L'Exécutrice T1 : Le baiser de l'araignée – Jennifer Estep


l-Executrice-T1.jpg

* D’après ce que j’ai vu, 7 tomes seraient prévus

 

 


C’est en furetant dans une librairie d’occasions d’où je ne pensais repartir qu’avec de de bons vieux Agatha Christie ainsi qu’un ou deux classiques que j’ai eu la surprise de tomber sur les trois premiers tomes de cette série. Ils étaient neufs, du moins ne semblaient pas avoir déjà été lus. Honnêtement, je n’aurais jamais acheté cette série neuve, à la base il s’avère que je viens de le faire pour les tomes 4&5, hum. L’histoire ne me semblait pas originale et les couvertures me laissaient perplexe. Et pas dans le bon sens du terme. Même les quelques avis élogieux n’arrivaient à me défaire de ces préjugés. C’est que je les aime, mes préjugés basés sur les couvertures, vous savez c’est un peu comme les vieilles paires de chaussettes : vous savez que vous devez vous en débarrasser, mais vous les aimez trop et les gardez le plus longtemps possible, même si on n’arrête pas de vous répéter qu’elles sont vraiment pourries, vos chaussettes (pour ceux qui se demandent : oui, j’ai honte de raconter de telles choses).Mais bon, sur le coup,  j’ai bien aimé l’idée de m’amuser à relever tous les défauts d’une série de ce genre.

Il s’avère que je n’en ai pas eu l’occasion. Et bien oui. J’ai aimé lire l’Exécutrice. C’était même trop bien, en fait. Ca n’a rien d’exceptionnel ou de vraiment littéraire, mais c’est super bien ficelé, l’auteure a créé une mythologie et des personnages drôlement sympathiques, et les pages ont défilé sans que je m’en aperçoive.

 

Gin a trente ans et fait le très bucolique job de tueuse à gage. Et elle le fait bien. De plus, elle est une élémentale de pierre et a quelques pouvoirs de glace. Même si elle préfère se fier à ses couteaux, cela peut toujours s’avérer utile. Et, au pire, elle est toujours assurée d’avoir une citronnade bien fraîche. Seulement, suite à une affaire qui tourne mal, elle se retrouve à devoir démêler une affaire afin de venger l’une des personnes qu’elle aime le plus au monde…

 

D’accord. Encore un personnage qui a un passé terrrrrrrible. Encore un personnage aux pouvoirs exceeeeeeeeptionnels. Mais bon, sur ce coup-là, ça ne m’a pas tant que ça dérangée. J’ai bien aimé le côté brut de décoffrage de Gin, même si ce n’est pas un personnage que j’ai vraiment adoré, j’ai apprécié le ton sur lequel elle raconte son histoire. J’ai beaucoup aimé Finn, son frère adoptif le « banquier-geek » qui m’a beaucoup fait rire. Jo-Jo et Sophia m’ont également intriguée et j’espère les voir bien plus dans les tomes suivants (en vérité je triche : j’ai déjà lu les trois premiers tomes et je sais qu’on va les retrouver, c’est maaaaaaal d’écrire ses avis avec trois plombes de retard, je saaaaaaais). Par contre, je dois avouer être passablement déçue par l’histoire d’amour : heureusement qu’elle est relativement en arrière-plan, car je dois avouer ne lui avoir trouvé aucun charme. Donovan Caine est un personnage que je trouve intéressant, mais le duo qu’il forme avec Gin me laisse perplexe, j’ai du mal à voir comment cela pourrait évoluer.

Un élément que j’ai beaucoup apprécié, c’est la présence de flashbacks permettant de mieux comprendre certains éléments et également de retrouver Fletcher, que je regrettais de ne pas pouvoir mieux connaître.

 

L‘intrigue n’est vraiment pas exceptionnelle. J’ai regretté son côté super prévisible et déplore le manque de suspense, mais l’action est au rendez-vous et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. De plus, la toute fin dévoile quelque chose que j’avais déjà deviné mais souhaitais vraiment, donc j’ai vraiment hâte de retrouver Gin dans la suite de ses aventures !

 

 


 

En résumé : j’ai aimé. Ca ne demande aucune réflexion, l’écriture n’a aucun charme, mais que ça fait du bien !

L‘héroïne est torturée à mort et souffre le martyr à cause d’un sooooooombre passé, mais je m’en fiche : elle raconte drôlement efficacement son histoire.

J’ai beaucoup aimé la mythologie qui concerne les élémentales et suis curieuse d’en savoir plus.

Mon seul gros regret vient du manque de suspense. Tout est véritablement prévisible mais est rattrapé par de la « bonne grosse action ».

J’ai espoir que l’auteure soit moins prévisible dans les tomes suivants, mais, quoi qu’il en soit, j’ai hâte de lire la suite !

