Rebecca – Daphné Du Maurier

 

Roman à suspense de Daphné Du Maurier, 1938

Rebecca.jpg

C’est à Monte Carlo que la narratrice, une jeune femme timide, rencontre Maximilien de Winter, la quarantaine, veuf depuis peu d’une épouse que tous adoraient : la belle, la parfaite Rebecca. 

Juste avant de repartir, lui demande de l’épouser. Malheureusement, la pauvre ne se doute pas combien le passé peut s’avérer présent à Manderley, la propriété de son nouvel époux.

 

_______________

 

 

Effrayant.

 

Lorsque je repense à cette lecture, (qui se situe dans la même période que celle de Jane Eyre ,) c’est le mot qui me vient.

Jane Eyre m’avait captivée, mais si je m’étais laissée porter par l’histoire de Jane avec un plaisir non dissimulé, ç’avait été sans frissonner, sans m’inquieter à ce point, comme pour Rebecca.

 

Je me souviens de la lente montée de en puissance de l’histoire. 

Du début qui m’avait laissé perplexe.

De mon effroi lors de la révélation.

De mon inquiétude pour nos deux héros. 

 

J’avais dû relire le début, une fois la dernière page tournée, afin que celui-ci prenne tout son sens. Pour que la boucle soit bouclée.

Cela m’avait donné la sensation que cette histoire était sans fin, d’une certaine manière. Car j’avais presque eu envie de la relire une seconde fois, immédiatement, afin de comprendre tous les détails qui m’avaient échappés.

 

Je trouvais Maximilien captivant, comme personnage. Il cachait quelque chose, et je voulais savoir quoi. Tout comme la narratrice, dont je me suis sentie proche.

La gouvernante m’avait horrifiée, quelle horreur cette femme ! 😀

 

Ce culte du passé, qui est omniprésent.

L’ombre de Rebecca qui plane en permanence, comme pour dire à son successeur, la narratrice :  » Tu peux faire ce que tu veux, mais tu n’auras pas ma place. Personne ne veut de toi ici. Tous sont bien trop occupés à me regretter… »

 

Brrrr… 😀

 

Et pourtant, j’avais vraiment aimé, c’était tellement impressionnant…

 

__________

 

Hitchcock avait d’ailleurs fait une adaptation cinématographique de cette oeuvre de Daphné du Maurier, je me laisserais presque tenter. Avec Laurence Olivier, ça doit quand même valoir le détour… 😀 😀

 

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

4 Comments on “Rebecca – Daphné Du Maurier

  1. Rebonjour également 😀 Je te remercie, et suis ravie 🙂

    Je vais t’avouer un truc : lors de ma première lecture, le fait que le prénom de l’héroïne ne soit pas cité, je ne m’en était même pas rendu compte ! Si si… je ne sais toujours pas comment
    j’avais fait d’ailleurs, peut-être était-ce dû à mon jeune âge, ou tout simplement au fait que j’étais tellement dedans que ce « détail » m’avait échappé 😀

    Le poids du souvenir de Rebecca… j’avais été effrayée presque tant il était présent !

    Dragonwick ? Je vais de suite voir ce que c’est, je dois avouer ne pas du tout connaître. Merci beaucoup pour le conseil, et pour ton passage 🙂

  2. Rebonjour! Je n’ai pas pu m’empêcher de te laisser un nouveau commentaire, sympa ton blog très chouette à lire.
    J’adore ce roman c’est l’un de mes préférés. Si tu as apprécié Rebecca et Jane Eyre, tu devrais aimer Dragonwick, c’est aussi un roman d’amour gothique avec une histoire effrayante. Bref un régale.
    Moi ce qui m’avait plus dans Rebecca c’est qu’on ne connait pas le prénom de l’héroïne, elle est totalement effacée sous le poids de la mémoire de Rebecca, ce qui fait que toute jeune femme peut
    s’identifier à elle.

  3. J’étais en train de regarder à l’instant, sur ce même site 😀 Par contre… je vois qu’il n’y a plus vraiment d’édition récente… c’est dommage, tant de livres datant un peu ne sont pas réédités
    régulièrement ^^

    Je serai ravie de connaître ton avis détaillé !

     

  4. Lol pour ce qui est de Dragonwick c’est ma tante qui m’a conseillé de le lire, elle m’avait montré le film (en noir et blanc très bien)même ambiance que dans Rebecca et je suis allée d’ailleurs
    aujourd’hui même sur amazon pour me commander le livre. Je sais qu’il est bien parce que de nombreuses personnes me l’ont conseillé. Le film en tout cas était très réussi. Je t’en dirais des
    nouvelles plus quand le livre arrivera et que je pourrais le lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.