Flash ou le grand voyage – Charles Duchaussois

Flash ou le grand voyage - Charles Duchaussois

.

Flash en anglais, cela veut dire : éclair.

Pour un drogué, cela veut dire : spasme.

Le flash, c’est ce qui se passe dans le corps d’un drogué quand, poussée par le piston de la seringue, la drogue entre dans ses veines.

Flash, c’est l’autobiographie de Charles Duchaussois. Son aventure débute en 1968, quand il part au Liban rejoindre un copain. Le livre s’achève début 1970. Durant ces deux années, Charles va récolter du hachisch dans les montagnes libanaises (après avoir renoncé à un trafic d’armes, moins rémunérateur, of course), travailler dans un night-club à Koweit… et devenir un junkie à Katmandou.

Ca c’est du programme 😀

Moi, le truc le plus fou que j’ai absorbé, c’est une pizza maïs-sauce barbecue bouteille de rosé. Charles, lui, a tellement consommé de drogues diverses et variées qu’il pourrait vous faire une thèse dessus.

Mais il n’y a pas que ça. Charles pourrait aussi être Docteur en arnaques diverses. Il enchaîne plans illégaux et petits crimes destinés à lui faire gagner l’argent nécessaire à son voyage (aussi bien le voyage géograhique que la drogue, d’ailleurs)(ça devient compliqué ces doubles-sens).

Donc voilà : le héros et narrateur est un malfrat junkie. Je vous vends du rêve là, hein ? 😀

En soit, le livre est passionnant : il m’a plongée dans un univers qui m’était inconnu, le milieu hippie. Les fleurs dans les cheveux, l’anti-consommation et les petits airs de guitare, ça j’étais au courant. Pour tous ces jeunes qui mourraient des ravages de la drogue à l’autre bout du monde sans que leur famille sache jamais rien, j’avais un peu raté ce passage pas très peace & love (mais je suis peut-être la seule ? ^^).

Concernant l’écriture, j’ai passé mon temps à me demander pourquoi certains passages étaient assez décousus : pourquoi faire une digression sur un sujet abordé deux pages plus tôt, il n’aurait pas pu retoucher son manuscrit et faire basculer le passage à l’endroit le plus logique ?

Puis à la fin, j’ai compris : l’auteur n’a pas écrit ce livre, il a enregistré son histoire sur des bandes audios.

Cela donne donc un style particulier, pas vraiment littéraire, mais très vivant et qui se lit facilement.

Heureusement en soi, car on a affaire à un récit assez dur au niveau du contenu.

Charles assume tout ce qu’il a fait… mais ce n’est pas pour autant qu’on l’approuve. Le livre raconte tous les excès qu’il a fait, sans fard, il dit : la drogue, c’est ça, ça, et ça. Il ne cache rien : les côtés agréables du début, puis la descente aux enfers. Je n’ai jamais été autant informée au sujet de la drogue, et je n’ai jamais eu autant envie de m’en tenir à mon verre de rouge ou de blanc pour célébrer la nouvelle année 😀

Un bémol cependant : dans le dernier quart, Charles est devenu un grand drogué. Il réussit à remonter la pente, puis redescend encore plus bas (vous voyez les montagnes russes ? C’est pire encore.). Il retranscrit certaines des lettres sans queue ni tête qu’il a écrites, toutes les hallucinations qu’il avait… Alors que jusque là il gérait bien son récit, sans le rendre lassant ou répétitif, je me suis lassée des montagnes russes vers la fin.

On peut également se demander dans quelle mesure son récit est vrai. Après tout, il était sous substance : comment savoir où se trouve dans ses souvenirs la frontière entre le délire et la réalité ? Cela rend encore plus le livre spécial 😀

Flash, ça a véritablement été un grand voyage pour moi. Le style oral rend tout ça très vivant. Il parle de la drogue sans tabou et beaucoup de sincérité, ai-je trouvé. Dommage que la dernière partie m’ait semblée se traîner. En tout cas, voilà un livre pour le moins atypique.

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

4 Comments on “Flash ou le grand voyage – Charles Duchaussois

  1. Ouiii ! Le fameux ! 😀 C’est vraiment parce qu’on me l’a mis entre les mains que je l’ai lu, si la personne n’avait pas été si enthousiaste je ne l’aurais jamais lu je crois. Mais comme quoi c’est bien de sortir de ses habitudes, parce que j’ai appris plein de trucs et je me suis posée plein de questions que je ne m’étais pas posées auparavant. C’est pour ça que j’adore qu’on me prête des livres !

  2. Aaaah ! LE fameux Flash dont tu parlais ce weekend ! ça a l’air…instructif ! ^^

  3. Tu peux utiliser des expressions des années 90 ici, même des années 80 si tu veux 😀
    C’est vraiment ton genre de bouquin du coup ? Je t’avoue que moi pas vraiment initialement, donc heureusement qu’on me l’a prêté. J’espère que tu pourras vite le découvrir du coup, je suis curieuse d’avoir l’avis de quelqu’un à qui le sujet (et la couverture :p) parle de base !

  4. Rien que le résumé me donne hyper méga giga (oui bon je sais les années 90 c’est fini) de le lire ! Puis cette couverture. Et maintenant cet avis. Je crois qu’il va faire un saut direct sur ma wishlist celui-là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.