Le Protectorat de l'Ombrelle T2 : Sans Forme – Gail Carriger

Je vous en avais déjà parlé :

* Le Protectorat de l’Ombrelle T1 : Sans Âme – Gail Carriger

Qui dit deuxième tome d’une série, dit forcément… spoilers 😉

Sans-forme.jpgPrésentation de l’éditeur

Miss Alexia Tarabotti est devenue Lady Alexia Woolsey.

Un jour qu’elle se réveille de sa sieste, s’attendant à trouver son époux gentiment endormi à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s’en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication… laissant Alexia seule, aux prises avec un régiment de soldats non-humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n’est point amusée du tout.
 Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes. Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Écosse, le repère des gilets les plus laids du monde, elle est prête !

Je vous avais confié l’excellente surprise qu’avait été la lecture du premier tome malgré ma crainte d’être déçue à force d’entendre du bien de cette série ; venons-en maintenant à ce deuxième tome…

Pour moi, il n’y a pas à dire, cette série est un must.

Je suis amoureuse du monde créé, les personnages sont tous autant hilarants que les situations dans lesquels ils se mettent, même si c’est parfois – même très souvent – farfelu au point que parfois j’avais l’impression d’halluciner… ce livre, c’est une tasse de thé à déguster, voilà c’est dit.

Alexia, nouvelle Mujah de la reine Victoria, a donc dit “oui” à son cher fiancé velu les soirs de pleine lune. Seulement voilà, la bonne société londonienne ne sait plus se tenir, en effet, des évènements pour le moins étranges se produisent et toute notre petite équipe sera même amenée à faire un séjour en Ecosse… Pfiouu, heureusement qu’Alexia a prévu sa réserve de thé personnelle afin de se remonter, car la situation promet d’être critique !

 

Encore une histoire à dormir debout attend notre chère Alexia. J’ai eu tellement de plaisir à tout découvrir par moi-même que je n’en dirai pas plus sur ce point-là, à vous de vous lancer dans la lecture du livre !

 

Alexia est toujours aussi spéciale et décalée, et moi, j’adore ça. Enfin un personnage principale qui change ! Physiquement, elle est absolument imparfaite, et, loin de faire d’elle un personnage moins attayant, je trouve que cela lui donne une dimension plus vraie : j’imaginais presque Alexia débarquant sa tasse de thé à la main dans mon salon, et me faire la remarque que la poussière laissait à désirer de son point de vue !

Lord Maccon, eh bien… c’est Lord Maccon, égal à lui-même, son couple avec Alexia est tout aussi… décalé (je sais, je radote mais je ne trouve de mot plus exact) qu’ils le sont eux-même !

Ivy et son porte-clefs m’ont fait mourir de rire : mon dieu, mais quel couple absolument improbable !

Un nouveau personnage que j’ai adoré, c’est Mme Lefoux. Ambiguë à souhait, je l’imagine tout à fait avec ses vêtements d’homme et son haut-de-forme (vous ai-je déjà parlé de mon obsession pour les hauts-de-forme ? ahem) et ses tentatives de flirt avec Alexia… j’étais là “ohhhh, Gail Carriger ne va pas oser…”, bref, j’étais vraiment morte de rire (… et je radote encore et toujours).

 

Les livres étant relativement courts, je n’ai pas eu un seul instant le temps de m’ennuyer. L’intrigue, bien qu’assez bateau, se laisse lire facilement même si ce n’est toujours pas pour moi le point fort de cette série ; mais j’ai envie de dire : tant mieux ! cela laisse toute la place à l’univers et aux personnages farfelus !

 

Et ce cliffhanger à la fin (je me suis d’ailleurs aperçue en fermant le livre qu’il y avait un indice sur la couverture, tout de même, je regarde un peu mieux que cela d’habitude) ! Oh. Mon. Dieu. Je suis au désespoir en sachant que je n’aurai la suite que le mois prochain : les sorties sont trop espacées, je cris au scandale ! Bref, bref, bref, j’ai tout aimé dans cette lecture, vous l’aurez compris.

 


Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.