Adélaïde (Le goût du Bonheur, tome 2) – Marie Laberge

Vous ne rêvez pas : 1 mois et demi plus tard, nous nous retrouvons pour parler du tome 2 du Goût du bonheur. J’aurai mis plus de 8 ans à me lancer dans la lecture du premier volume, mais on ne pourra pas m’accuser d’avoir fait traîner la lecture de la suite (d’ailleurs, le tome 3 étant actuellement en route vers ma boite aux lettres, il y a moyen que cette affaire soit décidément rondement menée ! :p)

Attention : présence de spoilers sur le tome 1 ! Retrouvez mon avis sur le tome 1 ICI 😉

Après la fin dramatique du tome 1, j’étais pourtant partie pour bouder un peu la série, qui avait osé me faire autant de mal : tuer Gabrielle comme ça, on peut dire que c’était un coup dur pour mon petit cœur de lectrice fragile. Mais j’ai été brave (oui), et je me suis lancée dans ce tome 2 qui me faisait un peu peur. J’aimais bien le personnage d’Adélaïde, mais j’avais quelques craintes concernant le côté impulsif du personnage, qui risquait de me faire beaucoup rager, ainsi qu’au sujet de la présence de Nic, qui s’annonçait assez forte. En effet, le final du tome 1 consistant en une demande en mariage de celui-ci, je pouvais difficilement me dire que ce personnage allait tirer sa révérence.
J’ai un peu de mal avec les histoires d’amour où un personnage, bien plus âgé, en épouse un autre qu’il a connu très jeune. Je suis toujours un peu mal à l’aise avec ce passage entre la relation adulte/enfant et une relation amoureuse entre deux adultes, surtout si l’attirance commence à être palpable alors que le plus jeune est encore très jeune, justement. J’étais donc un peu dérangée par cette demande en mariage de Nic en soi, surtout si l’on prenait en compte son amour fou et platonique pour Gabrielle tout du long du premier tome. On partait sur une base un peu glauque où Adélaïde, qui ressemble tant à sa mère, allait potentiellement pouvoir servir de “substitut”. Mais là où le livre est intelligent, c’est que j’ai trouvé ces questions évoquées de manière très claires et qu’elles ont véritablement été présentées comme des obstacles que les personnages avaient à surmonter dans leur couple. J’en suis venue à être une fervente défenderesse du couple Adélaïde/Nic, et à énormément aimer ce dernier. On (par “on”, j’entends Plouf) m’avait dit que ce dernier évoluait beaucoup, se révélait autrement, etc., mais je restais très sceptique concernant ma capacité à aimer ce personnage…. me voilà donc bien ravie de m’apercevoir que je m’étais trompée 😀

Heureusement que ces deux héros auront su me plaire, d’ailleurs, car sans ça ce deuxième tome aurait probablement été trop dur à lire pour moi. Je ne sais pas si je me ramollie avec l’âge ou si ce livre est vraiment éprouvant émotionnellement sur une échelle plus objective, mais, franchement, Marie Laberge m’a au bas mot brisé le cœur une bonne dizaine de fois avec son roman ! >< Il fallait me prévenir de faire le stock de mouchoirs – on est en été, c’est la panne sèche chez moi, j’ai passé mon temps à me moucher (avec classe, of course) dans de l’essui-tout. 😀

Ce deuxième volume se déroule durant la seconde guerre mondiale, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’épargne guère ses personnages – et le lecteur non plus, par la même occasion. Le nombre de fois où j’ai cru qu’un personnage allait avoir droit à sa happy end et que la suite s’avérait en réalité absolument dramatique… Je vous assure, mon coeur m’a réclamé plusieurs fois de la super glue, histoire de réussir à survivre. 😀

D’un point de vue historique, le livre est encore une fois passionnant, avec cette plongée très réussie dans cette époque difficile. Le ton sonne très vrai et juste, je n’ai pas eu la sensation que l’autrice en faisait trop. La passion et la détermination d’Adélaïde à vivre était pour le coup absolument salutaire vu l’intrigue et contrebalançait habilement tout le drame. Même si je reste très attachée à Gabrielle, Adélaïde s’est avérée une héroïne largement à la hauteur et parfaitement adaptée à la suite de cette immense histoire familiale. Elle poursuit le chemin amorcé par sa mère, en le développant par ses moyens, ses centres d’intérêts propres (son énergie à travailler, qui change beaucoup de sa mère, qui restait plus concentrée sur le cercle familial). Par contre, je me remets encore difficilement de l’évolution de certains personnages, que j’ai tant aimés dans le tome 1 et qui évoluent de manière si dramatique, décevante, etc., alors qu’ils connaissaient jusque-là une bonne évolution.

Je savais (vraiment je SAVAIS) que la fin allait être une nouvelle fois terrible. Cela dit, je n’avais clairement pas anticipé celle-ci précisément, mais j’avais des pistes et cela a quelque peu adouci mon sentiment lorsque j’ai lu les dernières pages. Cependant, il faut avouer que la fin de ce deuxième tome est atroce du point de vue des événements, et très jolie par rapport à l’attitude d’Adélaïde, toujours animée par cette espèce de fureur de vivre qui l’habite.
Du coup, très curieuse de voir ce qui va se passer dans le tome 3 : Florent est un personnage avec beaucoup de potentiel, que j’ai hâte de voir développer ! Et j’espère également que l’on continuera de suivre Adélaïde, en espérant que le personnage continuera d’être habité par toute l’énergie qui le caractérise malgré tout ce qu’elle devoir traverser.

2 Comments on “Adélaïde (Le goût du Bonheur, tome 2) – Marie Laberge

  1. Coooucoooou c’est Oooooon ! =D
    Bien évidemment ravie d’avoir eu raison (j’ai toujours raison^^) ! De quel personnage parles-tu quand tu dis que tu es déçue de leur évolution ? (je suis curieuse!)
    J’espère que le dernier tome te plaira ! Surtout que ton coeur ne sera pas trop brisé en quittant tout le monde…
    En tout cas ta chronique est vraiment trop chouette mercii ça m’a fait tellement plaisir de retrouver ces formidables personnages ♥

    • Je parlais surtout d’Isabelle, mais ça va mieux maintenant, j’ai été satisfaite de voir que l’autrice s’est bien occupée d’elle dans le tome 3. :p Par contre, Reine… houloulou, mon pauvre petit coeur ^^
      Vraiment contente qu’une fan de la série comme toi ait apprécié l’article ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.