Léviathan – Scott Westerfeld

Leviathan.jpg

 

 

 

Sur fond de première guerre mondiale revisitée, deux camps :

 

Les Darwinistes constitués de L’Angleterre, la France, la Russie et la Serbie. Inventeurs de machines futuristes mi mécaniques-mi vivantes. En effet, il utilisent les “fils de vie” des différentes espèces animales pour créer des machines intelligentes et basées sur les défenses naturelles de chacunes.

Parmi eux, Deryn, jeune fille de 15 ans passionnée par l’aviation. Mais voilà, seul les hommes sont acceptés dans l’Air Service, et elle devra se travestir pour voler… 

 

Les Clankers constitués de l’Austriche-Hongrie et l’Allemagne. Amateurs de la mécanique pure et dure, ils perfectionnent chaque jour un peu plus des Mécanopodes, sorte de bêtes seulement faites de métal. Contrairement aux inventions Darwinistes ils pensent que c’est un sacrilège d’utiliser des êtres vivants.

Pami eux, Alek, seize ans, prince Austro-Hongroi, qui aurait dû être amené à gouverner le pays mais ne peut accéder au trône en raison de la mauvaise naissance de sa mère que son père Archiduc a épousé malgré tout. Lorsque ses parents sont assassinés, il doit se lancer dans une course effrénée pour échapper à leurs assassins…

 

Comme vous vous en doutes, ces deux là seront amenés à se rencontrer et à lutter chacun comme il peuvent pour une guerre qui à la base les oppose.

  

Du Streampunk, donc. Mais surtout l’occasion pour moi de découvrir Scott Westerfeld !

  

Bon… autant le dire de suite, c’est loin d’être un coup de coeur. Mais pas à cause de l’écriture ou même de la qualité de cette même écriture ! Juste car… beaucoup beaucoup beaucoup de machines et de combats assez longs que j’avaient du mal à me représenter, je finissais par me perdre entre les clans, j’ai plusieurs fois dû relire un passage car je ne saisissait pas le déroulement des actions… bref, une vraie catastrophe (moi, hein, pas l’histoire :D).

Non pas que ce ne soit pas clair, mais peut-être juste que je ne suis pas assez branchée machine de guerres, habituellement. La nouveauté a fait que je me suis perdue bon nombre de fois.

 

Par contre, de très bonnes idées, j’ai adoré ce concept de Darwinistes et de Clankers, par exemple.

Les personnages ? Eh bien… je ne me suis pas vraiment attachée à eux à vrai dire. Peut-être plus à Alek qu’à Deryn, j’ai aimé suivre son apprentissage pour piloter le Mécanopode ainsi que les bonnes claques qu’il se prend psychologiquement. Le voir tomber de son piedestal était franchement bien, car c’est quelqu’un qui a un bon fond malgré un certain égocentrisme sur-développé au début.

Moins d’évolution du côté de Deryn, et puis… je ne sais pas, c’est moins passé… cette manière d’essayer de se comporter comme un garçon m’a semblé un peu caricaturale peut-être…

 

Mon préféré, dans l’histoire, c’est quand même le Comte Volger et ses remarques acides, ainsi que le Dr. Barlow.

 

De très beaux dessins rythme l’histoire, et cela m’a bien aidé à imaginer certaines machines, par exemple !

 

Si on me prête le second tome je le lirai sans aucun doute (j’aimerais bien savoir ce qui se cache dans fameux oeufs du Dr. Barlow quand même !), car j’ai passé un bon moment, mais le fait de devoir me concentrer pour pouvoir saisir le déroulement des actions m’a un peu gaché le plaisir.

Quant à Scott Westerfeld, je suis toujours aussi enthousiaste à l’idée découvrir ses autres séries, Uglies et Midnighters, et le Steampunk n’a pas fini de m’intriguer.

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

4 Comments on “Léviathan – Scott Westerfeld

  1. Euh… je n’ai pas pensé à Jules Verne en lisant, mais celui-ci peut être considéré comme le précurseur du Steampunk à mon avis (j’espère ne pas dire de bétise :D), donc c’est plausible, en effet
    !

  2. ça rappelle Jule Verne, non? Je n’ai lu aucun de ses romans car je n’aime pas les descriptions scientifiques mais si c’est un roman d’aventure ça peut être pas mal.

  3. J’ai été sceptique à la lecture du premier tome, mais j’ai beaucoup aimé le second et attends maintenant avec impatience le dernier tome ! J’ai entendu parler de “La confrérie de l’horloge”
    d’Arthur Slade… ça me dis vraiment, et je compte acheter la série bientôt 🙂

    Compte sur moi 😉 Et passe toi aussi une bonne soirée Floly 🙂

  4. Ouais bon ça a l’air “bizarre” le contexte quand même lol mais le résumé est alléchant. je ne tenterais pas. Si jamais tu tombes sur d’autres bouquins tiens moi au jus 😉
    Bonne soirée Morgana !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.