Petit article du dimanche – Les livres, je les aime un peu, beaucoup, tous les jours et à point

Ca fait plusieurs semaines que je veux faire un petit article du dimanche. Seulement, à chaque fois, ne me demandez pas pourquoi, mais je n’arrive pas à me poser devant l’ordi le jour J. J’en ai l’envie et le temps le vendredi, le samedi et le lundi, mais le dimanche, jamais. Pour les petits malins qui me suggéreraient de l’écrire en avance, je leur suggère d’aller regarder à « procrastination » dans le dictionnaire (en fait non, n’y allez pas ; retenez en gros que c’est une maladie très grave dont je suis tout aussi gravement atteinte. Pauvre moi.)

 

Bref, cotillons, tambours et fanfares en l’honneur du petit miracle (carrément, ouais, n’ayons peur de rien) qui se produit aujourd’hui : un petit article du dimanche est en train de voir le jour.

 

Mais de quoi va-t-il parler, du coup, ce petit miracle ?

 

 

De la lecture et de la place qu’elle tient dans ma vie au quotidien

 

 

Ouuuuuais tous ensemble, le sujet trop ouf quoi, la meuf elle tient un blog sur les livres et elle va parler de livres. Quelle originalité débordante, quelle créativité, quelle… Morgana épouse-moi ! (en fait, la Luciole et moi nous entendons bien car nous sommes toutes les deux schizo, vous avez deviné)(et si vous n’aviez pas deviné c’est que vous n’avez pas lu son dernier article, et ça c’est mal, vous savez, c’est puni par la loi. Ou pas. Mais c’est puni par moi, au moins)

 

Donc voilà. Si vous voulez savoir, ce sujet m’est encore venu à l’esprit alors que je sortais mon chien. A croire que cette activité stimule mon cerveau à un point que je n’aurais jamais imaginé. Cet article s’annonce tout bonnement passionnant, je commence par vous dire que je suis schizo (bientôt je vais vous parler des meurtres en série sur mouche que je commets tous les été) et ensuite j’évoque mes promenades quotidiennes ; ça s’annonce grandiose. Je m’aime.

 

Pour entrer enfin dans ce qui est censé être le vif du sujet, je vais commencer par le commencement : je lis chaque jour. C’est tout bête, mais on peut savoir comment je vais réellement à la fréquence à laquelle j’ouvre mon livre en cours. Si je suis heureuse, je vais lire en moyenne deux-trois heures : au levé et le soir une fois que tout le monde est couchée chez moi. Si je suis triste, je vais carrément me noyer dans mon bouquin et, dés que je me suis défais des obligations (en gros le travail scolaire et ce qui tient à la vie de la maison), je disparais presque littéralement derrière le pauvre livre. Si je suis stressée, impossible de me concentrer sur l’histoire et je ne vais pas l’ouvrir le bouquin, j’entends, car malheureusement pour ma famille, j’ouvre la bouche dans le but extrêmement simple d’exprimer ledit stress. Bref, un véritable « baromètre à Morgana ».

 

Il est vrai que cela comporte certains inconvénients car c’est extrêmement chronophage comme habitude de vie. A cause de cela, j’ai par exemple des lacunes tout bonnement honteuses côté cinéma. Dix fois par semaine, une personne de mon entourage va me lancer un « tu sais, ce film super connu, rhôôô… mais si, tout le monde l’a au moins vu une fois celui-là ». Eh bien… euh… comment te dire ? Non, désolée. Par contre, je peux me rattraper en disant avec fierté que j’ai regardé tous les disney étant enfant et la plupart des Ghibli un peu plus tard. Si, ça compte.

 

Le truc, c’est que lorsque je vois que j’ai deux heures de libres devant moi, ma première pensée va se résumer à « Hiiii lire. Lire Hiii. Ouais, ouais, ouais, chica chica boom boom ! » on sent l’intelligence supérieure de suite et je ne vous parle même pas de la petite danse qui accompagne tout ça. En gros je perds un quart d’heure à réaliser que j’ai, ou plutôt avais, deux heures pour lire tranquille. Il est super rare que je me dise : « Tiens, si je me regardais un film ? » ou plutôt : hii film. Film hiii, etc… Ou alors il faut que le livre que j’ai en cours sois un petit peu prise de tête et que je sois crevée, ce qui m’est arrivée l’année dernière durant les période un peu « chaudes » de mon année scolaire. Dans ces périodes là, j’essaye de regarder des films qui pourraient me servir un petit peu pour les études (voir toutes les adaptations des Liaisons Dangereuses m’a notamment beaucoup aidé pour mon oral de français, par exemple), mais je finis souvent par retomber dans le « Et si je regardais Mission Cléopatre pour la 36 000ème fois ? » et autres « Tiens, on m’a beaucoup parlé de Bridget Jones… Rhôô, je pourrais toujours essayer de voir ça comme une étude sociologique ultra-pointue ». Au fond, je soupçonne le fait que je sois une cause perdue question cinéma, mais je refuse encore d’y croire totalement.

