Les Animaux Fantastiques – JK Rowling, David Yates (livre et film)

205295-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

205295-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Cette année aura un peu été le retour en force de l’univers de Harry Potter. Même si pour les fans, Harry n’était pas parti bien loin, la pièce de théâtre Harry Potter et l’Enfant Maudit, et maintenant, le premier volet des Animaux Fantastiques remet tout ça au goût du jour, et ce pour mon plus grand plaisir ! :3

Pour re-contextualiser un peu, le scénario des Animaux fantastiques (écrit par JK Rowling) est inspiré du livre Fantastic Beasts and where to find them. Un tout petit livre d’une soixantaine de pages qui, après une intro très intéressante, recense les animaux fantastiques du monde de Harry Potter. Et même au-delà de ça, c’est un livre qui appartient lui-même à l’univers puisque dès Harry Potter à l’École des Sorciers, il figure sur la liste des livres inévitables pour étudier à Poudlard.

(mon avis sur le livre, puis sur le film, un peu plus bas (à partir de l’affiche : logique ;)))

Le livre

Moi, j’adoooore les livres qui nient la notion de fiction et qui prennent le lecteur à partie, alors ce livre écrit par Newt Scamander (Norbert Dragonneau), avec l’étiquette « Property of Harry Potter » et dont le nom de l’auteure réelle et de chair et d’os (à savoir JK Rowling) n’est que dans un tout petit coin du livre en touuuut petit, ça m’a tout de suite plu !

img_20161122_225124


Des notes manuscrites à l’intérieur, à la fausse maison d’édition mise en avant comme les vraies (Obscurus Books, sur le Chemin de Traverse), en passant par la Préface de Dumbledore, j’ai déjà passé un bon moment à m’extasier devant les détails de ce livre qui fait tout, mais alors tout ! pour nous mettre dans la peau d’un petit sorcier studieux qui vient d’être admis à Poudlard :’)

img_20161122_225136

En plus je l’ai commandé d’occasion, l’exemplaire était bien abimé, j’avais vraiment l’impression d’avoir le livre de Harry entre les mains 😀 (évidemment, avec la sortie du film, les prix ont gonflé … j’avais prévu le coup : mon exemplaire acheté cet été à 0,90 € en coûte maintenant entre 100 et … 600€ … C’est ridicule. Attendez un peu que ça se tasse si vous voulez vous le procurer …
… Et moi je vais mettre le mien en vente et devenir Riiiiiiiche .. Mouahahahahah :D)

Bon, passé cet extase autour de l’édition, j’ai bien aimé l’introduction, qui m’amène des questions bien intéressantes : qu’est-ce qui fait qu’une créature doit être considérée comme une bête ou comme un être ? La parole humaine, l’intelligence, le fait d’être bipède ? Mais dans ce cas un centaure ou une licorne c’est une bête, alors que c’est raffiné et intelligent … Mmh un casse-tête non ?
Au-delà de la classification des animaux dont c’est l’objet principal, j’ai trouvé que ça amenait à réfléchir sur des questions plus profondes : qu’est-ce que veut dire être « Humain » ? Si quelqu’un est différent de nous, cela veut-il vraiment dire que c’est « une bête » ? Et puis : pourquoi s’évertuer à faire entrer ces pauvres créatures dans des cases, puisqu’on vous dit que ça ne marche pas !

img_20161122_225335

La suite m’a un peu moins intéressée, et je ne suis d’ailleurs pas allée au bout de la liste de créatures qui m’a paru rester très en surface. Je me suis arrêtée à P. pour être exacte :p

Le film

205295-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Du coup, dans le film, je m’attendais à retrouver ça : des réflexions aussi intéressantes, et des bêbêtes magiques !

Les Animaux Fantastiques (le film, maintenant 😉 ) s’intéresse au personnage de Newt Scamander /Norbert Dragonneau alors qu’il est en train d’écrire le livre dont je viens de vous parler, une jolie mise en abîme donc, qui a de quoi séduire les fans, et pas seulement ! 😉

Comme pour Harry Potter et l’Enfant Maudit, je m’étais forcée à n’avoir aucune attente, à ne voir aucune bande annonce, pour ne pas être déçue. Tactique qui a bien marché parce que j’ai été agréablement surprise et très enchantée devant ce film.

