Léviathan tome 3 : Goliath – Scott Westerfeld


 

 

Goliath

 

* Léviathan T1 *

* Léviathan, T2 Béhémoth *

 

 


 

J’étais ressortie de la lecture du tome 1 assez mitigée. J’avais eu du mal à entrer dans le monde délirant de l’auteur, avec ses machines et ses créatures que j’avais du mal à me figurer. Quant aux personnages, ils ne m’avaient pas plus accrochée que ça. Mais j’avais malgré tout passé un bon moment, et lorsqu’on m’a offert le tome 2, je me suis finalement lancée dans sa lecture. Et là, ça avait été la révélation : j’étais enfin convaincue par cette série jeunesse, sans que je ne sache exactement ce qui avait provoqué le déclic. J’ai donc attendu avec impatience la sortie de cet ultime tome

 

Après la révolution qu’ils ont soulevée à Istanbul, Alec et Deryn sont de retour sur le Léviathan. Seulement, le premier ne sait toujours pas que la deuxième est une fille et, pour couronner le tout, l’aéronef semble embarqué dans une étrange mission dont le but est gardé secret. Tout ce qu’ils savent, c’est qu’ils volent dans une direction où, en théorie, ne se trouve absolument rien digne d’intérêt pour eux.

 

Il faut l’avouer, Alec n’est décidément pas doué pour les relations humaines dés qu’elles sortent d’un cadre officiel. Il est toujours obnubilé par l’idée qu’il est guidé par “son destin”, et que celui-ci est d’arrêter la guerre… Bien, Alec. Mais explique moi, mon grand : tu as seize ans et n’est même pas capable de t’apercevoir que ton “meilleur ami” est une fille transie d’amour pour ta royale personne ? mmh… ça laisse des séquelles, d’être élevé comme un prince, quand même. Deryn est toujours un personnage aussi fort, et sa position aussi peu aisée à gérer. Si leur petite histoire d’amour ne casse pas trois pattes à un canard (je sais, mes expressions sont toujours aussi raffinées), elle est toute mignonne. Même si je dois avouer que, parfois, j’avais plus l’impression qu’ils avaient douze ans que respectivement seize et quinze…

 

L’histoire ne m’a pas ennuyée une seconde. Tout s’enchaîne à merveille et j’ai eu quelques surprises. L’idée de mêler le savant Tesla m’a totalement séduite et je suis toujours aussi fan des explications que donne l’auteur à la fin concernant ce qui fait véritablement partie de notre Histoire de ce qu’il a créé spécialement pour Alec et Deryn. Refaire une première guerre mondiale avec des technologies inventées pour le livre est une idée qui m’aura décidément séduite.

 

 


 

Une conclusion vraiment très sympathique. 

Le choix de faire une trilogie m’a semblé tout à fait judicieux. Ni trop longue, ni trop courte, l’histoire d’Alec et Deryn est pour moi une très bonne série jeunesse.

Je retiens le monde foisonnant, donc je suis décidément fan, ainsi que les planches de dessin insérées dans les livres qui en font de magnifiques objets. Peut-être un seul petit regret pour le côté très, très jeunesse. Avec la matière qu’il y avait, il aurait été tout à fait possible d’en faire quelque chose de plus mature, mais qu’importe : je sais que je garderai un très bon souvenir de cette série.

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

2 Comments on “Léviathan tome 3 : Goliath – Scott Westerfeld

  1. Je n’ai lu d’Uglies que les premiers chapitres du T1 chez une amie, afin de me rendre compte de ce que c’était, et j’avais bien aimé, j’espère pouvoir lire la série dans son intégralité un de ces
    quatre. En tout cas, je te recommande Léviathan. C’est un tout autre genre, mais l’univers est très riche et l’écriture de l’auteur toujours aussi agréable 🙂 Merci d’être passée Valérie 🙂

  2. J’avais beaucoup aimé la série Uglies de cet auteur et je ne connaissait pas celle-ci. Je la note dans ma wishlist 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.