Hansel et Gretel : Witch Hunters – Tommy Wirkola

J’ai beau aimer les films un peu compliqués, qui font réfléchir, les grands classiques suédois et les films muets polonais … l’été j’ai plus envie de me détendre, et de « débrancher le cerveau » comme dit mon copain … Alors avec Morgana on s’est fait un p’tit planning de films pas très intelligents détente à voir, et après Vampire Academy, aujourd’hui, c’est au tour d’Hansel et Gretel !

Avec Morgana on aime beaucoup les contes, même si on n’a pas encore eu beaucoup l’occasion d’en parler sur deedr, alors une suite d’Hansel et Gretel, façon film fantastique hollywoodien, avec Gemma Arterton … il ne fallait pas plus d’arguments pour nous convaincre !

Vous connaissez tous l’histoire d’Hansel et Gretel qui, abandonnés dans la forêt, tombent sur une maison en pain d’épice et une vilaine sorcière. Heureusement ils sont super méga futés et ils arrivent à se débarasser de la sorcière.

Dans le film, Hansel et Gretel ont bien grandi, ils ont maintenant des fusils, des arbalètes, des nichons, et ils cherchent à débarrasser le monde de ces viles personnes que sont les sorcières !

Franchement ça vend du rêve comme ça, non ? 😀

Ca sentait le nanar alors on a foncé !

Ce qui est bien, c’est que c’est un nanar qui s’assume (un peu), et qui ne se prend pas trop au sérieux (pas trop) (pas comme Vampire Academy quoi…), du coup, c’était vraiment drôle par moment.

Certaines trouvailles un peu ridicules et absurdes m’ont vraiment fait rire : Hansel qui s’est goinfré de maison de sorcière en sucrerie est diabétique et se fait des piqûres d’insuline deux-trois fois dans le film 😀 (si ça, ça confirme pas qu’ils ne cherchaient pas à faire un film sérieux …).

Des rebondissements bien trouvés auxquels on ne s’attendait pas, des cascades volontairement exagérées, des sorcières laides à en pleurer … bref !

Un film bien plaisant devant lequel on a bien ri et on ne s’est pas ennuyées.

On regrette toutefois que le côté absurde ne soit pas plus assumé, on sent quand même pas mal de bridage et une volonté de plaire au plus grand nombre (et donc d’être moyen pour le plus grand nombre). Et puis on n’a pas trouvé Hansel très BG alors on était déçues … Franchement, normalement, c’est un des intérêts principaux de ce genre de films …

Même si on a toutes les deux passé un bon moment devant ce film, on ne peut pas dire qu’il marque durablement nos esprits : au moment où j’écris l’article, moins d’un mois après avoir vu le film, j’ai déjà du mal à me rappeler les grandes lignes et ce qui m’avait plu/déplu sur le coup … D’où mon blablatage de meublage pendant les 9/10ème de l’article (je fais ça plutôt pas mal d’ailleurs non ? :D)

Et je dois avouer que le Hansel et Gretel 2 à venir me laisse un peu sceptique, je ne sais vraiment pas ce qu’il vont pouvoir faire de plus et si c’est vraiment utile … (arrêtez de faire systématiquement des suites pitiiiiiiiié :'( :'( :'( )

Alors en deux mots (ce qui sera à peine plus que l’avis en entier en fait), si vous cherchez un film à voir pour vous détendre entre amis pendant une soirée bière-pizzas, ça devrait le faire. Nous en tout cas, on a bien ri, même si on ne se souvient plus du film 😀

Bonus : une photo de la sorcière, et une grosse grosse pensée pour les maquilleurs, parce que quand même… elle a la classe 😀

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

2 Comments on “Hansel et Gretel : Witch Hunters – Tommy Wirkola

  1. Ouais mais c’est parce que c’est des warriors, du coup un bazooka ça pèse rien pour eux ! (j’ai pas vraiment fait gaffe à la façon dont ils tenaient leurs armes je t’avoue, mais vu le reste, ça ne m’étonne pas :D)
    (Luciole)

  2. Ahah, ce film est parfait pour débrancher le cerveau. Moi ça m’fait rire, ils portent les armes comme des morceaux de polystyrène et ils s’accrochent au balai avec deux doigts. Trop cool, quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.