Vampire City tome 6 – Rachel Caine


Vampire-City-tome-6.jpg

Présence de spoilers pour les personnes n’ayant pas lu les tomes précédents

Vous pouvez toujours voir mes avis desdits tomes en fonction d’où vous en êtes dans la série 😉

 

—–> * Vampire City Tome 1 de Rachel Caine

* Vampire City Tome 2 de Rachel Caine

* Vampire City Tome 3 – Rachel Caine

* Vampire City tome 4 – Rachel Caine

* Vampire City tome 5 – Rachel Caine

 

 


 

[Je fais une pause dans mes avis sur l’Exécutrice, mais ne croyez pas que vous allez échapper à mon avis sur le tome 4 pour autant. C’est juste pour vous donner l’illusion que ce blog ne parle pas toujours de la même chose par période :D]

 

D‘après ce que j’avais lu, ce sixième tome signe la fin du « premier cycle » de la série. Il semblerait que Rachel Caine ait à la base prévu seulement ce nombre-là de tomes et qu’en faire le double lui ait semblé plus judicieux au final (le pire étant que je ne plaisante pas : il y a au moins le double de tomes sortis en vo). Bon, bon. Je me moque, mais elle a eu, à mon sens, totalement raison.

 

Morganville est en crise. Bishop a pris le total contrôle de la ville et les quatre amis sont séparés. Claire a été forcée par ses parents à retourner vivre avec eux (allez, hop, gamine ! retourne jouer aux petites filles modèles, s’il te plait, c’est pas comme si tout le monde courrait un grave danger et que tu pouvais aider à résoudre ce léger souci)(enfin, en théorie… parce que j’ai toujours du mal à voir Claire en petit génie plutôt en qu’en fille tout à fait banal s’étant juste trouvée au mauvais endroit au mauvais moment, même si elle et moi nous supportons beaucoup mieux, j’en arrive même à l’apprécier, si, si), Michaël en est réduit au rôle de « jouet de Bishop », Shane a pris des vacances avec son père… en prison (il y a mieux comme lieu de détente pour une scène de retrouvailles, il faut l’avouer), et Eve… et bien Eve boude parce qu’elle semble être la seule irréductible gauloise à résister encore et toujours ouvertement à l’envahisseur Bishop. Bref, la partie à laquelle se livrent les puissants de Morganville est sur le point de s’achever, même si Amélie semble avoir pour l’instant disparu.

 

Après une première partie que j’ai trouvée un peu longuette. Claire fête enfin ses dix-sept ans, Claire est malheureuse, Claire est condamnée à jouer les petits chiens de Bishop en attendant que quelqu’un l’aide à tenter quelque chose pour se sortir de ce bourbier, Claire voudrait voir Shane parce qu’elle avait tout autre chose en tête pour fêter son anniversaire avec lui, bref, elle fait de la peine, mais ça n’avance pas beaucoup. 


Dés lors que la cavalerie arrive et que tout se débloque, j’ai vraiment, vaiment aimé ma lecture. Ce fut pour ainsi dire impossible de lâcher le bouquin. Je sentais que Rachel Caine allait m’apporter les réponses que j’attendais désespérément depuis le début, et c’était juste trop bon. Tout s’enchaîne, pas forcément aussi simplement que prévu, mais tout se dévoile petit à petit et j’ai beaucoup aimé la manière dont c’est conduit.


Mention spéciale à Ada. C’est vraiment l’un des gros points qui donnent vraiment un intérêt tout nouveau au tome. Ainsi qu’à Myrnin, toujours aussi délicieusement fou. Et également à Eve. Oui, oui. Parce que les seuls sourires que j’ai eus durant ma lecture (si l’on except certaines réflexions de Claire à Shane, qui sont vraiment marrantes et migno
nnes… fu fu fu)
leur sont dus, à ces deux-là.

 

Seuls regrets : j’attendais autre chose pour l’antidote, je dois dire… des explications plus scientifiques, où je ne saurais dire quoi d’autres… Et la scène finale contre le grrrrrand méchant, un peu brouillonne à mon goût. Mais bon, depuis le début, Rachel Caine est pour moi plus douée pour les bons dialogues que pour les descriptions.

 

 


Une fin très, très chouette.

Beaucoup d’actions qui s’enchaînent fluidement dés que tout se débloque.

Les révélations que j’attendais sont faites et de nouveaux éléments amenés (Ada, par exemple) sont vraiment tops.

Un petit regret concernant la scène finale avec Bishop, pas assez approfondie à mon goût.

Mais bon. J’ai fini par m’y attacher à ces personnages. Amélie est toujours aussi surprenante et classe, Myrnin imprévisible et tellement charmant et touchant, Eve courageuse et hilarante… moi qui les trouvais plutôt clichés et creux au début, j’ai aimé les voir s’étoffer.

Bref. Maintenant, moi qui m’étais dit que j’arrêterais peut-être à la fin de ce « premier cycle » et bien… non. Tout simplement non. Trop de questions restent en suspens et… j’aurais grand plaisir à retrouver certains personnages ainsi que l’univers créé par l’auteure.


Voilà. Donc vous êtes bon pour avoir le double d’avis sur cette série. Heureux ? fu fu fu

 

 



Facebook
Facebook
YOUTUBE
Google+

2 Comments on “Vampire City tome 6 – Rachel Caine

  1. Si tu as envie d’une lecture détente vraiment sympathique, ça se lit extrêmement rapidement et l’histoire est bien ficelée ! 🙂

  2. Je n’ai pas encore eu l’occasion de me plonger dans cette série…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.