Les Bannis et les Proscrits : Tome 2, Les Foudres de La Sor'cière – James Clemens

Je vous en avais déjà parlé :

* Les bannis et les proscrits : Tome 1, Le Feu de la Sor’cière – James Clemens

Les-foudres-de-la-sor-ciere.jpgPrésentation de l’éditeur

Elena porte désormais la marque de la sor’cière dans la paume de sa main. Cette tache écarlate est la preuve d’un don fabuleux à la puissance inimaginable: un pouvoir sauvage, séduisant, difficile à contrôler. Seule celle qui maîtrise la magie sanglante peut s’opposer aux créatures et au mal du Seigneur Noir. Pourtant Elena n’est pas encore maîtresse de son pouvoir. Protégée par un guerrier sans âge et une bande de renégats, elle part en quête d’une cité perdue où, selon la prophétie, un ouvrage mystique détient la clé de la défaite du Seigneur Noir. Mais si celui-ci la trouve en premier, Elena deviendra son arme la plus terrible…

Suite à ma lecture du tome 1, j’étais ressortie en déplorant un certain manque d’originalité sans pour autant avoir l’impression de lire un « copié-collé » d’autres ouvrages de fantasy, et tout en étant séduite par la plume de l’auteur qui a un don certain pour captiver le lecteur.

Dans le premier tome, j’avais beaucoup aimé le début, avant de reprocher un certain essoufflement vers le milieu du livre. Ici, ç’a été l’inverse : après avoir eu du mal à rentrer dans l’histoire, l’auteur nous emmène dans une course-poursuite sans temps mort où tout s’enchaine et me donnait toujours envie de lire un chapitre de plus.

Concernant l’histoire :


la petite troupe de compagnons a passé la saison froide dans les montagnes auprès du peuple de Kral. Le dégèle est là, et il est temps de repartir pour eux. Pour cela, ils se feront passer pour un cirque ambulant, et avanceront ainsi vers Val’loa, la cité où se trouve le Livre Sanglant qui doit leur permettre de détruire le Seigneur Noir.

Malheureusement, les problèmes s’enchainent, provoquant entre autre la mort d’un des compagnons…

Ce tome est aussi l’occasion de faire la connaissance de nouveaux personnages, de nouveaux peuples, de comprendre un peu plus les enjeux et découvrir l’Histoire d’Alasea.

Autant le dire de suite : pour toute personne arachnophobe, la première partie de ce tome va être un supplice 😀 

J’avais avoué ma préférence pour certains personnages, comme Meric ou Er’ril, ce fut là l’occasion d’en découvrir de nouveaux, comme par exemple Mycelle. Mais si dans le premier tome, l’introduction de Tol’chuk et des Si’luras m’avait un peu ennuyée, comme coupée dans mon élan de lecture, là j’ai adoré découvrir Sy-wen et ses compagnons, suivre Joach, le frère d’Elena.

J’avais dit aussi que je laissais le temps à Elena d’évoluer, car je la soupçonnais d’être amenée à beaucoup changer ; et c’est en effet le cas. Bon. Ce n’est pas un personnage que j’aime beaucoup encore, mais elle est un personnage central tout à fait honorable pour l’instant.

Côté reproche que je pourrais faire, je pense que certaines scènes tombaient un peu trop dans le mélo peut-être, et que certaines révélations un peu choc étaient amenées de manière peut-être un peu maladroite, comme si l’auteur voulait absolument que l’on comprenne que cette scène est cruciale !

Une fin vraiment sympathique, qui donne envie de lire le tome trois sans pour autant vous rendre fou si jamais vous n’avez pas le tome suivant sous la main, et ça, c’est vraiment reposant 😉

 

 

 

 

 

« Tu tiens un pouvoirs considérable dans tes mains. Mais ta véritable puissance te viendra toujours du coeur. Ne l’oublie pas. »

(Page 622, Mycelle à Elena)

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

3 Comments on “Les Bannis et les Proscrits : Tome 2, Les Foudres de La Sor'cière – James Clemens

  1. Pour une lecture pas trop prise de tête avec une bonne dose d’aventure, c’est top 😉 J’avais eu le premier dans le cadre d’une opération Milady, 2 achetés-1 offert, ou un truc dans le genre 😀
    Sinon je ne pense pas que j’aurais acheté… mais je serais passée à côté d’une série très sympathique ^^

  2. J’avais très envie de me lancer dans cette série aussi et je crois que grâce à ta chronique, elle va grimper de quelques places, sur ma wish-list 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.