Petit article du dimanche – Les filles, et si on bav… parlait un peu des personnages masculins dans les livres ?

On les aime, on les déteste, on aime les détester, on détester les aim… bref. Quoi qu’il en soit ils sont toujours là : les clichés.

En tant que fille, l’un de mes clichés préférés est, bien évidemment, les personnages masculins dans les livres. Il y clairement quelques catégories bien définies, et chacune d’entre nous a sa préférée, voyons cela de plus près :

Vous en aurez forcément entendu parler : qu’il s’appelle Barrons (série des Fièvres), Adam (Mercy Thompson) ou (dans un genre plus jeunesse – Vampire City), Shane, Carlos (Irrésistible Attraction) c’est le “Bad Boy“, le dominant, celui qui se sait irrésistible et compte bien en profiter. Le plus souvent, l’auteur aime le confronter à une héroïne ayant du répondant ce qui abouti le plus souvent à des dialogues explosifs mais pas moins savoureux, loin de là. De plus, le Bad Boy, on ne sait jamais s’il est du bon côté ou du mauvais, quelle part de lui-même va-t-il laisser triompher ? (le suspense est toujours à son comble avec notre ami le Bad Boy, remarquez-le, tout de même, avec tout le mal qu’il se donne pour cacher son vrai “lui” !) C’est souvent très amusant, et la lectrice moyenne ne peut donc que succomber, d’autant plus que les personnages de cette catégorie là font rarement moins d’1m90, sont dotés d’un physique le plus souvent, ma foi, très… intéressant, ont une répartie du tonnerre et un sourire colgate qui finit de vous achever. Ajoutez à cela, le plus souvent, une grrrrrande blessure cachée, un point faible, qu’il avoue à l’héroïne dans un moment critique, et là, même pas la peine de chercher votre fille/soeur/petite-amie qui lisait paisiblement quelques instants auparavant, elle est juste partie baver copieusement sur son livre dans un coin.

Personnellement, je l’aime bien, le Bad Boy, même si… eh bien je dois dire qu’il a parfois tendance à m’agacer. Trop de perfection tue la perfection à mon sens. Moi, il faut que j’arrive à y croire un minimum et, le plus souvent, le Bad Boy au coeur tendre, j’ai un peu de mal. Cela dit, je sais qu’il remporte souvent les suffrages donc, pas de panique, je suis sans doute juste anormale.

Après, vous avez l’Artiste Torturé : que ce soit Michaël (Vampire City), Samuel (Mercy Thompson) ou, mon préféré de toujouuuuurs : Adrian (Vampire Academy) (qui aurait cru que j’allais parler d’Adrian, hein ! quelle surprise, tout de même !). Il sont, eux aussi, un peu mauvais garçon sur les bords, ont du répondant, et un physique des plus charmants (mais pas forcément aussi fort en muscle que le Bad Boy, c’est très important pour les différencier), sauf… qu’ils sont très souvent bipolaires,  qu’ils sont beaucoup moins “bourrins” que le Bad Boy (moins “viriiiiiile” oui, si vous préférez – ce mot m’a toujours beaucoup fait rire : je vous promets, dés que quelqu’un, en vrai, le dit devant moi, j’ai immanquablement envie de rire).

Et moi, je préfère. Je les aime, ces petits Artistes Torturés, incompris, qui, le plus souvent, sont en compétition avec un Bad Boy et se font piquer l’héroïne juste sous leur nez . D’où le fameux “triangle amoureux” tant à la mode et qui commence à sérieusement me gonfler parce que j’ai toujours un faible pour le mauvais.

Le troisième, c’est juste le Brave Type, le plus souvent, le meilleur ami de l’héroïne, prêt à tout pour elle : on peut citer Salim (La Quête d’Ewilan), Simon (La cité des ténèbres – sachant que je n’ai lu que le tome, hein, “pataper” si par la suite il change, je me base sur ce que je sais !), ou, je pense, Stefan (Mercy Thompson). [Vous aurez remarqué que j’aime bien citer Mercy, parce que tous les genres courants du personnage masculin sont, pour moi, représentés dans cette série]. Le Brave Type, c’est simple : s’il est le seul en course (comme avec notre amie Ewilan, du moins au début), eh bien… il a – forcément – toutes ses chances. Et encore heureux ! Il est toujours là, prêt à tout, pas forcément le plus beau mais la plupart du temps vraiment sympathique et tout ça l’héorïne l’a bien compris puisqu’elle en profite autant qu’elle peut (Ewilan ! Espèce de profiteuse, tu n’as pas honte pour ce pauvre Salim ?) ! Après, si jamais il y a un Bad Boy qui traîne dans le coin, le Brave Type, évidemment, se retrouve bien embêté, car face au sourire ravageur, aux tablettes de chocolat à l’aisance du premier, il ne fait pas le poids, le pauvre chou. Il se défend comme il peut, et parfois ça marche, parfois ça rate.

Je l’aime bien, moi, le Brave Type. Parce qu’au fond, c’est le plus réaliste de tous, non ? Je sais que lire permet de rêver, tout ça, tout ça, mais, comme dit plus haut, j’ai besoin de pouvoir y croire… et le Brave Type est très convaincant. Il ne fait pas forcément faire des noeuds à votre estomac, mais, le plus souvent, moi, je le trouve super attachant.

Après, on pourrait citer le “Premier de la Classe” un peu agaçant, mais qui parfois peut se révéler surprenant (tiens, je rîme de bon matin !),  le “Faux Méchant“, vous savez, le sal
e type qui parfois, se retrouve soudain à combattre aux côtés des gens qui luttent pour que le Biiiiien triomphe du Mâââââl ? Bon, le plus souvent il meurt étrangement à la fin parce que l’auteur ne savait plus quoi en faire.


