I am Princess X – Cherie Priest

Le résumé de I am Princess X m’a tout de suite intriguée :

May et Libby étaient les meilleures amies du monde. Mais Libby a disparu dans un accident de voiture, et May ne s’en est jamais remise. Trois ans plus tard, May découvre avec stupeur des autocollants à l’effigie de Princess X placardés dans toute la ville ! C’est un personnage qu’elle avait créé avec Libby ! Qui a bien pu s’en emparer ? Un compte Instagram lui est même dédié et on peut y lire ses aventures.
En les parcourant attentivement, May découvre des indices troublants qu’elle seule peut comprendre… Qui se cache derrière Princess X ?

Sans blague : le personnage créé par une ado décédée qui ressurgi un beau jour … Mmh mmh … il y a quelque chose de louche ! Ca m’a tout de suite renvoyé il y a quelques années, à la période où j’adorais les livres à mystères !

J’avais vu quelques aperçus de l’intérieur : des planches de bande-dessinée. Alors quand je l’ai reçu j’ai été plus que surprise de voir qu’il n’y avait en réalité qu’une quinzaine de pages BD … Franchement sur le coup, j’ai eu peur de ne pas l’apprécier autant que prévu sous forme de roman … Inquiétude de (très) courte durée puisque je l’ai dévoré en deux jours ! 😀 Je me rends compte que j’ai totalement arrêté de lire ce genre de bouquin, alors ça m’a fait très plaisir de découvrir celui-ci !

Comme vous l’avez compris en lisant le résumé, May et Libby avaient créé le personnage de Princess X avant que Libby décède dans un accident de voiture. X parce « c’est la lettre la plus cool et plus mystérieuse », et non pour une quelconque référence au porno. Je précise, on sait jamais o:) – Quand ce personnage de bande-dessinée ressurgi dans la vie de May, un vrai parallèle se dessine entre la vraie vie, ce qu’on pensait savoir, et l’histoire de Princess X
J’ai beaucoup aimé ce parallèle qui crée un climat énigmatique et qui donne envie de creuser ! Mais au bout d’un moment, je dois avouer que j’ai été déçue par le manque d’élément surprenant : la bande-dessinée annonce toujours plus ou moins ce qu’on apprend par la suite ; et la résolution est arrivée très naturellement et sans réel revirement de situation auquel je ne me serais pas attendue … à un détail près, que bien sûr je ne vous révélerai pas. 😉

Toute cette histoire est aussi l’occasion d’aborder le thème des réseaux sociaux, des dangers d’internet, du piratage … Il y a comme deux enquêtes qui se mènent simultanément, celle dans la vie réelle (IRL pour adopter un vocabulaire approprié à mon propos :D), où il faut prendre le bus pour aller récupérer des indices à l’autre bout de la ville … et celle sur internet, sur les forums, Instagram …
Je craignais un décalage de rythme entre ces deux types d’enquêtes, que toutes les recherches sur internet finissent par plomber un peu le récit, mais l’auteure a su maintenir un dynamisme et rendre l’enquête-internet aussi palpitante que l’enquête-IRL.

J’ai donc beaucoup aimé suivre le cheminement de May, découvrir les indices avec elle, mais ça aurait été mieux si je n’avais pas tout plus ou moins deviné à l’avance … ^^
Ce manque de surprise est peut-être dû au fait que je ne suis pas le public cible, et peut-être que si je l’avais lu un peu plus jeune, je serais complètement tombée dans le panneau … Étant donné que je ne connais pas les codes de ce genre de livre, difficile pour moi de savoir si ça aurait pu effectivement être le cas.

Et malgré tout, I am Princess X reste très agréable à lire, d’autant plus que j’ai bien adhéré à la forme.
Les passages de bandes-dessinées ponctuent le roman. Loin de répéter ce qu’on vient de lire sous une autre forme ou simplement illustrer, ces passages de BD font partie intégrante du récit. Ils interviennent quand May lit la BD de Princess X, comme si cette histoire sortait de la fiction pour s’immiscer dans l’objet-livre en donnant un aspect très réaliste à l’histoire. Je pense que cette forme originale a fortement contribué à mon attraction pour le livre, à mon implication dans la recherche d’indices et au fait que j’ai cru à cette histoire.

Je trouve les formes hybrides toujours très intéressantes, et en ce moment particulièrement, c’est ce que je cherche à lire, alors je suis ravie d’avoir cru que c’était uniquement une BD, je ne me serai peut-être pas intéressé à cet ouvrage autrement … I am Princess X ne s’en sort vraiment pas mal dans la forme hybride, la BD est bien intégrée, ça ne m’a pas donné l’impression d’un « prétexte », comme nous avons pu le ressentir, Morgana et moi, avec les photos dans Miss Peregrine et les enfants particuliers par exemple. Alors sur ce point-là, le seul reproche que je pourrai faire, c’est de ne pas avoir poussé l’idée à peine plus loin pour proposer un plus grand équilibre entre le roman et la bande-dessinée.

Un très bel hasard qui m’a permis de découvrir ce livre, et je ne le regrette absolument pas. La lecture de I am Princess X a été un bon moment de détente qui m’a renvoyée quelques années en arrière. Et même si tout n’est pas parfait, que j’ai été un peu frustrée de deviner la plupart des révélations à l’avance, rien que pour la forme et le fond de l’histoire, je trouve que ça vaut le coup !

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.