Sombres étoiles – Malorie Blackman

Je n’ai même pas eu besoin de savoir de quoi parlait Sombres étoiles pour avoir envie de le lire.
Pour que vous compreniez pourquoi, il faut que je vous parle de la Morgana de 14 ans, qui passait sa vie entre les rayons de la bibliothèque municipale et de la découverte qu’elle y avait faite : j’ai nommé le très beau Entre chiens et loups écrit par… Malorie Blackman,. Oui, celle qui a également écrit Sombres Etoiles. Je vous passe les détails, mais en gros cette série m’avait bouleversée.
De fait, dès que j’ai vu le nom de cette auteure, je n’ai pas réfléchi deux secondes. En plus de ça, c’est un peu la fête de la paillette et du brillant sur la couverture, ce qui est tout à fait de saison. Comment résister ?

Nous sommes au xxiie siècle.
Depuis qu’un virus a terrassé l’ensemble de l’équipage, dont leurs parents, les

jumeaux Vee et Aidan vivent seuls à bord de leur vaisseau spatial. Jusqu’au
jour où ils reçoivent un message de détresse provenant de la planète Barros 5.
Là vivent Nathan, sa mère Catherine, et d’autres drones, rejetés de la Terre
et envoyés sur la planète Callisto pour travailler dans des mines.

__________

J’avais vaguement compris qu’il s’agissait de SF. Pour le reste, je faisais confiance à Malorie Blackman. Finalement, on a plus affaire à une romance dans l’espace qu’à un univers SF ultra-développé. Mais comme il s’agit de Malorie Blackman, on se doute vite que ça ne va pas “juste” être un téléfilm de Noël dans les étoiles. Et en effet, on retrouve les thèmes chers à l’auteure, en particulier la question de la discrimination. Une fois de plus, les mots de Blackman sonnent justes et j’ai aimé l’utilisation de son univers SF pour parler de ces sujets. Est-ce que ça frappe aussi fort et vrai que dans Entre chiens et loups ? Non. Pour moi, pas du tout, mais est-ce qu’un roman a besoin de ça pour être bon ? Je ne crois pas non plus.

Très vite, j’ai compris que Sombres étoiles allaient beaucoup moins me marquer que les autres romans de l’auteure que j’ai lus. J’étais pourtant très confiante : il y avait largement de quoi passer un bon moment. Je retrouvais avec plaisir le style de Malorie Blackman : un style très young adult, mais qui sait si bien m’attraper et transformer ses romans en infernaux page-turner.

Car, oui, Sombres étoiles a été un véritable page-turner pour moi. Ce qui est d’autant plus fort que je suis loin d’avoir adoré le livre.

Et oui, pardon Malorie, si tu savais combien je voulais l’adorer, ton livre :'(

J’ai beaucoup aimé le début, j’ai été très réceptive à la fin, mais je n’ai souvent pas trouvé mon compte entre les deux, la faute au couple principal. La magie de Noël n’a pas dû assez transformer mon petit coeur en guimauve car je n’ai pas du tout été convaincue par l’amûûûr si soudain qui va unir Vee et Nathan. Ces choses-là, ça fonctionne ou ça ne fonctionne pas. Ok, je suis en général plus fan des histoires qui se construisent petit à petit, mais j’ai déjà été tourneboulée/coeur-chamallowtée par une histoire placée sous le signe du coup de foudre. C’est très personnel, chaque lecteur aura la surprise de découvrir s’il est touché ou non, et malheureusement ça ne l’a pas fait avec moi ici. Leurs incompréhensions, leurs interminables moments d’indécisions (tmtc Nathan, n’est-ce pas ?! ><)… C’est dommage, car l’auteure proposait un développement assez original pour un roman YA, dont les relations amoureuses ont tendance à être un peu similaire dans leur traitement.

Mais ! C’est du Malorie Blackman les gars, vous ne croyez quand même pas que je n’ai pas aimé du tout ?

Une relation a bel et bien su m’émouvoir, et il s’agit de celle entre Vee et son frère Aidan. La lecture d’une certaine scène vers la fin m’a instantanément donnée envie de me transformer en véritable fontaine et seul un minimum de fierté (je n’étais pas seule dans la pièce, voyez-vous) m’a empêchée de me laisser exprimer ce petit brisage de cœur littéraire bien dans les règles. Même si je me doutais depuis le début de ce qu’ils cachaient, cela n’empêche pas le moment des révélations d’être touchant. En voilà une relation qui a totalement su fonctionner sur moi !

Je me doute que la fin ne satisfera pas tout le monde, mais plus je vieillis ça va, plus j’en viens à apprécier de type de fin. Celle-ci m’aurait terriblement frustrée il y a une dizaine d’années, alors qu’aujourd’hui, elle m’a touchée et un petit peu réconciliée avec la relation Vee-Nathan.

Sombres étoiles, ce n’est clairement pas le petit coup de coeur que j’attendais, mais ça n’en reste pas moins un roman qui se lit très, très vite et qui a su me toucher par moment.

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

3 Comments on “Sombres étoiles – Malorie Blackman

  1. Booon, je note, pour cette année, lire Entre Chiens et Loups !
    J’avais vu passer le livre à la librairie, la couverture m’ayant attirée telle la pie vers un truc doré (appelle moi PiePlouf), j’avais lit la quatrième de couverture, mais j’avais eu trop peur de la romance pour lui laisser sa chance :/
    Je partirai donc sur Entre Chiens et Loups ! =)

  2. Comme toi, je n’ai pas adoré ce livre (de toute façon, rien ne peut rivaliser avec Entre chiens et loups ♥), mais c’est vrai que c’est un très bon page turner. Et, je suis aussi d’accord pour la fin 😉
    Ce que je regrette surtout, c’est le potentiel énorme de l’univers SF beaucoup trop mis de côté 🙁

    • Difficile voire impossible de rivaliser avec cette série, j’avoue :p
      Ravie de voir que l’on partage le même avis au sujet de Sombres Étoiles 🙂 Et je n’en ai pas parlé dans ma chronique, mais je suis d’accord concernant le potentiel de l’univers SF proposé. Il y avait de quoi faire !
      Bonnes fêtes de fin d’année à toi Marinette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.