Soie – Alessandro Baricco / F. Girard

Soie - Alessandro Baricco / F. Girard

Pour ce défi numéro 4 : 4 binômes dans le mois, commençant par chacune des lettres du mois de MARS.

Toutes les infos sur le défi sur le sommaire, on vous demande notamment si vous seriez prêts à nous rejoindre sur un prochain défi, alors venez nous donner votre avis 😉

Aujourd’hui : la lettre S

Avec Soie !

 

Vers 1860, pour sauver les élevages de vers à soie contaminés par une épidémie, Hervé Joncour entreprend quatre expéditions au Japon pour acheter des oeufs sains.
Entre les monts du Vivarais et le Japon, c’est le choc de deux mondes, une histoire d’amour et de guerre, une alchimie merveilleuse qui tisse le roman de fils impalpables. Des voyages longs et dangereux, des amours impossibles qui se poursuivent sans jamais avoir commencé, des personnages de désirs et de passions, le velours d’une voix, la sacralisation d’un tissu magnifique et sensuel, et la lenteur, la lenteur des saisons et du temps immuable.

________________

 

L’avis de Morgana sur le livre :

Soie, Alessandro Baricco, 2001.

Soie - Alessandro Baricco / F. Girard

.

Vous le savez peut-être, mais nous avons toutes les deux adôôôôôré Novecento l’année dernière, le chef-d’oeuvre de Baricco. Sans le défi et La Luciole qui m’a prêté Soie, je ne me serais sûrement pas lancée dans la lecture d’un autre roman de l’auteur si rapidement. Histoire de vraiment avoir eu le temps d’oublier que, Novecento, c’était génialissimement génial ! 😀 (Quoique je ne suis pas sûre de pouvoir l’oublier un jour, c’est un peu l’amour de ma vie, on va se marier et avoir beaucoup d’enfants-piano qui jouent de la trompette :’) )

 

Soie, comme Novecento, c’est un texte de moins de 200 pages. Cependant, ce n’est pas un monologue, et ce n’est pas destiné au théâtre. (Bref, ce n’est pas le même livre quoi. :D) C’est écrit à la troisième personne, et les chapitres sont très, très courts.

 

Heureusement, d’ailleurs, car cela donne un certain rythme au récit, ce qui est une bonne chose étant donné que c’est une histoire très calme. Soie, c’est surtout une ambiance. Hervé voyage beaucoup (je pourrais presque être jalouse mais le voyage à dos d’âne dans l’himalaya pendant 6 mois … très peu pour moi), pourtant le récit se passe un peu comme “dans une bulle”. On entre dans ce monde feutré, sensation qui s’accentue quand il est au Japon. Baricco est italien, mais j’ai trouvé qu’il retranscrivait très bien l’ambiance japonaise telle que j’aime habituellement la trouver dans les romans écrits par un auteur du cru. :p

 

Bref, concernant l’ambiance, je me suis laissée porter et j’ai énormément aimé. D’autant plus que l’écriture de Baricco est toujours aussi particulière. Moins d’humour que dans Novecento, même si le personnage de Baldabiou (ami d’Hervé qui l’a entraîné dans l’aventure de la soie) a réussi à me faire exploser de rire une fois dans le récit. Mais la même poésie et délicatesse. Je remarque cependant que je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages en général, même si l’histoire d’amour entre Hervé et l’inconnue m’a beaucoup touchée et fascinée.

 

Le livre a une construction intéressante, qui joue parfois sur les répétitions, et avec un  retournement de situation à la fin qui fait jeter un regard nouveau sur le livre et ses personnages. Toutefois, il n’a pas suscité autant d’émotions chez moi que Novecento. Je m’y attendais un peu, mais il est un peu plus… “fade” ? La fabuleuse montée dramatique de Novecento qui fait passer du rire aux larmes n’a pas lieu ici, et c’est normal, puisqu’il s’agit de Soie, pas d’un jumeau maléfique de Novecento… Mais j’aurais aimé ressentir des émotions plus contrastées sur la fin, sortir un peu de cette torpeur qui baigne tout le livre.

 

J’ai adoré cette ambiance, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire Soie, ça a été un véritable voyage, mais j’aurais aimé que la fin me prenne plus au coeur, je crois.

Et apparemment, c’est le reproche qu’on peut faire au film également …

 

 

L’avis de La Luciole sur l’adaptation au cinéma :

Soie, François Girard, 2009

Soie - Alessandro Baricco / F. Girard

.

