La Quête d'Ewilan tome 1 – Pierre Bottero

La Quête d'Ewilan tome 1 - Pierre Bottero

.

Si vous saviez que comme cela est étrange pour moi d’écrire à nouveau sur La Quête d’Ewilan. En effet, La Quête, ça a été la série qui a fait l’objet du tout premier « avis livresque » sur le blog, le jour même de son ouverture. A l’époque, j’étais en plein dans ma « période Pierre Bottero ». Pierre Bottero, c’était mon héros de l’écriture à ce moment là ; ses livres étaient ceux qui me faisaient le plus rêver. C’était ma référence. Je lisais Pierre Bottero, je parlais Pierre Bottero, j’écrivais en essayant d’écrire de pauvres histoires (vraiment pauvres XD) façon Pierre Bottero, je mangeais Pierre Bo… ah non, je ne mangeais pas M. Bottero, le pauvre. Bref, j’avais 14-15 ans et j’étais fan de l’écriture de ce monsieur.

 

En ce mois de mai 2015, Rageot réédite la Quête avec de toutes nouvelles couvertures et un nouveau format.

 

Alors cela a été pour moi l’occasion de redécouvrir les aventures d’Ewilan.

Avant de parler de cette relecture, quelques mots sur cette refonte graphique. Honnêtement, je n’ai pas été fan au premier regard des premières couvertures, mais j’ai fini par apprécier le style très reconnaissable de Jean-Louis Thouard. J’aimais le fait que ces illustrations annoncent une histoire pouvant autant plaire aux filles qu’aux garçons.

La nouvelle couverture fait beaucoup plus « moderne » je trouve ; du moins elle est plus dans la veine de ce que l’on trouve aujourd’hui en rayon ai-je l’impression, et j’aime le « coup de jeune » que cela donne à Ewilan. Toutefois, j’ai l’impression que l’ambiance est plus « féminine » que dans les premières illustrations et j’espère que cela ne découragera pas les garçons de se lancer. Au pire, il faut qu’ils ouvrent le livre et regardent en troisième de couverture le « casting » dessiné par Krystel :

Alors, ils ne sont pas badass ? Personnellement, je trouve Edwin (à droite) parfaitement parfait (rien de moins) :D
Alors, ils ne sont pas badass ? Personnellement, je trouve Edwin (à droite) parfaitement parfait (rien de moins) 😀

.

Ah, et j’avoue que le grand format, c’est moins pratique à transporter, mais j’ai trouvé la lecture super agréable « tactilement parlant » 😀

 

Venons-en à cette relecture. Ai-je aimé à nouveau ?

 

Bien sûr ! Becauz’ Pierre Bottero gagne toujours dans mon coeur /

 

Hum…

 

D’abord, un petit résumé :

 

Camille est une jeune surdouée de 13 ans qui vit avec ses parents adoptifs peu aimants. Un jour, alors qu’elle se retrouve sur le point de se faire renverser par un camion, elle bascule dans un autre monde : Gwendalavir. C’est le début de grandes révélations et de grandes aventures pour elle.

 

J’avais lu la Quête pour la première fois vers 13 ans, puis j’ai dû la relire vers 15. Ma perception n’est donc plus la même. J’ai constaté à plusieurs reprises que certains rebondissements ou certaines déductions de Camille me semblaient maintenant un peu « faciles ».

Par contre, dès les premières lignes, l’écriture de l’auteur a à nouveau fonctionné : je voulais lire un paragraphe, je me suis retrouvée à la page 50 sans avoir compris comment cela avait pu arriver (bon, j’ai quand même une petite idée…). Il a un style qui arrive à dire beaucoup avec peu ; ses phrases et ses paragraphes sont courts, voire parfois très courts, pourtant je n’ai pas une impression d’écrit « à la va-vite », au contraire, je crois que si cette écriture fonctionne, c’est car elle a le chic pour employer le mot juste.

Du côté de l’intrigue, je ne me souvenais pas que tout s’enchaînait aussi vite. Je comprends pourquoi je lisais ces romans d’une traite :

 

on n’a pas une minute pour souffler et j’ai aimé la manière dont tout s’enchaîne fluidement.

 

Quant aux personnages, j’ai constaté que rien ne changeait de ce côté-là, au contraire, je me campe encore plus fermement sur mes positions : je trouve Camille vraiment désagréable. Soit, Salim peut être un peu lourd parfois (SALIM épouse-m… ah non, mince. Depuis quand on n’a plus DU TOUT le même âge toi et moi ?) mais elle n’est vraiment pas gentille par moment. Lui n’a pas un seul mot malheureux alors qu’il se fait remballer régulièrement durant plus de 300 pages. Un héros, ce Salim 😀

 

En un mot, je décrirais cette relecture comme « confortable » (eh oui :D).

 

Je connaissais l’histoire, donc il n’y avait pas de suspense insoutenable ou de révélation fracassante, mais cela m’a permis de faire plus attention au déroulement des événements et de faire attention aux détails. J’ai vraiment la sensation que ma première lecture, je l’ai faite « juste au bon âge » : j’avais le même que Camille et Salim, et j’ai connu un très fort sentiment d’identification.

