La Légende de Marche-Mort – David Gemmell

La-legende-de-Marche-Mort.jpg

 

 

 

 

* Druss la Légende – David Gemmell

 

 


 

 

Comme je vous le disais précédemment dans mon avis sur Druss la Légende, j’ai immédiatement enchaîné avec le tome suivant. Il se trouve que, ma foi, je suis tout à fait satisfaite de ce choix.

 

Ici, nous retrouvons un Druss âgé. Rowena est maintenant morte, et il participe à un énième siège. Il raconte à l’un des combattants aux côtés duquel il se bat comment il a connu un homme qui portait le même prénom que lui, et combien celui-ci lui a laissé un bon souvenir. C’est ainsi qu’il se retrouve à lui raconter comment on en est venu à l’appeler « Marche-Mort ». Ainsi, une nouvelle page des aventures de Druss nous est dévoilée…

 

Je serais incapable de dire si j’ai plus ou moins aimé ce tome-là que le précédent. La surprise et le plaisir procurés par la découverte n’étaient plus là, mais, d’un autre côté, j’avais logiquement des attentes. Et qui dit attente, dit niveau d’exigence à la hausse. Du coup, je pense que les deux livres se valent dans mon petit coeur de lectrice 😀

 

L’intrigue de ce tome-là m’a particulièrement plu. J’ai adoré découvrir le peuple Nadir et ses coutumes. Avec ses mots, pourtant toujours aussi directs, Gemmell a réussi à créer une ambiance vraiment bonne : je me voyais tout à fait dans le désert ! La recherche des yeux d’Alchazzar constitue un fil conducteur vraiment accrocheur et je me suis montrée curieuse tout du long : où pouvaient-ils bien se trouver ?!

Les scènes de batailles sont toujours aussi agréables à lire, efficaces et dont le déroulement est aisé à comprendre. Le côté très stratégique induit par le siège est également l’un des aspects qui m’ont le plus séduite !

 

Un personnage parmi les nouveaux se distingue logiquement au vue de sa place : Talisman. Il est loin d’être attachant au premier « coup d’oeil », mais au fur et à mesure que je le découvrais, il le devenait de plus en plus. C’est un beau personnage, très complet, je trouve. Son histoire d’amour avec Zhusaï apporte la petite touche romantique que tenait celle de Druss et Rowena dans le tome précédent. Même si j’ai été un plus touchée par cette dernière, celle-ci n’en a pas moins été très jolie et agréable à suivre.

 

Retrouver Druss et Sieben a été un véritable plaisir, tout simplement.

Druss et ses manières simples m’ont une fois de plus profondément touchée, avec son éternel dualité intérieure : il aime Rowena mais, malgré toutes ses bonnes résolutions de rentrer vivre auprès d’elle pour toujours, dans leur paisible maison, l’appel de la bataille se fait trop fort et il sait qu’il repartira toujours sur le sentier de la guerre…

Sieben m’a beaucoup surprise ici, positivement, cela s’entend. Ses discussions avec Druss m’ont encore fait sourire à bon nombre de reprises, et ses « filouteries » apportent un aspect joyeux à l’histoire sans lequel je ne sais si je l’aurais autant aimée, franchement ! Cependant, cela ne l’empêche pas d’apporter également des éléments plus sérieux vraiment intéressants. Sieben, reste comme tu es, tu es juste indispensable à cette histoire, à mon sens 😀

 

Je soulignerai la fin, terriblement émouvante, tout comme celle de « Druss la Légende », même si j’ai trouvée celle-ci peut-être encore plus belle, quelque part.

 

 


 

 

Les livres de Gemmell et moi, une histoire d’amour qui ne fait que commencer ?

Je le pense, franchement. 😀

Un tome que j’ai tout autant aimé que le précédent.

Avec des batailles une fois de plus racontées avec brio, une intrigue qui m’a captivée, des héros qui m’ont émue et fait rire une fois de plus.

J’en redemande, voilà, c’est dit.

 

 


 

 

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.