Les Carnets de Cerise 3 & 4 – J. Chamblain et A. Neyret

Si vous souhaitez faire les choses dans l’ordre, vous pouvez retrouver mon avis (et ma belle dédicace) sur les tomes 1 et 2 ICI 🙂

 

Et sinon … C’est parti pour les tomes 3 et 4 !

 

 

TOME 3 : Le dernier des cinq trésors

 

Cette fois, Cerise s’intéresse à Sandra… Son atelier de reliure regorge d’ouvrages anciens. Mais il en est un qu’elle n’a jamais réparé. Pourquoi ? Savait-elle seulement qu’il était là ? Et quels sont ces cinq trésors lies à la vie de la jeune femme ? Cerise, Line et Erica vont suivre ensemble ce jeu de piste, cette enquête à tiroirs, pour tenter de rendre à Sandra ce qu’elle a perdu, il y a tant d’années…

 

 

 

En ce début d’été, je retrouve notre amie Cerise, sur le point de … fêter Noël ! Ce n’est pas vraiment de saison, je sais. Mais en ce moment je ne lis quasiment que des choses qui se passent en hiver. Ou en Russie. Ou en Russie en hiver, pour faire un super combo. Je crois que je supporte pas trop les premières chaleurs, alors m’imaginer sous la neige ça me rafraîchit 😀

 

 

En tout cas, j’ai lu Cerise, qui continue ses enquêtes dans ce tome 3 et qui vient de se réconcilier avec ses copines et avec sa mère. Et c’est tant mieux, parce que la gamine cachottière cachée en Cerise, m’avait un peu agacée dans le tome 2, donc je la retrouve avec encore plus de plaisir !

Toujours écrivaine en herbe, elle découvre avec ses amies l’atelier de restauration de livres de Sandra (un nouvel hommage au monde de la lecture, après celui du tome 2), et tombe sur un très mystérieux paquet : le premier des cinq trésors. Tadadadam !!

 

J‘ai trouvé cette nouvelle histoire encore une fois bien trouvée et originale.

Mais il y a un mini détail qui me turlupine … C’était déjà le cas dans les tomes précédents, ça se confirme ici. Je trouve la ville dans laquelle vie Cerise peu crédible : parfois tout le monde a l’air de se connaître, à la façon d’un gros village ; parfois les gens ont l’air de se découvrir, ou de se perdre de vue, plus comme dans une grande ville. Et puis tout le monde est enclin à aider Cerise. Comme ce vieil homme qui n’hésite pas à dévoiler un élément sensible de la vie de Sandra à une enfant de 10 ans …

Bon, je chipote …

Ce n’est pas très important en fin de compte. Si je dois faire une critique sur la série, ce serait celle-là mais ce qui compte, c’est que l’univers est très poétique, peu importe qu’il ne soit pas toujours très réaliste.

 

 

Et, encore une fois j’ai été très émue par l’histoire de Sandra et de Cerise. (bon ok, j’ai encore pleuré … je suis sûre que c’est parce que je les lis toujours à des moments de faiblesse ultime o:) ), et j’ai absolument adoré les pages finales : les différents portraits de Cerise !

Les dessins d’Aurélie Neyret sont encore une fois magnifiques ! Je regrettais de ne pas retrouver les belles couleurs du tome 1 dans le 2, là je suis consolée ! Ces paysages enneigés sont très doux et font vraiment rêver. Alors même si ce n’est pas de saison, j’avais envie d’aller faire un bonhomme de neige dans ce bel univers, qui jusque là a tenu toutes ses promesses !

 

Je m’attaque à la suite de ce pas et je reviens vous en parler 😉

 

TOME 4 : La Déesse sans visage

 

L’heure des vacances a sonné ! La visite d’un étrange manoir annonce une nouvelle enquête : chaque pièce est une énigme, chaque objet est un indice. Mais il est des secrets plus anciens qui ne demandent qu’à être dévoilés. Qui est cette déesse sans visage qui trône dans une pièce secrète ? Où se cache la partie manquante de ce tableau ?

 

Les Carnets de Cerise 3 & 4 - J. Chamblain et A. Neyret

.