 

 



Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

8 Comments on “L'Exécutrice T1 : Le baiser de l'araignée – Jennifer Estep

  1. Rhôô, tu sais que j’avais presque réussi à oublier mes bêtises sur les chaussettes ? 😀

    Oh, vraiment ? Génial ! J’espère que tu vas bien t’entendre avec Gin et compagnie. J’ai lu le T4 hier soir, et j’ai encore une fois passé un bon moment. Le T5 ne va pas rester longtemps sans
    avoir de mes nouvelles… 😀 😀

    J’ai hâte de savoir ce que tu en penses, en tout cas. Et si tu as des commentaires à faire en cours de lecture, n’hésite pas 🙂

  2. Une chose : je te rejoints sur les chaussettes.
    Deux choses : tu as bien réussi ton coup : je vais commencer une énième série. Ma PAL ne te dit pas merci !

    (Mais moi, si 😀 )

  3. C’est vrai que je suis dure sur ce coup-là. Mais je parle vraiment de l’écriture en elle-même, que je trouve très basique… Gin, quant à elle, est une héroïne qui a beaucoup de charme par
    contre, je trouve. Je te rejoins sur ce point-là. Même si ça vire de temps à autres trop mélodrame à mon goût lorsqu’elle évoque son passé, globalement, je trouve qu’elle arrive à tirer son
    épingle du jeu au milieu de toutes ces héroïnes « superspuissantessuperscanons », ce qui est plutôt admirable 😀 J’aime son côté brut 🙂 

    Par contre, de là à dire que bit-lit = il ne faut pas trop en demander… je trouve ça dommage, justement. :p

    Mince, tu as vraiment eu l’impression en me lisant que j’étais mitigée ? Parce que j’ai vraiment aimé en fait… c’est juste que je me sens toujours obligée de souligner ce qui ne m’a pas plu, de
    façon à être le plus honnête possible, mais je me demande si je ne les ai pas trop mis en avant sur ce coup-là ? :/ 😀

    Je viens d’aller relire ton avis du tome 1, plus ceux des tome suivants du coup, maintenant que je les ai lus. Et… toi aussi tu préfères Owen à Donovan ?! Ca me soulage, car je me disais que
    j’étais vraiment trop méchante avec le pauvre policier 😀 😀

    J’ai lu le T4 hier… et bien… si le premier tiers m’a plutôt ennuyée, les deux suivants sont juste…. hiiiiiii ! C’était trop, trop bien 😀

    Gros bisous 🙂

  4. Mdr je te trouve vachement dure « l’écriture n’a aucun charme » loool. Gin est une des seules héroïne Bit-Lit à réellement me toucher humainement parlant justement par son passé, et par le fait que
    justement elle n’est pas si surpuissante que ça (enfin en tout cas, elle s’en prend quand même plein la tête !!!).
    Mais bon, c’est de la Bit-Lit donc faut pas non plus trop en demander heiiin hihihi
    Gros bisous, en espérant que la suite te plaise plus, mais c’est de mieux en mieux selon moi ^^

  5. [Présence de Spoilers, si jamais des personnes n’ayant pas lu les tomes 1, 2 et même 3 venaient à lire les commentaires ;)]

    Il m’a agacée et, en même temps, je ne peux m’empêcher de trouver intéressant que l’auteur ait mis en oeuvre une relation comme celle-ci. On est tellement habitué à ce que, dans ce genre de
    série, l’héroïne ait UN grand amour, (avec lequel elle finit à la fin, forcément) que j’ai vraiment aimé le fait qu’une relation qui « rate » soit racontée. Et puis, ça permet d’apprécier encore
    plus Owen… 😀

    Je vois 🙂 Je te rejoins sur l’écriture de KMM, je me souviens l’avoir souligné au moins dans mon avis sur le T1, d’ailleurs.

    Bisous 🙂

  6. Ouiii ce policier m’éneeeeerve à pas savoir ce qu’il veut et nia nia nia ! Le nouveau chéri de Gin est bien plus intéressant et il me donne des palpitations (j’ai vraiment écrit ça ??? :p)
    Non t’inquiète pas je trouve ça bien que tu donnes aussi les points négatifs ! Je le fais aussi !
    Par contre c’est vrai que j’ai tendance à être gentille avec le style d’écriture des romans du genre roman bit-lit ou romance basiques. Mais par contre quand j’en lis qui sort du lot à mon goût, je
    le souligne 🙂 (par exemple Les chroniques de McKayla lane, tome 1, je trouve que l’auteure a un style travaillé ^^)
    gros bisouuuus copinette

  7. Ecoute, j’ai envie de te dire : ça l’est, du moins à mon goût ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.