L’histoire du géant – Anne Herbauts

Que je vous conte l’histoire, l’épopée du Géant!
Si vous voulez l’entendre, ce que l’on dit de lui, ce qui parvint des halliers.
Elle est si vraie, l’histoire du Géant
Tombé, que la forêt garde encore dans ses troncs et ses branches la plainte-mélopée.

Reçu dans le cadre d’une Masse Critique Babelio, je n’avais aucun a priori sur cet album. Je me suis aperçue après coup que j’avais entendu parler d’un autre album de l’auteure : De quelle couleur est le vent, qui m’attire pas mal mais que je n’ai encore jamais lu. Ça a donc été une découverte, et une bien jolie découverte, mais assez étrange et éloignée de ce que j’ai l’habitude de lire.

geant_herbauts_m

Cet album a commencé par me décontenancer un peu. J’ai été surprise par son format que je n’ai pas trouvé très agréable : les pages sont très grandes et orientées en « paysage », ce qui permet vraiment d’apprécier les dessins à leur juste valeur, mais comme la couverture est très souple, j’ai trouvé qu’à la lecture c’était parfois peu confortable.

Passons sur l’objet, l’essentiel, c’est le contenu ! 😉 Là aussi j’ai d’abord été surprise, mais plutôt dans le bon sens cette fois-ci. Je ne m’attendais pas du tout à une écriture si poétique. L’Histoire du géant est comme un long poème en prose (Ou plusieurs moyens : un par chapitre 😉 ) accompagné de dessins.

Je dois avouer que certaines tournures de phrases sont restées un peu brumeuses pour moi, et c’est pourquoi j’ai eu du mal avec l’album au départ. Je ne suis pas du tout calée en poésie, et je ne saurais pas juger de la qualité de ce texte. Mais ce que je peux dire, c’est que passée ma première surprise, j’ai réussi à me laisser porter par le texte et la sonorité des phrases. A tel point qu’au bout d’un moment, j’ai eu envie de lire à haute voix (alors que ça ne m’arrive absolument jamais …! ^^). Le rythme de l’album est presque hypnotisant. Je suis sûre que certaines phrases m’ont échappées, et qu’à part la trame principale de l’histoire, je suis passée à côté de certains détails, mais j’ai vraiment ressenti l’ambiance de cette forêt et de cette montagne où repose le géant

Un mot sur les illustrations qui accompagnent le texte. J’attendais le géant, mais non, celui-ci restera caché entre les arbres ! ^^ Faute de géant, de très belles teintes vertes et brunes, des arbres, de la mousse, des fougères, un petit oiseau caché de temps en temps dans un coin d’une page… Ils participent à celle jolie ambiance relaxante.

Anne Herbauts, à travers ce texte et ces dessins, a réussi à m’emporter dans son univers et à me faire ressentir une ambiance particulière. C’est surtout cela que je retiendrai. Dans L’Histoire du géant, pour moi l’essentiel, c’est vraiment « l’histoire », la façon dont elle est racontée mise en page, en mots et en couleurs, plus que « le géant »… Au final, Anne Herbauts aurait pu me raconter l’histoire de n’importe qui d’autre, j’aurai apprécié l’album de la même manière. Une découverte étonnante donc, et pleine de poésie et de douceur.

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

One Comment on “L’histoire du géant – Anne Herbauts

  1. Oui mais non.
    Si y a pas de géant, je dis qu’il y a arnaque, et je ne suis pas d’accord.

    Okay, non, ça a l’air d’être un très joli album, et puis j’aime bien les oiseaux, faute de géants. Pas calée en poésie du tout, moi non plus, mais j’aime bien lire les choses à voix haute…. C’est pour ça que les gens font des enfants, hein ? Pour avoir un prétexte pour acheter de beaux albums ? Subitement, je comprends mieux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.