L'Assassin Royal tome 7 : Le Prophète Blanc – Robin Hobb

! Attention !

Ceci est une série, risque de spoilers

 

Je vous en avais déjà parlé :

 

* L’Assassin Royal tome 1 : l’apprenti assassin – Robin Hobb

 

* L’Assassin Royal tome 2 : l’assassin du roi – Robin Hobb

 

* L’Assassin Royal tome 3 : La nef du crépuscule – Robin Hobb

 

* L’Assassin Royal tome 4 : Le poison de la vengeance – Robin Hobb

 

* L’Assassin Royal tome 5 : La Voie Magique – Robin Hobb

 

* L’Assassin Royal tome 6 : La ReineSolitaire – Robin Hobb

 

L-assassin-royal-tome-7.jpg

Présentation de l’éditeur

Quinze années ont passé. Loin de la cour et le coeur blessé, Fitz s’est réfugié dans une chaumière isolée avec son inséparable Oeil-de-loup pour unique compagnon. Il espère enfin avoir trouvé la paix et rompu avec son terrible passé. Mais c’est compter sans son destin. Car bientôt, des visiteurs inattendus viennent troubler sa retraite avec des motifs déguisés : Umbre, son vieux mentor; Astérie, la ménestrelle avec laquelle il entretient épisodiquement des relations amoureuses; et le fou, toujours plein d’entrain, sur qui les années semblent n’avoir aucune prise. A mots plus ou moins couverts, tous trois lui soufflent la même chose : On a besoin de lui à Castelcerf, où règne la reine Kettricken, pour retrouver le prince héritier Devoir, qui a disparu dans de mystérieuses conditions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oui. Vous l’aurez compris, L’Assassin Royal, c’est un peu mon obsession du moment. Fitz, je l’aime. Le Fou, je l’aime. Les Six-Duchés, je les aime.

 

Quinze années se sont écoulées. Fitz vit maintenant sous l’indentité de Tom Blaireau dans une petite cabane aux fond des bois dans la région de ce qui fut autrefois le village de Forge, là où tout a commencé. Le garçon qui lui a été confié par Astérie des années plus tôt, Heur, lui tient compagnie, et il s’efforce ainsi de tenir auprès de lui le rôle de père, qu’il ne pourra jamais tenir auprès d’Ortie ou même de Devoir. Oeil-de-Nuit, son loup et compagnon de lien, vieillit inexorablement.

La soif d’Art est toujours là, mais il la contient tant bien que mal et tâche de se convaincre que cette existence lui convient.

Mais un beau jour, Umbre vient le voir, fissurant ainsi sa résolution de ne jamais retourner à Castelcerf. Si Umbre échoue de peu à le faire changer d’avis, en sera-t-il de même pour le Fou, son vieil ami de toujours ?

 

Je craignais un peu ce tome car on disait que celui-ci était très “plan plan” et que l’action n’arrivait que juste à la fin. Eh bien, oui, je confirme. L’action arrive à la fin. Mais je ne me suis pas ennuyée une seule minute lors de ma lecture. On découvre ce que chacun est devenu durant les deux bon premiers tiers du livre, quinze années, c’est long !

Le coeur se sert quand on s’aperçoit combien les personnages ont vieilli depuis le premier tome, que ce soit Umbre ou le Loup, voir même le Fou qui est toujours en pleine mutation… On partage la douleur de Fitz qui s’aperçoit que, à quelques exceptions près, il est mort dans tous les coeurs, chacun a poursuivit sa vie sans lui… Cela a beau être normal, il n’empêche que ça fait mal.


Si lui est devenu Tom Blaireau, on s’aperçoit avec surprise qu’il n’est pas le seul à être devenu quelqu’un d’autre durant ces dernières années. Le Fou n’est plus vraiment le Fou, même s’il reste toujours son ami, la seul personne en qui il ait véritablement confiance. Et s’il était temps de redevenir le Prophète Blanc et le Catalyseur ? Fitz se retrouvera face à ses choix, ses démons de toujours. Peut-il vraiment vivre pour lui seul, ou sa vie est-elle dédiée aux Six-Duchés depuis le début ?

 

La fin présage d’un tome 8 endiablé, bourré de rebondissements que m’empresserais bien de lire, mais comme je suis quelqu’un de raisonnable (c’est bien connu), je tâche actuellement d’intercaller quelques lectures avant de poursuivre la série… et c’est laborieux, mais j’y crois, non, je ne craquerai pas, non… enfin, peut-être.

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

6 Comments on “L'Assassin Royal tome 7 : Le Prophète Blanc – Robin Hobb

  1. Ahhhhh, c’est mon coup de coeur du moment ! C’est de la fantasy dans le genre Les Chroniques de Krondor, ou… des Chevaliers d’Emeraudes, même si je dois avouer trouver ces derniers bien fades à
    côté de L’Assasin Royal :/ (le pire étant que j’ai vraiment aimé les premiers tomes des aventures des chevaliers… cela dit, c’est plus jeunesse, peut-être maintenant suis-je plus tournée vers
    la fantasy plus “mature”)

    C’est l’histoire d’un “bâtard royal”, méprisé par beaucoup à cause de son origine, mais qui pourtant sera amené à faire énormément pour ce royaume qui ne voulait pas de lui à la base ; et ce, de
    l’âge de cinq ans jusqu’à la fin de sa vie… il faut aimer le genre, mais si c’est le cas, il y a de quoi passer de très bonnes heures de lectures !

     

  2. Deux amies m’ont dis que cette saga est absolument superbe et maintenant tu t’y mets lol.
    Je ne sais pas trop ce que c’est comme saga.

  3. Il y en a oui ^^ D’ailleurs c’est plutôt torturé 😀

  4. Il y a un peu de romance ? (je suis une romantique dans l’âme mdr)
    Tu donnes envie.

  5. J’avoue, plus c’est compliqué, plus c’est bon le plus souvent 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.