Once Upon a Time : ses 3 premières saisons

Spoilers sur les 3 premières saisons

Once Upon a Time : ses 3 premières saisons

Nous voici de retour avec le deuxième épisode de nos chroniques « OUAT et nous (et Cwoochheeeey) » ! Nous allons cette fois-ci tenter de dompter nos hormones et de nous concentrer sur la série en tant que telle. (Si vous voulez du BG, rdv dans le premier épisode).

 

Nous avons commencé à regarder OUAT en été 2013 alors qu’il faisait TRES chaud, et ne voulant pas brûler nos peaux de pêche au soleil, nous avons décidé de nous plonger dans les abîmes de cette série dont tout le monde parlait : Once Upon a Time. Très intelligemment (car nous sommes intelligentes, contrairement à ce que laisse penser cet article) nous avons même commencé par la saison 1 (Ouaaaah (t)) (alors que la 2 était déjà sortie, mais on ne voulait pas faire tout en même temps que tout le monde).

 

 

Once upon a time, c’est un concept qui nous a bien plu dès le début : une adaptation très libre et modernisée des contes de fée de notre enfance. Enfin, ça, c’était au début, ensuite c’est devenu une adaptation très libre de Disney, par Disney, avec Disney, selon Disney, pour Disney, Voilà ! Ca nous embête mais on en reparle plus tard car ça tendance à nous énerver.

 

Et là faut qu’on se calme. On va manger du chocolat et on revient.

 

3 plaquettes (chacune) plus tard …

 

Donc, pourquoi aimons-nous Once upon a time ? A vrai dire, il y a plusieurs raisons.

Raison n°1 : ya Cwochey

raison n°2 : il embrasse Emma

Raison n°3 : ya le Sherif

Raison n°4 : il embrasse Emma.

Euuh … Stop, on n’a dit qu’on en reparlait pas …

 

Mais quand même …

 

Bon.

 

Nous avons beaucoup aimé la saison 1.

Les personnages de conte de fée sont bloqués dans notre monde, à StoryBrook, et chaque épisode correspond à la présentation d’un des personnages de la ville, dans le monde des contes de fée (si on est pas assez claires, allez lire allociné, non mais!).

Nous avons adoré essayer de deviner les correspondances entre les personnages réelset de conte de fée, et la réécriture des contes traditionnels nous ont toujours enthousiasmées et tous ces personnages issus de contes bien différents, finissent par en créer un nouveau propre à Once Upon a Time, où tout s’entremêle bien. Nous avons été de surprises en surprises dans les rebondissements et avons admiré les acteurs jouant les méchants, qui sont plus charismatiques et attachants que les gentils. Oui, on préfère Rumple à Charming, ça vous étonne ? :p

 

 

L‘histoire globale se déroule parallèlement à la présentation des personnages dans des épisodes indépendants et nous avions évidemment nos préférés. Et pour une fois, on avait les MÊMES préférés : en tête liste, le Petit Chaperon Rouge, avec une fin qui a réussi à nous surprendre malgré nos (trop) multiples suppositions, La Belle et la Bête, ainsi que le Chapelier Fou. (graouuu)

 

 

Justement, c’est la que ça se complique (où le « bâblesse »).

A partir de la saison 2, la série n’est plus du tout construite sur ce modèle si adoré, et ça commençait déjà à sentir le roussi quand Charming a ouvert sa grande bouche pour nous sortir un discours des plus mémorables (humour). On pensait de tout notre être que ça s’arrangerait mais non, cela n’a qu’empiré.

On comprend bien qu’il n’était pas possible de continuer sur le modèle de la saison 1, les personnages étaient tous connus, mais cela ne nous empêchait pas d’être déçues par les nouvelles intrigues et le traitement narratif qui ne nous tenait pas autant en haleine. Peu à peu la série assume son côté Disney (ABC Studios qui produit la série appartient à Disney), et même si elle se démarquait bien des dessins animé dans la saison 1, c’est de moins en moins le cas dans la 2 et la 3, et le sera encore moins dans la 4, puisque ce n’est même plus une adaptation des contes, mais de la Reine des Neiges … Eh oui … Exit, Grimm et Perrault, bonjour « Libérée Délivrée ». Effectivement la Reine des Neiges est bien inspiré d’un conte d’Andersen, mais ce que propose Once Upon a Time, c’est réellement la version de Disney. On le voyait déjà avec certains costumes mais là, ça devient vraiment trop appuyé à notre goût et ils donnent vraiment l’impression de vouloir surfer sur leurs propres succès alors qu’on aimait vraiment la nouvelle lecture qui était faite des contes et qui se détachait justement des versions édulcorées de Disney. On attend de voir malgré tout la saison 4, peut-être parle-t-on trop vite et on sera agréablement surprises 😉

 

C’est finalement ce qui nous a poussé à hyperventiler sur tous les personnages masculins de la série, qui offraient à nos âmes de jeunes filles une consolation bien sympathique (tout s’explique, n’est-ce pas ?).:D

 

 

Concluons : on râle, on râle, mais on reste de vraies fans hystériques et on est bien décidées à voir la saison 4 en marathon avec des chats et du chocolat lors de nos prochaines vacances en commun ! On est effectivement déçue lorsqu’on compare les nouvelles saisons à la première, mais cela ne nous empêche pas de l’adorer toujours autant au fond de nos coeuuuurs. (Surtout depuis qu’il y a Cwooochey!)

 

(On ne garantit rien : si Cwochey disparaît à son tour, on ne répond plus de rien, il y aura des morts, et du sang, et des larmes de chocolat!)

 

 

Sur ce, nous vous laissons avec une photo de Cwochey nu à admirer. (Nous ça fait 3h30 qu’on a les yeux rivés dessus !)

Once Upon a Time : ses 3 premières saisons

 

Note : Nous ne sommes pas responsables de l’apparition de publicités sur le blog. Vous pouvez télécharger AdBlock Plus pour ne plus voir les plus gênantes ! (logiciel gratuit et bien utile partout sur internet !)

 

 

____________________

 

Et retrouvez-nous sur Facebook et Twitter

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

6 Comments on “Once Upon a Time : ses 3 premières saisons

  1. T’es sur la bonne voie, il te reste moins de la moitié 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.