Les aventuriers de la mer, tome 6 – Robin Hobb


Les-aventuriers-de-la-mer-T6.jpg

Spoilers sur les tomes précédents

cependant, vous pouvez toujours lire mes avis sur ceux-ci 😉

 

* Les aventuriers de la mer, tome 1 – Robin Hobb

* Les aventuriers de la mer, tome 2 – Robin Hobb

* Les aventuriers de la mer, tome 3 – Robin Hobb

* Les aventuriers de la mer, tome 4 – Robin Hobb

* Les aventuriers de la mer, tome 5 – Robin Hobb

 

 


 

Aïe, Aïe, Aïe… Qu’est-ce que j’ai pu aimer ce tome !

Cela dit, il me faut avouer qu’après un début très, très entrainant, il y a eu un long passage au milieu où j’ai un peu (beaucoup) traîné tant je trouvais les évènements longs à se dérouler… mais la fin, quelle fin !

 

Nous retrouvons Althéa et Brashen, en pleine « remise en état » de Parangon. Ce qui est loin d’être évident. J’ai trouvé l’évolution de leurs relations très intéressantes dans ce tome-là. Après avoir eu une légère frayeur lorsque Grag a commencé à s’intéresser à Althéa, je ne m’inquiète plus vraiment pour le sort de mes deux marins préférés. Du coup, je savoure à loisir leurs joutes verbales, je l’avoue.

 

Par contre, vu l’évolution de Vivacia, je suis vraiment sceptique concernant l’issue de leur entreprise. Je suis vraiment curieuse de savoir comment cette affaire-là va pouvoir se régler.

Du côté de Hiémain, en y réfléchissant, je me rends compte de combien il n’a plus rien à voir avec le jeune garçon rencontré dans le premier tome. Je le regrette un peu, avec ses paroles de sagesse et ses exercices d’introspections qui lui conféraient un charme et une personnalité bien à lui. Cependant, son évolution était inévitable compte tenu des évènements qu’il a vécu. Le passage sur l’île des Autres m’a vraiment semblé looooong, honnêtement. Bien qu’il ait une importance capitale pour l’intrigue, j’ai quelque peu été ennuyée, sur le coup.

 

D’un autre côté, j’ai tout bonnement été passionnée par les évènements se déroulant à Trois-Noues. La Cité des Anciens me fascine, et j’ai grand espoir que Robin Hobb nous en apprenne plus sur eux dans une prochaine série (et sur le Fou, aussi, forcément)(Comment ça « c’était inutile de le préciser » ?). Ne serait-ce que leur mystérieuse disparition m’intrigue profondément.

Malta, voilà un autre personnage qui a connu une évolution impressionnante. Je me souviens encore de lorsque je déclarais ici qu’elle était juste in-su-ppor-table, et que c’était encore un euphémisme. Elle m’est maintenant vraiment sympathique, et ce qui lui arrive, ainsi qu’à Reyn, a été un vrai délice a découvrir.

Une mention spéciale pour Selden, qui commence véritablement à avoir une place dans la série. Un sacré petit bonhomme !

 

 


 

Un début vraiment chouette, un milieu très longuet, et une fin fantastique.

Un tome inégal, mais que sa troisième partie compense largement.

Les évènements du désert m’ont particulièrement plu, et j’ai grande hâte de savoir comment Althéa va bien pouvoir s’en sortir avec Vivacia.

 

 



Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

2 Comments on “Les aventuriers de la mer, tome 6 – Robin Hobb

  1. Peut-être que je n’étais pas d’humeur à lire quelque chose comme ça, aussi. Mais il est vrai que j’ai trouvé cela longuet, même si ce qui s’y passe est vraiment intéressant et important 🙂

    Pour Malta, j’ai pratiquement réussi à oublier comment elle était dans les premiers tomes, à la fin. Elle est trop forte, Robin Hobb 😀

  2. J’ai un très bon souvenir de ce qui se passe sur l’île des autres et je ne me souviens pas du tout du côté longuet! Bon après ma lecture remonte à loin !
    Malta m’a fait exactement le même effet. Mais bon, je n’oublie pas que c’était une vraie peste à la base :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.