Au bout du conte – Agnès Jaoui, JP Bacri

Est ce qu il y a une seule bonne raison pour que je n’aie jamais parlé sur le blog de comédie dramatique franchouillarde? Mmh non je crois pas. Si ce n’est que je n’étais tombée sur aucune qui parlait de littérature. Mais aujourd’hui je vais vous parler de Au bout du conte.

Et la je suis bien embêtée parce que le dernier film de ce genre que j’ai vu ce n’est pas Au bout du conte, mais Le Pari, dans lequel Didier bourdon et Bernard Campan essaient d’arrêter de fumer. Et du coup j’ai faillit commencer par vous raconter le pitch du Pari Et on peut dire ce qu’on veut les contes de fée n’ont pas beaucoup de rapport avec les patch à la nicotine. Vous sentez à quel point il est mal barré cet article ?

Allez concentration !
Au bout du conte, c’est l’histoire des membres de deux familles, qui se rencontrent, se croisent, se revoient … Là-dessus, c’est le film choral classique (film dans lequel on suit plusieurs personnages avec autant d’importance et dont les histoires sont liés). Ce qui m’a le plus intéressée ce sont les petites (ou grosses) références aux contes de fées.
Les contes entrent dans le scénario de diverses manières.

  • Tout d’abord de manière très concrète et très directe : l’un des personnages (joué par Agnès Jaoui, également réalisatrice) tente de monter une pièce de théâtre adaptée des contes avec des enfants. Bon au-delà du fait que c’est pas si simple de monter une pièce de théâtre avec des enfants, qu’ils veulent tous jouer un chien et un champignon et que le prince et la princesse refusent de s’embrasser, ça plante le décor du film immédiatement !

  • Puis viennent des références qui demandent au spectateur de déjà connaître les contes en question. Je vous rassure il ne s’agit pas de les connaître dans mes moindre détails. Si vous savez que le petit chaperon rouge est habillé en rouge et que Cendrillon perd sa chaussure à un bal, vous avez déjà saisit une bonne partie de ce qui est nécessaire ! Ça devrait le faire non ? 😛

  • Et enfin, et ça je remercie ma sœur because elle est plus observatrice que moi (ou alors elle aime le street art :p) : d’autres petits indices sont cachés  tout au long du film sur les enseignes des magasins ou les tags sur les murs où on voit apparaître de gros “Aladdin”.

Les contes s’immiscent de diverses manières donc dans la vie des personnages : un certain M. Wolf vient parler à une jeune fille en rouge dans les bois, on donne des bals, on prend ses leçons de conduite à l’auto-école Leconte … La pièce de théâtre des enfants elle-même devient comme une métaphore de la vie des personnages et le tout s’entremêle.
Sur ce plan là c’est assez plaisant à regarder même si ça ne restera pas un film inoubliable. D’ailleurs je l’avais déjà vu je crois et j’avais oublié … ^^

Comme d’habitude Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri tiennent parfaitement leur rôle même si je ne comprenais parfois pas ce qu’ils marmonnaient (surtout Bacri). Mais ça ça doit être moi, je dois commencer à devenir sourde 😀
Ceci dit Jaoui avec un chapeau de fée et Bacri en moniteur d’auto-école, ça vaut le coup. (Et franchement s’il avait été mon moniteur je n’aurai jamais eu mon permis x) ).
Je trouve que les autres acteurs de défendent aussi. Mais il faut dire que j’ai un faible pour Agathe Bonitzer et surtout pour Arthur Dupont dont j’étais fan – entre autre – dans Nos 18 ans 😀 bon en vrai j’aimais tous les mecs de ce film o:) (cet article est plein de références passionnantes n’est-ce pas ? : D)

Bref, je pense que si le film vaut un peu le coup c’est quand même en grande partie grâce aux acteurs. Parce que sinon ce serait peut-être un film assez anecdotique. Disons que ça ne révolutionne pas le genre mais ça reste un petit film agréable à regarder. Pas incontournable quoi … Et j’ai surtout aimé chercher les références aux contes :p

2 Comments on “Au bout du conte – Agnès Jaoui, JP Bacri

  1. Oooh mais tu me rappelles l’existence de ce film que je voulais voir et que je n’ai toujours pas vu ! Alors j’ai bien compris qu’il n’était pas exactement inoubliable, mais il m’a l’air sympathique. 😉 Et du coup plein de cœurs et d’oiseaux sur toi. 😀 (C’est toi qui va avoir l’air de Cendrillon, à ce rythme :p)

    • C’est exactement ça, on passe un plutôt bon moment, après … bon c’est pas mon film préféré quoi 😀
      J’aime les oiseaux 😀 si il peut y avoir un ou deux rapaces dans le coin aussi, je ressemblerai moins à Cendrillon mais je serai contente 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.