Passenger – Alexandra Bracken

Laissez-moi juste une minute. Une minute pour admirer encore une fois cette couverture. Sérieusement, à chaque fois que je trouvais un moment pour lire Passenger, je devais passer systématiquement quelques secondes à… eh bien juste à kiffer le fait d’être en train de lire un si joli livre-objet (la couverture est douce, en plus…)(oui, je sais, je m’enfonce).

Mais le contenu est-il à la hauteur du contenant ?

À New York de nos jours, Etta s’apprête à jouer du violon pour un gala au Metropolitan Museum. En coulisses, elle tombe dans un couloir du temps qui la conduit sur un navire dans l’océan Atlantique en 1776. Elle y rencontre Nicholas […]

_____

Et c’est tout. Je coupe le résumé ici, car je trouve qu’il en dit un petit peu trop et cela pourrait desservir le livre pour une simple raison : celui-ci prend son temps. Donc si, vous, avant même de commencer, vous avez déjà des infos qui vont se produire page 150, lesdites 150 pages peuvent vous paraître très longues (quelle logique, Morgana, merci, tu peux sortir maintenant). Sachez donc qu’il s’agit de voyages dans le temps et que les héros viennent de deux époques très différentes.

Le livre démarre doucement : l’auteur se donne vraiment la peine de présenter Etta, sa vie, son entourage. C’est aussi l’occasion de semer des indices sur la suite des événements. Bref, si certains pourraient être découragés par ce début, moi, je l’ai énormément aimé. J’aimais l’écriture d’Alexandra Bracken, qui a le chic pour planter les ambiances et nous inviter dans les pensées de ses personnages. Je me suis donc laissée porter.

J’ai vraiment adoré toute la première moitié du livre.

Etta est une héroïne courageuse, qui essaye vraiment de comprendre ce qui lui arrive et est déterminée à remettre les choses en ordre, que cela convienne ou non aux méchants à ceux qui sont décidés à utiliser ses capacités de voyage dans le temps. Le duo qu’elle va former avec Nicholas m’a beaucoup plu au début : l’auteure nous fait bien comprendre dès les premières minutes que ça va faire des étincelles entre eux (un peu façon feux d’artifices du 14 juillet, ouais). Et elle s’en sort vraiment pas mal dans le registre coup de foudre.

Le problème, c’est que cette romance va prendre un petit peu trop de place.

Du moins, elle va un petit peu trop se la jouer drame shakespearien à mon goût. Qu’est-ce qu’on peut passer de temps à lire les pensées de nos personnages désespérés de ne pas pouvoir être ensemble (pourquoi exactement, je vous laisse le découvrir) ! Si des passages comme ça me paraissent tout à fait normaux, c’est leur récurrence et leur longueur qui plombe le rythme de l’intrigue.
D’ailleurs, puisqu’il est question de la narration, j’ai regretté qu’elle soit vraiment trèèèès (trèèèèèès) omnisciente : comme on connaissait dans les détails les pensées des deux héros, cela cassait un peu le suspense. L’auteure nous dévoilait certaines choses que je n’avais pas forcément envie de savoir. J’aurais aimé qu’elle me fasse un peu plus douter, en somme !

Et c’est dommage, car l’intrigue est très sympathique !

Vous aimeriez partir en vacances mais ce n’est pas possible ? Eh bien lisez Passenger, parce que du voyage, il y en a à revendre 😀

C’est un véritable petit tour du monde (et à différentes époques, s’il vous plaît) que nous offre l’auteure. Je n’ose imaginer le travail de recherches que ça a dû lui demander, mais en tout cas, ça donne un résultat très imagé et qui nous plonge dans des cadres que je trouve extrêmement réussis.

Et le paradoxe temporel ? Eh bien écoutez, pour ce que vaut mon avis sur la question vaut (instant confession : je suis vraiment nulle question réflexion sur les paradoxes temporels), je l’ai trouvé plutôt convaincant. A chaque objection que j’avais, l’auteure apportait une réponse plutôt satisfaisante.

____

Pour conclure, je dirais que ce roman young adult a de sérieux atouts : un univers bien développé, des changements de cadre très réussis et très bien plantés, une héroïne déterminée mais qui n’est pas non plus dépourvue de faiblesses… dommage que l’intrigue amoureuse et le suspense aient fait retomber mon intérêt dans la seconde moitié.
A voir comment la suite fait évoluer tout ça !

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

6 Comments on “Passenger – Alexandra Bracken

  1. Personnellement, ce roman a été un véritable coup de cœur ! J’ai adoré l’univers développé par l’auteure, bien loin de sa première saga. A tel point que je me suis jeté sur sa suite en VO.

    • Waouh, ça c’est du coup de foudre en effet ! 😀 Alors, la suite est-elle à la hauteur de tes attentes ?

  2. Il me tentait déjà pas mal et ta chronique en remet une couche. On verra pour la place de la romance, si le livre est vraiment bien, je suis presque capable de l’oublier xD

    • Tu as raison de lui laisser sa chance alors ! 😀 Je lirai avec plaisir ta chronique, si tu lui en consacres une un jour, histoire de voir comment tu as perçu la fameuse romance !

  3. Ce livre me donne énormément envie de part sa couverture mais également par son résumé ! J’espère pouvoir me le procurer bientôt et j’espère ne pas être déçu 🙂

    • La couverture et le résumé envoient, j’avoue ! :p
      J’espère que tu pourras bientôt le découvrir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.