La Stratégie des As – Damien Snyers

La Stratégie des As - Damien Snyers

.

L’histoire de comment j’ai acheté La Stratégie des As pourrait aussi être appelée « ou comment le chocolat domine notre vie, à La Luciole et moi« . La Luciole vous a déjà parlé de « Sous le cerisier des souvenirs » et la manière dont elle avait pilé net quand elle avait aperçu la couverture de ce joli album. Alors que nous parlions avec Olivier Romac, La Luciole a soudain eu son regard accroché par quelque chose de très, très intéressant : du chocolat. Posé en évidence sur la pile de livres voisine, avec marqué « Sers-toi !« . Que vouliez-vous qu’elle fasse ? Elle a obéi. Qui oserait défier du chocolat ? Pas nous en tout cas.

C’est comme ça qu’on a commencé à parler avec Damien Snyers. Et on ne doit pas être les seules, parce que, si je ne vous ai toujours pas dit ce que j’ai pensé de La Stratégie des As, je vous le dis directement : la stratégie du chocolat était assurément brillante. 😀 Sauf pour ceux qui n’aiment pas le chocolat, mais il n’allait pas non plus ouvrir une petite épicerie à côté de ses piles de livres.

Si c’est La Luciole qui s’est saisie du chocolat et a le plus répété « il a l’air bien le livre« , il était évident depuis le début que c’était moi qui allait l’acheter vu que ce n’est pas le genre de roman qu’elle lit. Je lui avais demandé de m’aider à ne pas trop craquer, et cette situation s’est produite alors même que le premier jour aux Imaginales n’était pas fini. (Du coup, vu qu’elle se sentait responsable, elle avait un peu la pression. Donc, naturellement, j’ai un peu fait durer le suspense concernant mon appréciation du roman :D)

La Stratégie des As - Damien Snyers

.

 

Pour vivre, certains choisissent la facilité. Un boulot peinard, un quotidien pépère. Humains, elfes, demis… Tous les mêmes. Mais très peu pour moi. Alors quand on m’a proposé ce contrat juteux, je n’avais aucune raison de refuser. Même si je me doutais que ce n’était pas qu’une simple pierre précieuse à dérober. Même si le montant de la récompense était plus que louche. Même si le bracelet qu’on m’a gentiment offert de force risque bien de m’éparpiller dans toute la ville. Comme un bleu, j’ai sauté à pieds joints dans le piège. L’amour du risque, je vous dis. Enfin… c’est pas tout ça, mais j’ai une vie à sauver. La mienne.

 

 

__________

 

On rencontre donc James, un elfe à la langue bien pendue (oui, j’ai vraiment utilisé cette expression), ce qui tombe bien vu que c’est à lui qu’incombe la tâche de nous narrer l’histoire de ce casse. Il est accompagné de Jorg, un troll, et d’Elise, une demi-elfe. Puis il y aura aussi Mila, une humaine. Bref, un joli mélange. Ce joli mélange est d’ailleurs l’occasion de traiter le thème du racisme ainsi que des inégalités. On sent durant tout le récit cette critique sous-jacente ; c’est assez présent, mais plutôt bien amené. Surtout, c’est présenté d’une telle manière que l’on peut très facilement le rapporter à notre monde. Je pourrais aussi évoquer le thème de la vieillesse, très présent, et qui est peut-être le sujet dont le traitement m’a le plus plu.

 

James et Jorg sont sûrement les deux personnages qui m’ont le plus plu. Ils sont très complémentaires, et ont tous deux un côté secret. Jorg garde ses mystères jusqu’à la fin, puisqu’il n’est pas le narrateur, et j’aurais peut-être d’ailleurs aimé voir un peu plus ce bon vieux troll. James nous livre plus ses secrets, et je me suis attachée à ce personnage qui fait face à quelques déceptions et revers douloureux ; de toute façon, s’il y a pas mal d’humour, j’ai trouvé qu’une certaine mélancolie était toujours présente. En somme, cela donne un vrai ton à notre narrateur, une voix assez réaliste.

 

C’est bien joli tout ça, mais l’intrigue ? J’ai bien aimé le narrateur, le ton du narrateur, mais qu’en est-il de ce qu’il raconte ? Eh bien c’était plutôt addictif. Je n’avais vraiment pas le temps de lire au moment où j’ai commencé La Stratégie des As, du coup j’étais super frustrée à chaque fois que je devais reposer le livre. Au lieu de chercher un plan pour ma dissertation de « philosophie des sciences et de la nature » (je vous assure c’est intéressant :D), je trouvais bien plus passionnant de me demander comment James allait pouvoir s’en sortir. Evidemment.

 

Le monde où s’entremêlent différents courants comme la fantasy et le streampunk m’a vraiment accrochée. Je pense même qu’il y a matière à faire d’autres romans s’y déroulant, car je reste même légèrement frustrée. Même que maintenant, j’ai laissé tomber l’idée d’acheter une voiture, je veux une calèche-vapeur les gars !

 

Le rythme de l’intrigue est vif : je n’ai pas noté de grosse baisse de régime et n’ai pas vu les pages défiler. Au contraire, j’aurais volontiers été partante pour une bonne cinquantaine de pages supplémentaires. Il vaut mieux cela que l’inverse, comme l’a dit La Luciole quand je me suis décidée à lui dire que, oui, elle avait bien fait de me pousser à la consommation :p

 

Cet article est déjà bien (trop) long et je vais bientôt conclure, mais est-ce qu’on peut juste parler 2 minutes de la couverture ou même de la mise en page à l’intérieur, avec les supers en-tête au début de chaque chapitre ? Rien que pour ça, je crois que j’aurais été ravie d’avoir acheté le livre tellement l’illustrateur a fait un boulot de fou. Mais comme l’auteur a également fait du bon boulot selon moi, c’est un achat carrément validé (n’est-ce pas fââbuleux ?). 😀

 

La Stratégie des As est un roman qui prend place dans un univers que j’ai beaucoup aimé, qui aborde pas mal de questions importantes, et qui bénéficie d’un narrateur que j’ai trouvé au top. Si je peux lui faire un reproche, c’est qu’il est presque trop court !

 

Et si vous voulez voir l’auteur faire quelque chose qui est selon lui « unique au monde »… (mais avec La Luciole on va enquêter pour voir si c’est vrai)(oui, on a vraiment rien à faire de notre vie, si ce n’est chercher des gens qui peuvent faire des trucs bizarres avec leur nez…), c’est à partir de 3min01 dans la vidéo. 😉 

 

 

Les autres articles de l’Edition Spéciale Imaginales 2016 :

Sous le Cerisier des Souvenirs, Olivier Romac

Bientôt également : les autres livres achetés aux Imaginales et que vous pouvez voir dans la vidéo ! 🙂

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

2 Comments on “La Stratégie des As – Damien Snyers

  1. Je serais vraiment curieuse de connaître ton avis dessus, tiens ! D’autant plus que tu as l’air de beaucoup aimer les publications de cette maison d’édition, si j’ai bien compris. Donc allez, viens faire la connaissance de cette attachante équipe d’arnaqueurs 😀

  2. Superbe chronique ! J’ai ce livre dans le collimateur depuis sa parution, tu me donnes encore plus encore de l’acheter ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.