Je lis enfin le tome 4 ! Je dis « enfin » parce que c’est par celui-ci que j’ai découvert Les Carnets de Cerise. Je voyais
la couverture partout sur internet et en librairie, je la trouvais très belle, je dirai que c’est tout d’abord ça qui m’a poussée à m’intéresser à la série, avant de voir les dessins à l’intérieur et les excellentes critiques.

 

Donc, enfin la lecture du tome 4, qui est pour le coup plus de saison puisque la maman de Cerise l’emmène près de l’Océan pour son anniversaire (très probablement en Bretagne puisqu’elle fait la connaissance de Gwen et Yannick et qu’elle mange des crêpes caramel-beurre salé :D).

Au programme de ces vacances : la découverte d’un manoir mystérieux, une sorte d’attraction pour touristes avec des énigmes à résoudre : la sortie idéale pour Cerise !

 

 

Ma première réaction a été « mais c’est aaaabsolument génial !!! », je voulais à tout prix que ce manoir existe. En plus, au début Cerise ajoute le prospectus dans son carnet, et les prix ne sont pas chers, alors je me voyais déjà aller passer mes vacances là-bas. 😀 Mais il n’existe pas, en tout cas pas sous ce nom, j’ai cherché 🙁 Tant pis je me consolerai en lisant Cerise.

Dans un deuxième temps, j’ai été un peu déçue : si l’énigme principale était celle proposée par les propriétaires du manoir, ça me plaisait moins que la petite Cerise qui cherche à résoudre de VRAIES énigmes : que fait ce vieil homme tous les jours dans la forêt avec ses pots de peinture, ou pourquoi cette vieille dame emprunte toujours le même livre … (tome 1 & 2)

Finalement, ma déception s’est vite dissipée, puisque l’histoire prend un tout autre tournant, qui pour le coup à vraiment su me surprendre et que j’ai trouvé très réussi !

J‘ai vraiment beaucoup aimé ce nouveau tome, qui propose quelque chose d’un peu différent des précédents, et qui commence vraiment à interroger la vie même de Cerise : la relation avec sa mère, l’absence de son père, le fait qu’elle grandisse …

Je ne me lasse pas de découvrir les trouvailles scénaristiques de Joris Chamblain et la façon dont Aurélie Neyret les met en images, les pleines pages sont encore une fois ici très belles 🙂

 

Si je devais faire un classement, je crois que La Déesse sans visage est mon deuxième préféré, juste après Le Zoo pétrifié (tome 1). Viennent ensuite le tome 3, puis le 2.

Je trouve que chaque tome a une unité de couleur qui crée un petit univers particulier à chaque fois, j’apprécie vraiment !

A noter également, que mes interrogations sur les pages « carnets » que j’avais à ma lecture du premier tome se sont totalement envolées ! Je trouve que ces pages apportent un petit plus à l’histoire, donnent une touche d’originalité et permettent de mieux comprendre les états d’âme de Cerise.

Pour l’instant, la série ne m’a pas déçue, et a su tenir le rythme tout au long des aventures de Cerise, alors je suis confiante pour la suite et fin dans le tome 5, que j’attends maintenant avec impatience !

 

 

Parce que je ne suis pas la seule à être séduite par Cerise, vous pouvez retrouver l’avis de Acr0 (Livrement) sur le tome 3 et celui de Stella (Entre deux mondes) sur le tome 4.

 

 

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

2 Comments on “Les Carnets de Cerise 3 & 4 – J. Chamblain et A. Neyret

  1. J’hésite un peu entre le 1 et le 4 comme préféré … Je crois que le 1 l’emporte de peu car je découvrais la série.
    C’est ce que l’auteur m’avait dit à la dédicace si je ne m’emmêle pas les pinceaux : dénouement de l’intrigue en fil rouge dans le tome 5. Mais ne t’inquiète pas, il a dit aussi qu’il y avait un prologue, ou un hors série ou je ne sais plus quoi. Enfin bref, ce n’est pas tout à fait fini ! 😉
    -L

  2. Je vois qu’on est globalement d’accord même si j’ai un faible pour le tome 4 que j’ai trouvé encore plus touchant avec une intrigue plus personnelle. Mais…suite et fin dans le tome 5 ?? Sniiiiif…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.