Bref, il y en a pour tous les goûts, du personnage masculin. Et heureusement parce que, nous, les filles, nous sommes des chieuses super-exigeantes aimons la diversité !

Mesdames, Mesdemoiselles et, qui sait, peut-être Messieurs (on ne sait jamais si l’un d’entre vous passait par là, sur un article au sujet aussi… féminin) :

Je vous souhaite un Joyeux Dimanche !

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

9 Comments on “Petit article du dimanche – Les filles, et si on bav… parlait un peu des personnages masculins dans les livres ?

  1. Si tu savais comme cela me fait plaisir ! J’écris toujours “comme ça”, sans vraiment réfléchir, juste parce que j’en ai envie, mais, une fois fini, j’ai toujours un moment de doute où je me
    demande si ça a vraiment un réel intérêt de le mettre en ligne ^^

    Le Bad Boy, c’est quand même LA catégorie dont raffole les filles. Moi même, hein, même si ce n’est pas celle que je préfère, j’aime quand même. Ca a le mérite de nous faire rêver même si on sait
    bah… que les garçons comme cela, il n’y a en a pas vraiment dans la vie. Mais bon, cela dit, nous les filles, ne sommes pas vraiment non plus des Rose Hathaway ou des Mercy Thompson, donc je ne
    jette pas la pierre aux hommes 😀

    C’est vrai aussi que notre expérience personnelle doit orienter nos préférences jusque dans nos lectures !

    Je n’ai pas lu 16 Lunes, donc je ne connais pas le personnage masculin principal (à moins qu’il n’y ait encore un triangle amoureux ? :D) ^^

    Encore merci à toi d’avoir lu et laissé ce commentaire 🙂

     

  2. J’ai ADORE ton article ! Enormissime ! Tu m’as fais rire (ce qui ne m’arrive que rarement lorsque je suis seule devant mon écran ou devant un livre). BREF ! J’aime comment tu décris les différents
    genres d’hommes dans les livres. Moi je t’avoue que je suis une grande romantique (qui pourtant n’y crois plus). Donc vraiment sauf exception (sauf 16 lunes) je tombe toujours dans le panneau…
    Mais je crois bien que ce que je préfère ce sont les bad boys de mes anciens livres à l’eau de rose qui ne sont intéressés au départ que par les fesses des héroïnes mais qui au final ne peuvent pas
    résister à les épouser (oui parce qu’à la fin, ils les épousent, TOUJOURS, pas comme dans la vie quoi lol).
    Bref, dans la vraie vrie, j’ai tellement été déçue par les hommes, que dans les livres je succombe toujours puisqu’ils ne nous déçoivent jamais ^^
    Merci encore pour cette magnifique chronique 🙂

  3. C’est ce qui lui était souvent reproché, et comme l’idée de départ ne me semblait pas spécialement originale, je dois dire que je n’ai pas même jeté un oeil dans ce livre jusqu’à maintenant…
    nous verrons bien, mais ce que tu dis là ne me donne pas spécialement envie non plus 😀

    Merci Arcaalea 🙂

    Mercy, j’aime beaucoup… j’ai vraiment été surprise car je n’en attendais pas beaucoup, et c’est une série sans prise de tête dont j’aime me lire un tome de temps à autre ^^

    Exactement ! “C’est pas de leur fauuuuute”… enfin, si un peu quand même, c’est à eux de choisir s’ils veulent faire en sorte que ça aille mieux ou non, bon sang ! Mais bon… on les aime, hein
    XD

  4. Non il n’y a pas de triangle amoureux dans 16 lunes mais les deux personnages sont plats (enfin je trouve). De toutes façons même l’historie ne m’a pas faite chavirer. C’est rare, mais ça arrive !
    lol
    Et bien continue à écrire comme cela, c’est très très sympa (enfin en tout cas, moi j’adore !).
    Je ne connais pas les Mercy Thompson ou autre mais je vais finir par vouloir découvrir à force d’en entendre autant parler ^^
    Je suis comme toi, je crois que ceux que je préfère ce sont les artistes un peu hantés par leurs lourds passés (d’ailleurs dans la vraie vie ce sont ceux qui m’ont brisés le coeur donc ceci
    explique cela mdr, ils ont eu beau me briser les coeurs, j’arrive pas à leur en vouloir. Tu comprends, ils ont un sacré bagage, c’est pas leur fauuuuute lol)
    Mais non, tu as raison, nous aussi on est compliqué ! En fait, le genre humain est compliqué 😉

  5. Douté, je ne sais pas, mais l’espérer, peut-être :p Légèrement canon… c’est un critère tout à fait… féminin, et donc crédible, j’adhère 😀

  6. Tu sais quoi, j’adooooore ce “petit article du dimanche”, tu ne t’en serait pas douté hein XD
    Je crois pouvoir dire que j’aime tous ces types de “mâles”,du moment qu’ils sont légèrement canon lol !!!!!!!!

  7. Mdr, ouais, mais bon, je ne me referai pas lol 😉

  8. Ohhhh, mais tu as raison ! J’ai faillis à ma tâche, là ! Bon… le Brave Type, c’est un peu la version moderne du gentleman quand même… non ? (je n’essaye pas du tout de me rattraper, non, non,
    non…)

    Merci Stella 🙂 Et… étrangement, je te comprends 😀

  9. Hééééééé mais t’as oublié le GENTLEMAN dans ton “bestiaire” !! Mr Darcy ! Lucius ! (Et je ne sais pas trop dans quelle catégorie ranger Quatre… torturé peut-être ? Bref^^). En tout très sympa et
    très tout cela
    Bizarrement, moi, les phrases que je préfère, ce sont celles que tu barres 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.