Top Ten Tuesday: les 10 personnages les plus inhabituels (livres & films)

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani.


Les 10 personnages les plus inhabituels

 

 


Cette semaine, La Luciole se joint à moi pour un TTT côté cinéma 😉

1. Le fou (L’Assassin Royal)

Encore et toujours mon Fou, parce que je n’ai jamais croisé un personnage aussi étrange et intrigant à la fois, et comme j’ai appris il y a peu que Robin Hobb était en train d’écrire une nouvelle trilogie où il serait avec Fitz le personnage principal, mon bonheur est sans limite 😀

2. Saba (Saba, ange de la mort)

Ma petite Saba, dont je vous ai parlé dernièrement, du coup j’y repense et je me dis que son sale caractère est géré d’une manière inhabituelle, et j’aime ça même des mois après ma lecture, donc, hop ! une place pour Saba !

3. Saltiel (Solal)

L’oncle Saltiel… un personnage hors du commun, complètement loufoque et touchant à la fois, inoubliable ce bonhomme 😀

4. Lorenzo (Lorenzaccio)

L’assassin d’Alexandre qui veut libérer Florence tout en sachant que son acte n’aura aucune conséquence à cause de l’inertie du peuple, il faudra que je consacre un article à cette pièce de Musset parce que, si la pièce en elle-même ne me marquera pas à vie je pense, Lorenzo restera dans mon esprit !

5. Willy Wonka (Charlie et la chocolaterie)

Parce que je n’ai aucune personnalité et que la Luciole l’a mis dans son top et que je trouve son idée juste brillante parce que si je n’y aurais pas pensé de moi-même malgré l’amour que je porte au personnage, il la mérite bien sa place ! (plus ça va, plus je fais des phrases longues et laides, tout va bien XD)


6. Myrnin (Vampire City)

Si je qualifierais la série en elle-même de “gentille”, dans le sens où ça reste des bouquins qui ne m’apportent rien de plus qu’un moment de détente (et cela reste cependant aussi utile pour moi que des livres qui m’offre réfléxion et/ou culture), Myrnin est une espèce d’ovni au milieu de tous ces personnages que je trouve quelque peu manichéens ; lui, impossible de connaître à l’avance sa prochaine action, alors, forcément, je l’aime.

7. Hadrien (Mémoires d’Hadrien)

L’empereur de Marguerite Yourcenar, confiant ses actions passées, bonnes ou mauvaises, posant sur elles un oeil à

la fois critique et compréhensif, m’a purement interloquée. Inhabituel ? Ca, il l’est selon moi.

8. Enki (le prince d’été)

En faisant ce top, je m’aperçois que j’ai un faible pour les personnages qu’on ne peut pas comprendre tout à fait, qui savent garder une part de mystère tant leurs actions sont inattendues et parfois même incompréhensible…

9. Jasper (A comme association)

Dans le genre héros que l’on aurait jamais vu comme héros, justement, on ne fait pas mieux. Il est unique ce Jasper.

10. Ty (Lettre à mon ravisseur)

Le ravisseur que l’on devrait détester et que, pourtant, tout comme l’héroïne, on finit par trouver humain et attachant… troublant ^^

  A présent, trichons un peu, je vais me permettre d’adapter le Top Ten Tuesday aux films en espérant que personne ne m’en veuille ! (et puis certains sont des adaptations alors ça passe !) J’ai essayé de lister des personnages inhabituels tous pour des raisons différentes :


1. Irvin (La Cité des Enfants perdus  , Caro et Jeunet )


Même si vous avez vu le film, vous ne voyez peut-être plus qui c’est, parce que la première chose qu’on retient ce n’est pas son prénom (j’ai même dû aller le rechercher sur internet exprès) mais son apparence. Et oui, Irvin n’est plus qu’un cerveau, juste un cerveau, qui parle, dans un bocal d’eau verte, alimenté par des tuyaux. Voilà …

Tous les personnages du film sont atypiques, mais il faut avouer qu’on ne rencontre pas un cerveau qui parle tous les jours donc ce sera lui qui aura l’honneur d’être dans ce Top Ten !

