Spooky et les contes de travers, Malices de Princesse – Carine-M & Elian Black’mor

Couverture de Spooky et les contes de travers, tome 3. Malices de Princesse

Spooky, en anglais, c’est « sinistre », « flippant ». Tellement flippant que mon facteur a dû prendre peur au moment de m’apporter la BD tant son acheminement a été une aventure 😀 D’ailleurs j’aurai même dû vous parler des tomes 1 et 2 à Halloween dernier, mais deux tomes d’un coup, c’était visiblement bien trop effrayant pour le-dit facteur, ils ne sont jamais arrivés ! Mais cela ne fait rien, le tome 3 peut tout à fait se lire indépendamment des précédents, même si évidemment certains passages et personnages font références aux tomes précédents, mieux vaut donc commencer par le début … mais ENFIN je vous parle de Spooky et les contes de travers. On n’y croyait plus avec Morgana 😀 (Note de Morgana : ah bah là, c’est sûr qu’on était sur des rebondissements et un suspens de haut niveau :p)

Au premier aperçu, Spooky avec son côté journal intime m’a fait l’effet d’une Cerise des Carnets de Cerise qui aurait été transformée en vampirette. 😀 Spooky est l’un de ces personnages féminins forts et attachants que j’aime retrouver dans mes lectures jeunesses. Je parlais de carnet, ce n’est pas uniquement pour la comparaison : le récit entier est construit comme le journal de Spooky racontant ses aventures, parlant à la première personne, se dessinant elle-même parmi ses amis et ennemis … j’ai trouvé ce parti pris réussi, prenant et très ludique ; j’ai aimé le ton vraiment décalé, parfois à la limite de l’absurde et les jeux avec les mots. Je ne m’attendais pas à passer un aussi bon moment de lecture, ça valait le coup d’attendre l’arrivée du livre ! 😉

Vous l’aurez compris au titre, Spooky et les contes de travers adapte, mélange, réinterprète les contes à sa sauce pour un résultat toujours étrange et loufoque. Spooky vient bel et bien du pays des Contes de fée ; faute de bonne fée qu’on a l’habitude de croiser dans les contes, sa marraine est une poule-fée a l’air ahuri. Ses tontons sont les Trois Petits Cochons, veste en cuir en plus. Au hasard des pages on croise également des toasts manifestant contre la confiture … Je vous l’ai dit, c’est loufoque, et ça me plait 😀 Au-delà des personnages, les références aux contes se font aussi au travers de citations s’intégrant parfaitement et faisant avancer l’histoire.

Dans ce tome, « Malice de Princesse », le Pays des Contes, dont les parents de Spooky sont le Roi et la Reine, semble être en danger. Spooky s’empresse donc d’aller les secourir. S’ajoutant au vampire et aux Trois Petits Cochons récurrents dont je vous ai parlé cette aventure de Spooky est l’occasion de croiser plusieurs personnages bien connus, que je ne liste pas pour vous laisser la surprise. J’avoue avoir eu une certaine préférence pour le Petit Poucet ressemblant cruellement à Alex d‘Orange Mécanique. Car oui, comme beaucoup d’histoires pour enfants réussies, les références pour les plus grands ne manquent pas (je pars effectivement du principe qu’Orange Mécanique ne devrait pas trop parler à votre petit neveu de 8 ans, mais après tout si vous choisissez de lui montrer le film, ça me regarde pas mais je peux difficilement recommander… ^^).

Au milieu de ces références, pour ce tome-ci, le conte qui m’a semblé revenir le plus souvent et servir un peu de trame de fond à l’intrigue est Blanche-Neige. Sept gnomes, une chaumière, des animaux mignons … Mais Blanche-Neige façon Spooky évidemment ! et ça ne manque pas de surprises !

Les utilisations et adaptations de contes m’ont toujours beaucoup plu. J’ai adoré rechercher les petits détails dont fourmillent les illustrations, j’ai souri devant les « balais escargosonoiques » et autres mots farfelus … et je vais sérieusement envisager de lire les autres tomes, notamment le premier qui d’après ce que j’ai compris s’intéresse plus particulièrement au Petit Chaperon Rouge !

Une sacrée découverte et une belle surprise, bien de saison avec Halloween approchant ! Allez, Happy Spooky Day à vous ! 😉

Profitant du parfait timing, Spooky s’incruste dans le Défi Deedr en cours : les réécritures de contes 🙂 N’hésitez pas à nous rejoindre ! 🙂

 

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

5 Comments on “Spooky et les contes de travers, Malices de Princesse – Carine-M & Elian Black’mor

  1. Haan maiiis ça a l’air tellement trop biiiien ♥
    Par contre ce facteur est un sacré trouillard !^^

  2. Ca m’a l’air très sympa, et les illustrations sont très jolies!

    • Coucou Floly ! 🙂
      Oui, c’est original et agréable à lire ! Une vraiment belle découverte 🙂

    • Oui ! J’adore la gestion des couleurs tout au long de l’album ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.