Pour ne rien vous cacher, je m’attendais à détester ce film

(J’aime les avis qui commencent comme ça :D)

 

Vous l’avez compris, sur Deedr, Alessandro Baricco c’est un peu notre chouchou de tous les instants, alors forcément nous sommes très attentives au bon respect de ses œuvres, touça touça 😀 La première adaptation d’un de ses livres que j’ai vu, c’était celle de Novecento … Arg ! Je ne m’en remets toujours pas. Ce n’était pas forcément mauvais, mais j’avais TELLEMENT aimé le livre que c’était mort d’avance.

 

Du coup pour Soie, je m’attendais à ce que le phénomène se répète … même si le livre m’a moins transportée que Novecento.

A vrai dire je n’avais pas envie de le voir ce film, si je l’ai vu c’est bien pour ce défi ! (On est peu de choses face aux désirs de Deedr, vous savez ^^). On ne peut pas dire que j’ai été agréable surprise, mais en tout cas, mes craintes n’ont pas été désagréablement confirmées. Pour faire simple, j’ai mieux aimé que ce que j’imaginais 😀

 

 

Je suis un peu embêtée à présent car je ne sais pas trop quoi dire sur ce film. Je l’ai trouvé moyen en tous points. Moyen dans le sens, rien n’était absolument merveilleux, rien n’était absolument mauvais (sauf que je n’aime pas Keira Knightley, mais ça c’est tout à fait personnel, je ne vais pas la critiquer pendant tout l’article, même si Morgana trouverait ça drôle :D).

Les images sont jolies, les paysages créent une belle atmosphère. J’avais peur des passages de voyage, répétés à plusieurs reprises dans le livre, mais finalement, ça passe bien, ça ne m’a pas paru traîner en longueur. Beaucoup de sensibilité et de poésie.

 

 

Ca reste lent sans ennuyer et poétique, un peu à l’image du livre (mais en moins bien :p) La subtilité de l’histoire d’amour dépeinte dans le livre est également bien respectée et mise en scène intelligemment.

Malgré tout, je ne sais pas si c’est réellement une bonne adaptation, c’est plutôt une adaptation qui ne prend pas de risque. On colle vraiment au livre, même si la femme de Hervé m’a semblé plus présente. En même temps, c’est Keira, il fallait qu’on la voit beaucoup, ça fait vendre le film ! Même si elle a les mêmes attitudes et expressions que dans n’importe quel autre rôle de n’importe quel autre film … Pardon, j’avais dit que je critiquerai pas Keira, c’est plus fort que moi 😀

 

 

Bref… ça ne m’arrive pas souvent mais je cale un peu. Le film est joli, mais ne casse pas des briques à un canard. Comme pour Novecento, c’est peut-être parce que j’ai lu le livre avant, mais ça n’excuse pas tout.

Il ne me marquera pas durablement, je n’ai pas été happée, je n’ai pas été touchée plus que ça… mais j’ai vu pas mal d’avis qui disaient avoir adoré ce film, donc vous serez peut-être plus réceptifs que moi 😉

 

Notre défi du mois de Mars est maintenant terminé !

C’était vraiment amusant de chercher les oeuvres en M, A, R et S, et en parler dans le moismais pour être tout à fait honnête, on ne pense pas refaire le même principe au moins de Novembre … ! Ah bon ? 😀

Nous avons eu pas mal de réponses de personnes intéressées pour faire les prochains défis avec nous, alors si c’est votre cas, n’hésitez pas à participer au choix du thème du prochain défi !

Toutes les infos ici

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

6 Comments on “Soie – Alessandro Baricco / F. Girard

  1. Hello,

    Un petit coucou par ici pour vous dire que ça y est, enfin, c’est arrivé, je l’ai trouvé, je l’ai lu, je l’ai fini et j’ai A-DO-RÉ ! Je veux bien sûr parler de Novecento Il est trop chouette ! Merci vraiment d’avoir encouragé vos lecteurs à s’y pencher ! Il me tarde maintenant de revenir à sa plume avec Soie !
    @+

    • OH YES ! Ton commentaire fait tellement plaisir ! Une nouvelle lectrice convaincue que ce livre est génial, c’est la fête, quoi 😀 J’espère que tu aimeras également Soie !

  2. Vraiment ? Je suis vraiment ravie si tu t’es retrouvée dans cette chronique, et si tu as maintenant envie de lire Novecento. J’espère lire ton avis dessus un de ces quatre, du coup 😉
    -Morgana-

  3. J’ai retrouvé tout ce que j’avais ressenti lors de ma lecture de Soie dans ton article! J’avais beaucoup aimé, alors si tu me dis que Novecento est mieux, je vais devoir me jeter dessus… 😉

  4. C’est vrai qu’il y a beaucoup de retenue et de pudeur, tes mots sont bien trouvés je trouve ! Et oui, je t’encourage à lire Novecento, évidemment :p
    -Morgana-

  5. Un livre tout en retenue et en puderu que j’ai aimé…. vous me donnez envie de lire novecciento …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.