Par contre, étrangement, tout ça ne marche pas pour les dramas coréens. Ces trucs-là sont capables de me faire oublier l’existence même des livres et je refuse de chercher à comprendre pourquoi car je crains de réaliser que je suis une cause perdue tout court.

 

Pour en revenir aux livres en eux-même, j’en ai toujours un en cours. Je peux ne pas avancer rapidement dans sa lecture, mais le fait est que je doute d’avoir une fois dans ma vie, depuis que j’ai appris à lire, manqué d’avoir un livre entamé posé sur ma table de nuit. Ce qui est étrange c’est que j’ai réalisé il y a peu que ce n’était pas le cas de tout le monde. Je sais, c’est tout bonnement crétin et l’exemple idéal pour expliquer à un adorable chérubin l’expression « faire midi à sa porte ». Pourtant, je suis tellement habituée à ce que mon entourage proche, bien que lisant moins que moi, ait toujours un livre ouvert quelque part dans la maison, l’attendant, que je n’avais pas consciemment réalisé que ce n’était pas le cas de tout le monde c’est en l’écrivant là que je m’ape
rçois d’à quel point c’est enfantin et illogique, je suis actuellement en train de mourir étouffée dans ma honte 😀
. Et tant mieux, honnêtement : chacun sa passion ! 😀

De même, lorsque j’entre dans une maison, la première chose que je vais chercher, ça va être les bibliothèques. Plus ou moins discrètement, je vais essayer de lire les titres présents et, en principe, en fonction de ceux-ci, je sais assez rapidement à qui j’ai affaire. Du coup, lorsque de bibliothèque, il n’y a pas, je vous laisse imaginer combien je me sens handicapée ! Lorsque c’est le cas, de plus, j’ai toujours l’impression qu’il manque une « présence » dans la maison où je suis… En même temps, j’ai été élevée dans une maison où il y a des livres dans presque chaque pièce, du coup, forcément… Mais promis, je me soigne. D’autant plus que je suis déjà allée dans des maisons dépourvues de bouquins que j’ai trouvées tout à fait sympathiques, accueillantes et compagnie, oui, oui.

 

Bref, voilà. Je pense que je vais m’arrêter ici pour aujourd’hui. J’ai quelque peu l’impression d’avoir parlé pour ne rien dire mais, avouons-le, c’est ce que je sais faire le mieux ! 😀

 

Et comme tout « petit article du dimanche » qui se doit, je vous invite à me dire en commentaire quelle place tiennent exactement les livres dans votre vie, ça reste avant tout le principe de ces « blablas » de fin de semaine, d’échanger sur le sujet du jour !

 

Allez, même que je vous fais des bisous, si avec ça vous n’avez pas envie de venir parler avec moi, je ne sais plus que faire, moi. 😀 enfin si, je sais, j’irai lire et manger du chocolat, seule, abandonnée, arg, arg, arg… etc…

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

8 Comments on “Petit article du dimanche – Les livres, je les aime un peu, beaucoup, tous les jours et à point

  1. Et voilà… et moi je t’attendais désespérement, pensant que tu m’avais oubliée et que… ahh, que de souffrance ! :'(

    … Ok XD

    Non, sérieusement, je peux en dire autant : j’avais complètement déserté ton blog ma belle ; j’avais même déserté la blogo tout court cet été, occupée que j’étais à… à… faire des choses tout
    bonnement passionnantes et indispensables (du genre parler avec les copines, à moitié assomées par la châleur :D)

    Sinon, c’est gentil ça 🙂 Contente de savoir que je ne suis pas la seule pour laquelle la lecture est un véritablement « baromètre d’humeur » 😀 Par contre, aïe aïe aïe pour le « rongeage
    intempestif ongles et doigts confondus » 🙁 J’ai la chance d’avoir échappé à ce « tic » là jusqu’ici mais je vois au quotidien ce que ça donne sur ma petite soeur…