2. John Merrick (Elephant Man, David Lynch)

John Merrick est un personnage atypique par bien des manières. Par son apparence tout d’abord forcément, mais aussi par son histoire, et par la mise en scène. C’est surtout sa représentation qui pourrait être jugée “d’inhabituelle”: l’empathie pour se personnage est de plus en plus forte au fur et à mesure du film. Je ne suis pas sûre d’avoir eu autant pitié (à prendre au sens positif du terme)  d’un personnage dans un autre film ou livre …

3. Willy Wonka (Charlie et la Chocolaterie, Tim Burton)


Sur une note plus joyeuse, notre cher Willy Wonka, que Morgana m’a honteusement volé ! On apprécie sa folie, sa coupe de cheveux, ses lunettes, son accoutrement, sa chocolaterie, sa folie et sa folie…

 

4. Gollum  (Le Seigneur des Anneaux, Peter Jackson)


J’ai hésité à le mettre parce qu’il est tellement connu de tous et représenté partout qu’il en devient presque banal. Mais oublions sa notoriété, Gollum a tout à fait sa place dans ce classement. J’adore ce qu’ils ont fait de Gollum au cinéma et ses discussions entre lui et lui-même. 😀

5. Jonnhy  (Jonnhy s’en va-t-en guerre, Dalton Trumbo)

Première Guerre Mondiale, Jonnhy s’engage volontairement et est blessé au combat. Il perd ses bras, ses jambes, son visage et ne peut plus parler ni bouger… On ne peut pas faire de personnage plus diminué physiquement que ça (si, ya Irvin, mais là c’est du fantastique :D)  et pourtant c’est le personnage principal. Le film parvient à rendre ce personnage immobile si “humain” et attachant … C’est pas très gai, mais c’est tellement beau ! Je vous le conseille !

6. V (V pour Vendetta)

V a beau être masqué du début à la fin, c’est pour moi un des personnages les plus charismatiques du cinéma (d’ailleurs, tout le monde connaît son masque même sans avoir vu le film !). Il est capable de faire subir les pires épreuves à Evey mais on en peut pas s’empêcher d’être fasciné et attiré par ce personnage. Sans aucun doute car il symbolise bien plus qu’un simple personnage, mais ça je vous laisse juger par vous-même !

7. Dwayne (Little Miss Sunshine)

Tous les personnages du film sont inhabituels, non pas parce qu’ils sont “extraordinaires” mais au contraire parce qu’ils sont “vrais“. Il est rare de trouver au cinéma des personnages qu’on pourrait rencontrer tel quel dans la rue, parce que même si on tend à l’oublier, ça reste des personnages, et pas des vrais humains. Mais ce film réussit très bien à humaniser ses personnages.

Et pourquoi Dwayne en particulier ? Parce que c’est mon petit chouchou dans le film. Déjà il est interprété par Paul Dano, alors ça lui donne au moins 100 points, et puis parce qu’il m’a vraiment émue. Son mutisme, sa crise de nerf quand il apprend qu’il est daltonien. Tout sonne tellement juste, je veux me marier avec lui.

8. Amélie (Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet)

Zut, du coup ya deux Jeunet… tant pis, ça prouve bien une chose, c’est qu’il est doué pour créer des personnages qui sortent du lot ! Alors pourquoi Amélie Poulain ? Pour sa joie de vivre, sa capacité à inventer des scénario catastrophes et sa gentillesse à tout épreuve, ça fait du bien dans ce monde de brutes 😀 C’est un personnage qui rend heureux, tout simplement.

9. Clémentine (Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Gondry)

Gondry aussi est pas mal dans le genre pour inventer des personnages complétement frappadingues, et Clémentine me semble un bon exemple. Dès ses cheveux bleus on comprend qu’elle a une personnalité atypique et on est pas déçu !

10. Harold (Harold et Maude, Hal Ashby)

Harold, âgé de 20 ans, se suicide au moins 5 fois dans le film, pour s’amuser il va aux enterrements de gens qu’il ne connaît pas et y rencontre une vieille dame (qui va également aux enterrements pour se distraire. Ces gens sont bizarres…) avec qui il va nouer une relation particulière. Au-delà du personnage, c’est ce couple qui est atypique : un jeune de 20 ans et une femme de 80, et c’est cet humour noir omniprésent. Et c’est très subtilement drôle alors merci Harold de clore ce classement 😀


 

Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

2 Comments on “Top Ten Tuesday: les 10 personnages les plus inhabituels (livres & films)

  1. Ahh, le Fou, je te reconnais bien là 😀 Et il est vrai que Gollum ne me serait pas non plus venu à l’idée… sacrée Luciole 😀

  2. Je pense que j’aurais mis le fou et Jasper aussi 🙂 Par contre, côté cinéma, Gollum ne me serait pas venu en tête mais c’est bien trouvé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.