Le Bon Gros Géant – Roald Dahl

Ceci est l’avis de Morgana sur le livre, l’avis de la Luciole sur le fil, c’est par ICI 😉

Le Bon Gros Géant - Roald Dahl

.

Jusqu’à mes 9 ans, au coucher, j’avais toujours droit à l’histoire du soir. Parmi les histoires du soir les plus marquantes, il y a eu Harry Potter (mais ça, vous le savez déjà)(mais j’aime radoter) et… les romans de Roald Dahl. Si Deedr existe aujourd’hui, c’est sans doute un peu grâce à Charlie, Matilda, James et le BGG (Merci les gars :’).

 

Mais qui est le BGG ? L’acronyme pour un super beau gosse, genre « BGG = Beau Gosse puissance 2 » ?

 

Presque. Le BGG est un peu ridé, a des oreilles qui feraient pâlir de jalousie Dumbo en personne, et il a un vocabulaire un peu approximatif. Mais le BGG est gentil, vraiment gentil, contrairement aux neuf autres géants qui existent au pays des géants. Eux se nourissent d’enfants qu’ils vont voler chaque nuit. Lui mange des légumes et va attraper des rêves qu’il souffle ensuite dans les chambres des enfants pour qu’ils passent de belles nuits.

 

Mais ça, personne ne le sait. Jusqu’à ce qu’une nuit, la petite Sophie le surprenne depuis la fenêtre de son orphelinat.

 

Sérieusement, je me demande où Roald Dahl est allé chercher tout ça. Il a vraiment dû rencontrer le BGG, parce qu’inventer autant de trucs… 😀 Même aujourd’hui, l’histoire me vend toujours autant de rêve et je suis persuadée que le BGG mène tranquillement sa petite vie quelques part, entouré de ses bocaux remplis de rêves. 😀

 

L’auteur créé deux personnages principaux attachants au plus haut point : Sophie est d’une « mignonittude » qui ferait de la concurrence à une portée entière de chatons. Elle est intelligente et astucieuse, et on la voit avec plaisir construire une belle relation avec ce Bon Gros Géant. Tous les deux n’ont personne et ils apprennent très vite à s’apprécier et à former une famille pour le moins atypique.

 

L’écriture de Roald Dahl ne prend pas les enfants pour des idiots. C’est un concentré d’humour, et le traducteur a d’ailleurs dû s’arracher quelques cheveux pour réussir à traduire certaines phrases à cause du parler assez spécial du BGG. Il déclare par exemple à Sophie que les autres géants l’ « englouffrirait d’une seule bouchée comme une crème chante Lily » (ça doit être drôlement bon une crème chante Lily).

 

Laissez tomber si vous chercher des points négatifs dans cet article : il n’y en a pas. Ce livre, c’est le livre jeunesse parfait selon moi 😀 En plus, les dessins au trait qui ponctuent le texte représentent plutôt bien le ton de l’histoire, illustrants les moments les plus marquants avec humour. Enfant, j’adorais les regarder tandis qu’on me faisait la lecture !

 

C’est beau, c’est tendre, porté par un humour omniprésent, de beaux personnages et un imaginaire débordant. En plus, je crois qu’on peut autant l’apprécier étant enfant qu’adulte. Venez donc chasser des rêves avec le BGG et Sophie !

 

Visiblement, Spielberg a réalisé une adaptation qui sortira en 2016 au cinéma, curieuse je suis !  

 

EDIT : 31/07/16 : Le film est bel et bien sorti, retrouvez l’avis de la Luciole

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

5 Comments on “Le Bon Gros Géant – Roald Dahl

  1. C’est exactement ça ! 🙂

    -Morgana-

  2. Roald Dahl … l’idole de ma jeunesse! trop bon même des années après !

  3. Je connais bien ce genre de problème pour retrouver un titre d’ouvrage quand il ne nous reste que des détails minimes en tête. Il y a des lectures d’enfance que je cherche encore ! Alors je suis vraiment contente si tu as pu retrouver le B.G.G grâce à cet article ! 😀
    Je garde aussi un très bon souvenir de James ; et j’ai relu Charlie et la chocolaterie il y a peu, c’est toujours aussi bon également ! Les livres de Roald Dahl vieillissent bien je trouve.
    Merci pour ton commentaire electromu 🙂

    -Morgana-

  4. Bonjour,

    Merci d’avoir fait cet article. ça fait des années que je recherche le titre de ce livre et je n’avais comme mot clé que « crème chante lily et géant » là c’est remonté direct dans la recherche google 😉 Je ne me souvenais pas que c’était de Roald Dahl… j’avais beaucoup aimé aussi Jmaes et la grosse pèche

  5. Mon préféré restera quand même  » la potion magique de georges bouillon » que j’avais en version audio ( sur les bonnes vieilles cassettes! ) et que j’ai écouté en boucle petite:!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.