Lumière – Carole Trébor

Tout d’abord, je vous propose quelques instants de silence en l’honneur de la beauté de ce livre. Sérieusement, je suis dingue de la couverture de Lumière. Mais ce n’est pas tout : à l’intérieur, il y a des illustrations en noir et blanc que j’ai tout simplement adorées. Limite je lisais plus vite pour arriver au prochain dessin de Sébastien Pelon. Bon, je lisais également plus vite car je voulais savoir ce qui allait arriver à Svetlana, évidemment… mais au fait, c’est qui, Svetlana ?

lumiere-le-voyage-de-svetlana

Svetlana, c’est une « fille des lumières ». Fille adoptive d’un couple français, elle vit à Paris, au XVIIIème siècle. Sauf que quelques mois auparavant, sa mère adoptive est subitement décédée. Ses dernières volontés ? Que Svetlana aille jusqu’en Russie pour retrouver sa mère biologique.

C’est donc dans un véritable périple que l’on va suivre Svetlana. D’abord, on découvre le Paris des Lumières : l’auteure a réussi à créer une ambiance à laquelle je croyais. Je sentais presque les odeurs des rues dans lesquelles l’héroïne se promène (et croyez-moi, à l’époque, ça ne devait vraiment pas sentir la rose quand on allait faire un petit tour dehors…). J’ai beaucoup aimé ce début parisien : on découvre la vie à laquelle Svetlana a toujours été habituée et on croise même Diderot (eh oui, sacré casting).

Puis c’est le départ pour la Russie des tsars. Et là, les choses se compliquent sérieusement pour Svetlana, qui découvre une culture à l’opposé de la sienne. Là-bas, elle va être confrontée notamment à d’anciennes croyances païennes qui vont à l’encontre de tout ce qu’elle a connu jusqu’ici : pour elle, fille des Lumières, qui a grandi en mettant la Raison au centre de tout, c’est un véritablement bouleversement de son univers lorsque le fantastique s’invite dans le récit. De manière plus générale, on découvre la Russie de l’époque, son histoire, sa culture, ses légendes, et j’ai beaucoup apprécié. On sent que l’auteure maîtrise le sujet, mais c’est fait d’une manière qui sert l’histoire de Lumière, je n’ai pas eu l’impression de lire une leçon d’Histoire tout court. D’autant plus qu’Aliocha, l’ami que Svetlana se fait là-bas est un guide vraiment attachant et drôle.

20161026_184651

Je regrette peut-être de ne pas avoir été énormément touchée : Svetlana traverse des épreuves très difficiles, mais cela n’a pas réussi à beaucoup m’émouvoir sur le coup, alors que j’avais très envie d’être touchée avec elle par les événements. Vraiment, les émotions n’auront pas été le point fort de ma lecture, si ce n’est au début, quand on découvre Svetlana et ce que sa mère adoptive lui a laissé. Cela a un peu gêné ma lecture et m’a empêchée de ressentir le petit coup de cœur que j’attendais.

A noter le super dossier de fin que propose l’auteure, où elle évoque le travail de l’auteur de roman historique et de roman fantastique, mais aussi la présence de textes annexes : j’ai notamment adoré relire les « Regrets sur ma vieille robe de chambre » de Diderot, texte que je trouve toujours aussi drôle et intelligent à la fois !

Lumière, c’est un roman jeunesse qui mêle histoire et fantastique de manière très habile, avec en fond la confrontation de la philosophie des Lumières et de la Russie des Tsars… Un beau voyage à faire 😉

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

8 Comments on “Lumière – Carole Trébor

  1. Tout à fait d’accord avec toi. J’ai énormément apprécié l’histoire et tout le travail de l’auteur.. mais trop de choses s’enchainent facilement et je n’ai pas eu autant d’empathie que j’aurais voulu pour le personnage de Svetlana. Il manque un petit quelque chose dans la narration pour que ce soit parfait 🙂

    • Coucou Savon ! Je suis vraiment ravie que tu aies pris le temps de laisser ton avis : savoir que je ne suis pas la seule à avoir ressenti ça me fait plaisir ! Mais j’avoue que le reste compense suffisamment pour que ça reste un joli livre. Merci d’être passée et d’avoir laissé un commentaire 🙂

      • Oui, l’histoire est vraiment sympa et les illustrations très belles.. Je viens d’en faire une chronique sur mon blog.
        Sinon, J’aime bien laisser des commentaires sur les blogs 😉

  2. Je dois dire que cette couverture… en effet… semble… m’appeler…
    Et les illustrations à l’intérieur semblent également très belles, de même que l’histoire a l’air intéressante, à défaut d’émouvoir tout à fait. Je ne sais pas si j’ai super envie de sentir l’odeur des rues par contre, haha. Pour le moment je garde juste le livre dans un coin de ma tête, becoz liste de malade, as always, mais merci pour l’article 🙂

    • La couverture a un truc, oui ! Et quand j’ai vu les images à l’intérieur, je n’ai pas pu résister et je me suis directement lancée dans la lecture 😀
      Ahhh… la liste des livres qu’on voudrait acheter et lire, je connais (pour mon plus grand malheur :'( :D).
      Merci d’être passée Mila 🙂

  3. Je lorgne dessus, à la librairie, depuis des semaines ! Il fait même parti de ma liste d’attente… maintenant j’ai envie de le remonter dans la liste !

    • Tu m’étonnes que tu lorgnes dessus ! Tu as carrément une liste d’attente ? Trop bien ! Mais j’imagine que c’est la seule méthode pour ne pas perdre la tête, à force de voir tous ces beaux livres chaque jour 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.