Balade Littéraire #42: La Maison de Victor Hugo Place de Vosges (Paris)

Il va se passer quelque chose d’absolument incroyable : nous allons vous parler d’une balade littéraire que nous avons fait ensemble il y a … 5 ans ! (les photos de nous en témoignent … et la qualité des photos tout court d’ailleurs ^^) et publier un article écrit il y a … 1 an (on n’en peut plus de nous…).
Mais ça pourrait être pire : en 2012, La Luciole qui ne connaissais même pas encore Deedr a visité la maison de Balzac et compte encore bien en parler :p

Bon, nous avons quand même vérifié que la Maison de Victor Hugo était encore ouverte, … et il se trouve que oui, alors partant du principe que ça n’a pas trop changé * (car la personne qui habitait les lieux n’y vit plus … à part son fantôme peut être, ou son âme prisonnière de … euh sa plume ou de son bureau …) on va vous raconter notre visite de la maison de Victor Hugo !

En réalité, on ne vous en parle que maintenant mais c’est une des toutes premières BL que nous avons faite quand nous avons lancé la rubrique et … et on n’était pas plus dégourdies qu’aujourd’hui – même encore moins (oui, oui, c’est possible) car maintenant on commence à avoir de l’entraînement pour trouver des plans :p Mais pour la maison de Victor Hugo, alors même que nous avions bien noté l’adresse, nous avons fait trois fois le tour du quartier et quinze fois le tour de la Place des Vosges (« Tiens, encore une galerie d’art, mais on dirait qu’ils exposent tous les mêmes trucs moches » ← (les œuvres exposées ont dû changer depuis, en tout cas on l’espère pour eux, du coup on peut se le permettre o:) )

Cette visite approfondie du quartier a été pour nous l’occasion de nous rendre compte, que la place des Vosges était exactement l’endroit où nous voulions trouver un appart’ pour la colloc qu’on voulait faire à l’époque …:D

Nous avons quand même fini par trouver (la maison de Victor Hugo, pas notre appartement Place des Vosges, hélas). Et voilà … on peut arrêter ici notre article, parce qu’on a préféré la Place à la maison de Victor Hugo o:)

Tout ça pour ça …

Ce qu’on retiendra surtout de la visite (hormis la Place des Vosges), c’est une composition un peu particulière que nous n’avons pas croisée lors de nos visites d’autres maisons d’écrivains : l’appartement de la Place des Vosges n’est plus similaire à ce qu’il était lorsque Victor Hugo y vivait, seules les deux premières pièces en sont représentatives, les suivantes sont des reconstitutions des pièces de sa maison à Guernesey.

On commence la visite par l’antichambre et le « salon rouge » qui retracent certains éléments de sa vie familiale, notamment à travers des portraits. Celui qui nous a le plus marquées est celui de sa fille Léopoldine, accompagné d’explications sur les circonstances de sa mort, décédée tragiquement par noyade et pour qui il a écrit le poème « Demain dès l’aube ».

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.
Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.
3 septembre 1847

Bon ! Pour partir sur des notes plus joyeuses, autre élément marquant de notre visite, c’est le salon chinois ! Nous ne nous y attentions pas, l’effet de surprise habituellement escompté de ce genre de pièce et autres cabinets de curiosités a complètement fonctionné, nous avions réellement l’impression de nous retrouver ailleurs !

Après ce salon chinois, la salle à manger, le petit salon, le cabinet de travail (dans lequel on peut voir un magnifique buste de Hugo par Rodin ! Et qui semble avoir été retapissé d’après ce qu’on voit sur le site, nous, nous avons vu des fleurs roses et de la moquette faute de belle tapisserie verte et parquet massif, on est deg’…), on termine la visite par la chambre.

Nous avons pu y voir le bureau, qui d’après nos souvenirs avait été fait sur mesure : un meuble surélevé car l’auteur appréciait particulièrement écrire debout (il devait avoir une bonne circulation sanguine au niveau des jambes le monsieur !).

