L'arabe du futur, tome 2 – Riad Sattouf

Note :

Livre reçu dans le cadre de l’opération « La BD fait son festival » de Priceminister.

Pour l’occasion, je fais exceptionnellement mon intro en BD. En gros j’ai mixé les images de la BD pour débuter ma chronique, ce que j’ai rajouté est volontairement bien visible et différenciable du reste pour que vous n’ayez aucun doute de ce qui vient vraiment de L’Arabe du Futur. Et les cases ne sont pas dans cet ordre-là dans le livre. 😉 Les autres bouts de BD ont entièrement tirés du livre.

L'arabe du futur, tome 2 - Riad Sattouf

Je vous avais parlé du tome 1 : de la belle découverte que ç’avait été, de l’humour habilement mêlé à l’émotion, du traitement des couleurs … aujourd’hui L’Arabe du Futur revient en force sur le blog avec le tome 2 ! (c’est d’une logique imparable …)

 

Je dois vous avouer qu’à la fin du tome 1, j’étais un peu sceptique vis à vis de la suite … J’avais vraiment aimé, mais je me demandais comment Riad Sattouf allait pouvoir nous surprendre, nous montrer de nouvelles choses, en gros, continuer dans le même esprit sans que ça ne soit redondant.

 

Et bien, je n’aurai jamais du douter de lui, et je m’excuse bien platement ! (Pardon, pardon, pour la peine je ne mangerai pas de chocolat aujourd’hui !)

Parce que non seulement ce deuxième tome n’est pas redondant, mais en plus j’ai encore mieux aimé que le premier ! (je vous assure que c’est possible).

 

On reprend l’histoire là où on l’avait laissé dans le tome 1. On continue la visite de la Syrie, de Homs à Palmyre, qui prend une allure bien particulière au vu des événements actuels ; on retrouve le petit Riad pour qui la rentrée des classe approche (et ça c’est pas cool…). Il n’y a pas une réelle évolution dans les personnages secondaires, j’ai trouvé le père toujours aussi agaçant, et la mère (presque) toujours aussi passive, même si elle ose l’ouvrir un peu plus souvent (pour demander une machine à laver ou s’offusquer de la chasse aux moineaux …)

 

 

Ce regard d’enfant qui m’avait tant plu dans le premier tome est toujours présent, le point de vue de Riad reste naïf, mais il a grandit et appréhende mieux certaines choses. Il commence à se rendre compte que sa mère n’est pas pleinement heureuse de ses conditions de vie, à perdre ses moyens face aux jolies filles, on assiste à ses premiers pas dans l’univers de la BD avec sa cousine Leila et lorsque qu’il apprend à lire Tintin…

 

Si Riad grandit et que son regard sur le monde évolue, cela se ressent aussi dans le livre. Certaines scènes étaient un peu dures dans le tome 1 (je pense par exemple à celles du chiot ou de l’âne), ici elles le sont d’autant plus. Le ton du livre reste léger mais le traitement des femmes ou des enfants par exemple est moins occulté, et certains passages, notamment autour du sort de Leila m’ont vraiment bouleversée. Surtout que la BD se termine en partie là-dessus, alors c’est super, c’est de bon augure pour le tome 3 dites-moi ! ^^

 

 

Ceci dit, contrairement à mon ressenti à la fin du tome 1, là je n’ai plus aucun doute et j’ai vraiment envie de me replonger dans l’univers de L’Arabe du Futur et de savoir ce qui va arriver à Riad et sa famille !

 

Pour conclure, si vous avez décodé les honomatopées de ma petite BD introductive, vous avez bien compris tout ce que j’ai ressenti pendant ma lecture :p Mais si comme pour le Général, ça reste un peu flou, disons que l’Arabe du Futur mêle encore une fois parfaitement scènes drôles, touchantes, bouleversantes, presque choquantes. Un vrai florilège d’émotions. Et j’ai passé mon temps à osciller de l’une à l’autre… C’est franchement très bien mené, très sensible et subtil. Je validais le premier tome, je survalide le deuxième ! 😉

 

L'arabe du futur, tome 2 - Riad Sattouf

18/20

La suite au prochain épisode 😉

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.