Cela renforce mon idée comme quoi les aventures d’Ewilan (et Salim, et Edwin, et Björn et…) n’ont pas fini de faire rêver les petits (et grands, aussi :D) amateurs de littérature de l’imaginaire.

 

 

 

Note : Nous ne sommes pas responsables de l’apparition de publicités sur le blog. Vous pouvez télécharger AdBlock Plus pour ne plus voir les plus gênantes ! (logiciel gratuit et bien utile partout sur internet !)

 

____________________

 

Et retrouvez-nous sur Facebook, Google + et Twitter

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

10 Comments on “La Quête d'Ewilan tome 1 – Pierre Bottero

  1. Je crois que c’est un syndrome assez répandu, ce refus de considérer Pierre Bottero comme vraiment parti ^^ J’ai mis longtemps à réaliser qu’aucun autre livre de lui ne sortirait, après l’annonce de son décès ^^

    Le style des premières illustrations me parle plus, mais je ne pense pas que cette réédition nous visait vraiment, les fans de plusieurs années, mais plutôt à attirer de nouveaux lecteurs. Le style est plus « au goût du jour » il me semble ^^ Et je suis évidemment pour que de nouveaux lecteurs découvrent les aventures de Salin et Ewilan & co 😀 Edwin, je l’imagine exactement comme ça, par contre Ellana reste la Ellana des premières illustrations pour moi ! Amusant de voir comment chacun imagine les choses différemment !
    Désolée de répondre si tard ; merci d’avoir laissé un commentaire 🙂

  2. Pierre Bottero est juste un maestro (je ne peux pas dire « était » parce que d’une part ça me rend mélancolique, et parce que d’une autre, grâce à ses œuvres, c’est un peu comme s’il sera toujours là).
    Sa plume poétique et fascinante est certainement une de celle qui m’a donné envie de toujours lire plus de livres !
    Par contre ces nouvelles illustrations, j’ai du mal… D’accord, Salim et Ewilan ont l’air d’avoir plus leur âge que sur les premières, mais je n’arrive pas à me sortir les originales de la tête. Surtout pour Edwin et Ellana, ils ne correspondent plus à l’image que j’ai d’eux :/
    Même si le travail de l’artiste est plutôt joli !

  3. Je partage ton sentiment de « voyage » à la lecture d’un de ses livres !

    J’avais vu passer la BD mais je n’étais pas trop tentée ; peut-être que j’y jetterai un oeil 🙂

  4. J’ai relu Bottero en début d’année avec toujours autant de plaisir. Sa plume me fera toujours voyager !
    Je n’aime pas trop les nouvelles couvertures, trop attachée aux anciennes sans doute ^^ Par contre la quête d’ewilan est aussi sorti en BD et c’est plutot pas mal!! j’ai hâte que la prochaine BD sorte !!

  5. Ah ça, je comprends. Moi aussi je garde précieusement mes vieilles éditions (j’avoue… 10 ans… ok… *part pleurer*) 😀

    Toi aussi ce sacré M Bottero t’as donné envie d’écrire ? Je ne sais combien d’histoires de fantasy (de grande qualité, évidemment… hum), j’ai écrit à l’adolescence après avoir lu ses livres. Non, sérieusement, je trouve vraiment ses livres inspirants ^^

    Je crois que je n’ai jamais lu d’adaptation BD d’un livre que j’aimais, pour ces raisons-là. Alors que je suis sûre qu’il en existe beaucoup de qualité.

    -Morgana-

  6. Je suis un peu comme Floly, j’ai du mal avec les couvertures rééditées parce que je suis tellement habituée à feuilleter les éditions qui ont déjà…. 10 ans ! T_T (ou comment prendre un coup de vieux…).
    Du reste, Pierre Bottero est et restera un de mes auteurs doudous. L’histoire est simple et palpitante, les personnages sont attachants si on oublie les caprices d’Ewilan (….Ellanaaaaa !!!! =D) et la plume est envoûtante à souhait. C’est la saga qui m’a donné envie d’écrire à mon tour, du coup c’est devenu un gros classique à mes yeux 🙂

    Par contre, le BD ne me tentent pas forcément non plus ; j’ai peur de perdre la part d’imagination qu’un récit sans image offre à son lecteur…

  7. Aucune idée, nous n’avons pas cherché à le lire sur internet, mais tu pourras probablement le trouver en bibliothèque si tu souhaite y jeter un oeil ! 😉

  8. pourriez vous me dire ci on peut trouver des chapitres sur internet du livre la quete d’ewilan svpppppppp

  9. C’est très gentil de dire ça 🙂
    Je suis toujours contente de lire que quelqu’un a été conquis par ce livre ! Ne fais pas trop attendre la suite, je l’entends déjà qui t’appelle :p
    -Morgana-

  10. Très belle chronique ! 🙂 J’ai fini de lire pour la première fois ce livre hier soir. J’étais embarquée dedans, tout me tenait en haleine. Je trouve ton avis très juste quant aux choix des mots de Pierre Bottero ! C’est un cours roman (250pages pour mon éditions) et pourtant j’ai eu cette impression de passer des heures dans son univers ! Heureusement pour moi j’ai les deux autres tomes dans ma PAL 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.