    Bien dit pour la maison sans bibliothèque ! Je serais pour une loi à ce sujet, moi : « tout citoyen se devra de posséder au minimum une bibliothèque contenant une centaine d’ouvrages » (ok je sors
    :D)

    Courage pour le boulot (car je suppose que le mardi également celui-ci est de mise :/), pleins de bisous à toi aussi 🙂

  2. Mais cela fait des LUSTRES que je ne suis pas venue te faire coucou, quel honte ! Me voici pour réparer cela.
    Quelle inspiration, dis donc ! Le dimanche te réussit, on peut le dire. Moi, je trouve ça intéressant que tu nous parles de ton rapport aux livres. Ouaip. D’autant plus que je me reconnais bien de
    le baromètre d’humeur : je lis touuuus les jours, sauf quand je suis triste (je préfère me lamenter dans mon oreiller) ou stressée (je me ronge les ongles. Et quand je n’ai plus d’ongles, je me
    mange les doigts).
    Et puis, je suis d’accord avec toi : une maison sans bibliothèque, c’est une maison inachevée. Étrange. Une maison pas accueillante, quoi !
    Sur ce, je file me remettre à mon boulot siiii passionnant, et je te fais des bisous. Tchou !

  3. Je ne crois pas, mais c’est très gentil à toi de me le dire, j’en suis absolument ravie 😀 🙂

    Ahh bah voilà… Si tu savais comme je compatis, le pire étant ce préssentiment qui me dit que nous devrons lutter toute notre vie contre ce fléau… T_T

    La maison sans tv explique cela, en effet. Personnellement nous en avions une à la maison jusqu’à il y a deux ans mais son accès était suffisamment réglementé pour que la lecture passe avant
    naturellement 😀 Le pire étant que c’est depuis que je n’ai plus que les dvd que ma culture cinématographique s’est améliorée ; je pense que ça vient du fait que je n’ai plus les programmes du
    genre jeux complètement idiots pour me « polluer » mon temps passé devant l’écran 😀

    Comme quoi, l’humeur joue vraiment sur notre rythme de lecture. Peut-être plus ou moins en fonction des personnes mais l’incidence est là 🙂

    Merci pour ton commentaire Eirilys 🙂

  4. Je sais pas si je te l’ai déjà dit mais j’adore ton humour! :p
    Malheureusement, je connais très bien le mot « procrastination » et j’ai l’impression qu’il me pourchasse chaque jour de ma vie… Mais bon, on apprend à vivre avec.
    Sinon, je suis pareille pour les films, j’ai grandit dans une maison sans tv. Je commence un peu à me rattraper mais c’est pas encore trop ça pour les « classiques ».
    Sinon, je lis à peu près tous les jours aussi même si il m’arrive d’avoir de petites pannes de lecture quand je suis déprimée (ou je lis quand même mais très peu)

  5. Ah ça, comme je te comprends ! Je ne l’ai pas dit dans l’article, mais j’ai énormément de mal à ouvrir un livre en sachant que je n’aurai qu’une quinzaine de minutes pour lire, c’est purement
    psychologique, mais bon, c’est ainsi 😀 Je suis une grande adepte de la lecture du soir, j’ai aussi ce sentiment « d’appartenance » vis à vis de ce moment. Vive notre « petit moment du soir », Mélo !
    😀

  6. Moi aussi j’ai toujours un livre en cours de lecture. L’ennui c’est que mon meilleur moment pour m’y plonger c’est le soir quand tout le monde est couché et que je suis archi crevée…! Alors je
    savoure ce moment rien qu’à moi mais souvent pas longtemps ! J’ai du mal à lire en journée chez moi, prise dans le quotidien, cuisine, télé, trucs à penser, … Et je n’arrive pas à juste me poser
    un quart d’heure le temps que la popotte cuise par exemple. Bref, du coup je lis… doucement !

  7. Coucou Topo, ça fait longtemps 🙂 Contente que le sujet t’ait plu ! Voilà, « l’inspection » des bibliothèques, c’est également l’occasion d’avoir des discussions vraiment sympas, en plus ^^ Merci à
    toi d’être passée en tout cas 🙂

  8. Coucou =) Ah mais j’adore le sujet !! Et que je me reconnais lorsque tu dis que dès que tu vas dans une maison tu cherches la bibliothèque, parce que je fais pareil, et j’adore dire tiens celui ci
    je l’ai lu, celui là non, et papoter avec la personne =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.