Hunger Games : l'embrasement de Suzanne Collins

L-embrasement.jpgScience Fantasy de Suzanne Collins sorti en 2008 aux Etats-Unis et en 2009 en France

 

Synopsis : (tiré de la quatrième de couverture)

 

Spoiler pour ceux n’ayant pas lu le premier tome !

 

À la fois symbole de la rébellion et marionnette d’une dictature sanglante, Katniss a le pouvoir entre ses mains… liées.

 

Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s’agit surtout d’une tournée de la dernière chance.

Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d’une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n’hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte.

À l’aube des Jeux de l’Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss…

_____________

  

J’en viens donc au second tome…

D’abord, il faut que je le dise : la première réflexion que je me suis faite en voyant le livre est : « Waouh ! L’embrasement (ou même Catching Fire en VO) ? Voilà un titre qui en jete! »

 

Je dois avouer que j’appréhendais ce second tome… tiraillée entre l’excitation du premier tome qui, pour ceux comme moi qui ont tendance à carrément « entrer dans le livre », provoque une sacrée montée d’adrénaline, et la peur que la suite soit très au dessous de mes espérances, comme c’est malheureusement trop souvent le cas !

 

Nous retrouvons Katniss qui essaye tant bien que mal de retrouver un semblant de normalité dans sa vie. Elle s’aperçoit alors combien elle regrette sa vie d’avant : en effet, bien que disposant maintenant d’argent et d’une ravissante maison au village des vainqueurs, cela a un prix. Gale, son meilleur ami, qui aimerait bien être un peu plus que ça (… j’aime ce personnage, c’est plus fort que moi XD) s’est grandement éloigné d’elle : de une parce qu’il est jaloux de la relation qu’elle a entrenue avec Peeta durant les jeux, et parce que d’après lui, Katniss a changée (en même temps, quand tu passes des jours et des jours enfermée avec 22 personnes déterminées à te tuer… ça peut en effet légèrement te perturber et faire changer tes priorités dans la vie).

  

Dans la seconde partie, devinez quoi ? Les arènes : bis ! oui oui…

 

Je craignais une sensation de déjà vu, mais il s’avère que les surprises s’enchainent et les candidats, ayant tous déjà participé aux hunger games, sont vraiment surprenants, et touchants pour certains. Car tous croyaient être enfin un minimum en paix, mais lorsqu’ils se retrouvent une seconde fois dans l’arène… bah ça fait franchement un pincement au coeur tant le désespoir de certains est fort…

il y a des aïeules, d’autres qui n’ont plus toute leur tête…  et les voir disparaître les uns après les autres est un déchirement à chaque fois.

Peeta est une fois de plus surprenant, touchant même.

 

J’ai découvert une Katniss dont je me suis sentie plus proche encore, se posant mille questions, dont certaines que je me pose moi même régulièrement, ce qui n’a fait que renforcer mon empathie. J’ai vraiment trouvé que le coté psychologique du personnage était mis en avant dans ce second tome, et cela m’a émue à plusieurs reprises…

 

Le tome se finit sur un suspense assez intenable, l’avenir de Panem est des plus incertains, et c’est peu dire…

 

La sortie du troisième et dernier tome en France est pour le 4 mai, j’ai lu des avis de personne l’ayant lu en VO, soit elles ont adorées, soit détestées… à suivre donc.

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

2 Comments on “Hunger Games : l'embrasement de Suzanne Collins

  1. Je n’ai toujours pas lu le troisième, mais ça ne saurait tarder si, en plus, il est meilleur que le second ! C’est tellement difficile de terminer une série qui a autant plu !

  2. Dans les trois c’est peut être celui que j’ai le moins aimé, mais c’est encore un grand mot car j’ai adoré les trois tomes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.