui dois-je m’attendre pour le troisième ? 650 pages ? héhé). Cela m’a ravie, plus j’ai de lecture, plus je suis contente, moi 😀

Ce qu’il y a avec cette série, c’est que, au vu des détails foisonnant, je mets le double du temps habituel pour lire un livre de ce type.

Ces détails donnent aussi un effet peu commun : comme nous n’avons jamais tous les éléments, il est difficile de savoir à quoi s’attendre ! Si cela m’a surpris au début, j’apprécie de plus en plus.

L’écriture est recherchée tout en restant très accessible, bref, un bonheur pour moi.

 

Naïla, déjà bien avancée dans sa grossesse, se retrouve projetée en 1666 et va donc devoir veiller à ne pas se trahir. Malgré cela, les soupçons de son nouvel entourage se porte sur elle… dur dur…

J’étais assez confuse quant à la perte de sa petite Alicia, deux ans auparavant, me semble-t-il. En effet, j’imagine la perte d’un enfant comme quelque chose… d’inimaginable, en fait. Pour connaître des personnes à qui cela est arrivé, cela a beau être arrivé il y a des années, ça se respire chaque jour chez eux. Et je ne sentais pas vraiment cela chez Naïla jusque là, et cela me dérangeait. Non pas que je veuille qu’elle passe son temps à s’apitoyer la-dessus, mais… voilà…

Là, je l’ai enfin ressenti au travers d’Agnès, la petite fille qu’elle rencontre, et qui lui fait tant penser à sa fille perdue, cela m’a aidé à me sentir proche d’elle… Naïla est tout de même un personnage très fort, et ressentir une de ses fêlures la rend plus « vraie » à mes yeux.

 

Alix, l
ui, vit beaucoup de changements, aussi bien physiques que psychiques
. Le personnage m’a encore  plus captivée que précédemment, et le voir douter m’a fait grand bien XD

 

Bon… par contre : il est où mon Madox ?! Deux-trois passages avec lui… tss tss tss… tant pis, il ne me reste plus qu’à relire le tome 2 !

 

Toujours aussi foisonnant de personnages, peut-être un peu trop, mais je finis par m’y faire et… presque m’y retrouver ! 😀

Beaucoup fort intéressants : Solianne, Andréa, Kaïn, Maxandre, même ! apparaissent dans ce tome ci à plusieurs reprises !

 

Et… j’ai eu mon lexique !!

Oui oui oui ! En voyant ça, à la fin, j’ai crû que j’allais entamer une danse de la victoire dans mon salon (mais je me suis retenue, il m’arrive de savoir de tenir..).

 

Bref, vivement le quatrième tome, qui sortira, en toute logique, à l’automne !

 

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.