Tamara Drewe – Stephen Frears

Tamara Drewe ouvre aujourd’hui une nouvelle catégorie : Les films qui parlent de littérature. La littérature n’est évidemment pas présente au cinéma uniquement à travers les adaptations ou les biographies d’écrivains. Parfois ce sont des histoires d’écrivains, ou des histoires d’écriture, de lecture, et tout plein d’autres choses qu’on aime dans d’Encre et de Rêves, sans pour autant être des histoires vraies. Tamara Drewe entre donc dans ceux-ci (même si c’est une adaptation d’une bande dessinée de Posy Simmonds), elle présente entre autre des écrivains, une journaliste, ça écrit, ça parle livre, vous allez adorer ! 😀

Tamara Drewe - Stephen Frears

« Avec son nez refait, ses jambes interminables, son job dans la presse people, ses aspirations à la célébrité et sa facilité à briser les coeurs, Tamara Drewe est l’Amazone londonienne du XXIe siècle. »

De retour dans le village de son enfance Tamara bouleverse la petite vie paisible des habitants, et surtout de la maison d’écrivains où vivent ensemble auteurs de best-sellers, de policiers lesbiens, et ceux en manque d’inspiration.

______________________________

 

Il faut dire que Tamara Drewe (Gemma Arterton) est super belle, je crois même que je pourrais tomber amoureuse d’elle j’vous jure !

 

Avant de voir ce film, je m’attendais à une comédie comme les autres, un peu niaise, sans fond, sympathique sur le moment, mais qui ne marque pas vraiment … Je l’ai regardé quand même et j’ai eu l’agréable surprise de voir que je m’étais trompée. Aujourd’hui, et ce même après l’avoir revu 3-4 fois, il doit figurer dans le top 50 de mes films préférés. :p

 

Pour qu’il figure dans mon top, vous vous doutez bien que le physique de Tamara n’est pas son seul point positif,

donc à part le mini short de Gemma, Tamara Drewe, c’est quoi ?

 

Et bien plein d’autres choses, c’est ça qui est fabuleux 😀

 

C‘est une bonne comédie qui joue avec les clichés plutôt que de les subir. On retrouve tous les personnages stéréotypés des comédies : le mari infidèle, la super jolie fille, le beau gosse, le tombeur, tous je vous dis. Mais ces personnages sont amenés dans un cadre un petit peu spécial : un petit village isolé où tout le monde se connaît. Forcément, le résultat est un peu différent de celui d’une comédie en plein NYC, mais c’en n’est que plus drôle !

Je trouve justement le comique bien dosé, et les différents épisodes ne sont pas toujours forcément attendus, on arrive à être surpris à de nombreux moments, même si d’autres sont parfaitement prévisibles (mais c’est aussi ce qui fait ce genre de film). Un humour décalé, parfois un peu noir : en bref, de quoi (re)découvrir « l’humour anglais », et une belle occasion de l’apprécier. Il n’y a que certains épisodes du dénouements qui peuvent sembler dénoter avec le reste du film tant ils sont inattendus et contrastent quelques peu avec le ton léger du reste de l’histoire, mais après tout c’est aussi ce qui fait l’humour un peu particulier de ce film et ce qui fait que je ne m’en lasse pas !

 

Une autre chose qui fait que j’aime beaucoup ce film, c’est l’esthétique. Pour ceux qui ont lu mes précédents articles, vous l’aurez compris, l’esthétique dans un film compte beeeeeaucoup pour moi, presque même parfois plus que tout le reste ! Forcément ici, avec cette jolie lumière de fin de journée d’été, des teintes chaudes et douces, de belles couleurs vives, je craque ! S’il existait des ampoules « Tamara Drewe », c’est l’éclairage que j’aurai dans mon salon. Mais je crois que ça n’existe pas… par contre le short de Tamara existe probablement. Je vais me rabattre sur le short. Ca fait pas de lumière, mais c’est chouette quand même…

Bon je m’égare …

Esthétiquement réussi donc, ces couleurs et ces lumières participent à rendre le sujet plus léger. Car soyons honnête, le même scénario aurait pu faire un film bien plus pesant… Le fait que ce soit adapté d’une BD participe à ce ton décalé, léger et amusant. Les couleurs premièrement, peuvent rappeler la BD et, plus évident : les « bulles » en incrustation dans l’image qui offrent à voir une autre scène en parallèle. De plus, les personnages parlent à la caméra de temps à autres : peu fréquent dans les films, cela amène également toute l’originalité de la mise en
scène
.

 

Vous l’aurez compris, je suis tout simplement sous le charme de ce film. Je trouve tous les personnages attachants et (ormis Nicholas pour lequel tout est fait pour qu’on le considère comme un co*****) même si ils font tous des choses répréhensibles, on leur trouve systématiquement des excuses :D. Il n’y a qu’à ma quatrième vision du film que j’ai commencé à me dire que Tamara n’était en fin de compte pas si classe que ça … (mais je vous laisse vous faire votre avis ! :D)

Je l’explique de façon très simple : je pense que les personnages sont vraiment bien recherchés, complexes. Comme « dans la réalité », comme dirait Morgana, il n’y a pas les fidèles et irréprochables d’un côté, les sa***** de l’autre : même les gens bien dans Tamara Drewe se laissent parfois aller à des « actions moins moralement convenues » (elle est belle ma formulation hein ? :D). C’est ce qui fait selon moi qu’on apprécie ces personnages, ils sont plus proches de nous que les personnages de la plupart des films, lisses et sans réelle profondeur …

Mention spéciale à Jessica Bardem, qui interprète Jody, l’ado en pétage de plomb et dont le jeu m’impressionne toujours. Juste et fascinant. Dommage qu’on ne la voit pas dans plus de films …

 

 

 

Voilà, mon éloge sur Tamara Drewe me semble terminé. J’ai du coup envie de le revoir, et je vous invite à faire de même ! Bon film, et à bientôt !

Jessica Bardem (Jody Long),  © Tamara Drewe, 2010

Jessica Bardem (Jody Long), © Tamara Drewe, 2010

 

 

Photo bonus pour étayer mon argument sur l’esthétique du film … :

Luke Evans (Andy Cobb), © Tamara Drewe, 2010

Luke Evans (Andy Cobb), © Tamara Drewe, 2010

Note : Nous ne sommes pas responsables de l’apparition de publicités sur le blog. Vous pouvez télécharger AdBlock Plus pour ne plus voir les plus gênantes ! (logiciel gratuit et bien utile partout sur internet !)

 

____________________

 

Et retrouvez-nous sur Facebook et Twitter

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.