Le scénario souffre peut-être de quelques longueurs, surtout au début qui se concentre sur le monde des moldus. Mais quand les premiers éléments magiques ont commencé à apparaître, je crois qu’un sourire niais ne m’a plus quittée du film ! J’ai vraiment apprécié le fait que le film prenne le temps de nous présenter l’univers, quelques peu différent puisque nous sommes en 1920 (au lieu de 1980) et aux Etats-Unis (au lieu du Royaume-Unis).
C’est quelque chose qui était présent dans les deux premiers films et qui m’avait un peu manqué dans la suite de la saga. Exit les Elfes de maison, fantômes etc … je trouvais ça un peu dommage, alors j’étais ravie de renouer avec ce côté-là de l’univers dans Les Animaux Fantastiques. On découvre les animaux fantastiques de Newt : Occamy, Botruc, Niffleur (trop mignon :D) … ce qui reprend bien le côté « catalogue » du livre, tout en lui apportant une dimension plus amusante et agréable qu’une simple liste. Et, je suis allée vérifier pour chaque animal : ils sont bien dans le livre, don’t worry 😀 Quelques modifications apportées sur les caractéristiques, et l’Obscurus est une invention du film mais … ça va on va pas chipoter, ils ont fait les choses bien 😀

J’ai beaucoup aimé le personnage de Newt, un peu naïf mais adorable comme tout. Ca fait aussi du bien de retrouver l’univers avec un tel personnage et de sortir un peu de la pointe d’arrogance de Harry (pas taper :p). J’ai trouvé les relations entre les personnages très belles, et crédibles. Je les ai suivis volontiers dans leurs aventures, et j’espère qu’ils tiendront une place importante par la suite.

Le film n’oublie pas, par ailleurs, d’aborder des questions plus sérieuses – qui ne sont pas si éloignées de celles du livre dont je parlais. L’histoire pointe surtout du doigt qu’obliger les gens à refouler ce qu’ils sont n’entraîne jamais rien de bon. Que ce soit sur les passions, l’homosexualité, les caractères … cela peut faire écho de plusieurs manières à notre quotidien. C’est peut-être montré de manière un poil trop évidente dans le film, mais pourquoi pas.

Ce premier film est surtout l’occasion de découvrir tout un nouveau pan de l’univers de JK Rowling : les mœurs de sorciers d’un autre pays, d’autres créatures, l’évocation d’une autre école, les relations entre les sorciers des différents pays … Et le mieux, c’est que tout se tient ! JK Rowling étant au scénario, je n’ai pas trouvé de grosse incohérence avec l’univers préexistant (contrairement à HP et l’Enfant maudit). Et comme c’est le même réalisateur que les 4 derniers Harry Potter, on n’est pas perdu par l’esthétique, même si elle est moins sombre 😀

Et la suite ?

Bref, dans l’ensemble le film seul m’a paru être un peu léger, mais il peut faire une bonne introduction. Maintenant j’attends vraiment que la suite ne me déçoive pas ! Plusieurs éléments sont assez intrigants et donnent envie d’en savoir plus : Grindelwald, Leta Lestrange. Des références qui feront plutôt écho aux fans qui connaissent bien les livres (pas sûr que Grindelwald parle vraiment à ceux qui n’ont vu que les films par exemple).

Je suis assez inquiète par l’annonce des 5 films plutôt que 3, il y a intérêt à y avoir de la matière … et maintenant que le premier m’a plutôt convaincue, je vais être exigeante et je les attends au tournant ! 😀

J’en remets une pour Morgana qui est tombée amoureuse de Newt 😉

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

2 Comments on “Les Animaux Fantastiques – JK Rowling, David Yates (livre et film)

  1. Coucou j’aurais une petite question, est-ce que par hasard tu le vendrais ? Je suis à la recherche de la version papier 🙂

    • Quand je vois combien certains se vendent, je pourrais me payer un week-end en le vendant … Aha. Mais non désolée je tiens à le garder ^^
      A mon avis il vaut mieux attende que l’engouement retombe un peu, les prix sont dingues là ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.