Et le meilleur pour la fin, vous commencez à avoir l’habitude dans nos articles « Maisons d’écrivains »… qui dit chambre, dit lit … et forcément, c’est celui dans lequel Victor Hugo est décédé … Forcément … Alors pas de masque mortuaire cette fois-ci, mais un tableau représentant Hugo sur son lit de mort, ça devient une obsession, le clavier sur lequel on écrit en perd ses touches (littéralement) !

Entre Léopoldine et le lit de mort de Hugo, dit comme ça ça fait un peu un peu sordide, mais la visite était quand même plutôt sympathique bien que pas exceptionnelle (on n’aurait peut-être pas attendu 4 ans pour vous en parler sinon …). Sans être vraiment déçues, on voulait trouver autre chose pour terminer notre après-midi de manière vraiment sympa, et c’est comme ça qu’on s’est retrouvées au Loir dans la Théière ! 😉

* à part la tapisserie …

Infos pratiques

Maison de Victor Hugo
6 place des Vosges
75004 Paris 
Tél. : 01 42 72 10 16

Jours d’ouverture
Ouvert du mardi au dimanche, et certains jours fériés (14 juillet et le 15 août)
Fermé tous les lundis, ainsi que le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

Horaires
• 10h : Ouverture du musée
• 17h : Fin de la location d’audio guide
• 17h40 : dernière entrée
• 18h00 : Fermeture du musée

2 Comments on “Balade Littéraire #42: La Maison de Victor Hugo Place de Vosges (Paris)

  1. Alors c’est normal que ça ne soit pas “comme à l’époque”, vu que le parti pris est de faire coïncider une pièce avec une période de sa vie (si tu vas par là, la chambre mortuaire est reconstituée aussi, il n’est pas mort là, hein). Et moi j’ai quand même bien aimé cette visite et découvert des choses. 😀 Par exemple qu’il y avait des messages cachés dans la déco de la pièce chinoise, ou qu’il aimait beaucoup bricoler et qu’il était un peu touche à tout : il a fabriqué des meubles (à partir de meubles anciens recombinés… C’est un peu une abomination historique, mais bon, c’est d’époque, cf les restaurations de Viollet le duc, et puis là, au moins, c’est assumé), s’est essayé à la photo et a pas mal expérimenté en dessin (sur la texture entre autre). Et là, c’est bête mais c’est la partie qui m’a frustrée puisque pour des raisons de conservation, on ne voyait presque pas de ses œuvres picturales. :'( (L’autre point qui m’a dérangée, c’est la voix de mégère qu’ils ont donné à sa femme dans l’audioguide. Mais bref. :p) Du coup on en voit plus sur Gallica dans le manuscrit des Travailleurs de la mer ! 😀 Et quand j’y suis allée, il y avait un topo (temporaire ? Plus sûre) sur son rapport à la Commune (à savoir qu’il n’a pas pris position sur le coup et que ça lui a été pas mal reproché, au grand défenseur du peuple). Bref, pas la meilleure maison d’écrivain, sans doute, mais très loin d’être la pire, et j’ai apprécié la visite, pour ma part. 🙂 (Un truc à faire sur la façon dont lui est représenté, aussi, d’ailleurs je crois que c’est le sujet de l’expo qui a lieu en ce moment ?).

    • Aha oui, ça on l’avait bien compris, il me semblait que c’était clair dans l’article qu’on disait que c’était une sorte de patwork de différentes périodes et même différentes maisons 😉 ça nous a un peu déstabilisées au début mais finalement on a bien aimé voyager de pièces en pièces !
      Pour le coup par contre c’est vrai qu’on n’a pas eu toutes les infos car on n’a pas pris l’audio guide (on préfère se laisser porter par l’ambiance o:) ). Les messages cachés dans le salon chinois c’est marrant ^^
      Comme tu dis, ce n’est pas la pire maison d’écrivain (pour l’instant pour moi c’est celle de Keats ! ^^) mais ça ne nous a pas empêchées d’être un peu frustrées a la fin de notre visite 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.