Balade Littéraire #43: Centre Arthurien & Église du Graal / Sur les pas d’Arthur part 1

S’il y a une région où on avait envie de faire une balade littéraire, c’est bien la Bretagne ! J’y passe pourtant régulièrement des vacances, mais je n’avais encore jamais visité un lieu qui pouvait donner lieu à un article. Lors de mon dernier séjour en Bretagne, il fallait donc absolument que je trouve une balade littéraire ! :p

Entre les légendes, la culture, les magnifiques paysages, il y a de quoi faire. Si on peut avoir le tout en même temps, c’est encore mieux ! J’avais donc très envie d’aller à la forêt de Brocéliande ! Oui, vous avez bien lu, la forêt mythique des légendes arthuriennes ! Bon, en vrai, elle se situe à Paimpont, mais elle est connue en tant que forêt de Brocéliande, et réputée pour être le lieu réel de la forêt légendaire où aurait véritablement évolué les personnages tels que Merlin l’Enchanteur ou Viviane, un peu comme Arthur’s Seat à Edimbourg, cité comme un des emplacements possibles de Camelot.

Le détour par tous ces lieux était donc pour moi inévitable et j’ai passé une journée magnifique, malgré le nombre de touristes qui avaient eux aussi envie de passer une journée magnifique …

Le Château de Comper, le Centre arthurien

Notre promenade a commencé par le Château de Comper. Il ne s’agit pas ici de dire que le château aurait pu être Camelot, mais le lieu met en tout cas immédiatement dans l’ambiance pour bien débuter le périple. Par chance nous y sommes allés le matin, et n’avons donc pas eu trop de monde. Le château propose une librairie pleine d’ouvrages de tous genres se rapportant aux légendes arthuriennes, ainsi que des expositions permanentes et temporaires.

L’exposition permanente est fort utile pour découvrir ou se remémorer les éléments de la Légende, surtout ceux autour de Merlin, Viviane et Morgane, ou encore Yvain, mais ce n’est pas ce que nous avons préféré dans notre journée. Nous avons trouvé que cela manquait un peu d’interactivité.
Les mises en scène avec les personnages étaient vraiment très belles et immersives, j’ai également bien aimé les petites boîtes à ouvrir dans la première salle, pour découvrir les « peau de fée », « peau de troll » et « peau de loup-garou »… Mon copain m’a dit que vu la hauteur ça devait être destiné aux enfants mais je refuse de le croire 😀
Pour enfants ou non, j’ai en tout cas ouvert la petite boîte de “peau de chevalier” avec beaucoup d’appréhension, le regard apeuré je me suis sincèrement demandé si j’allais me retrouver dans un remake du Silence des Agneaux 😀 Mais ouf, pas de gore, juste une côte de maille, ils ont de l’humour au château de Comper :p

 

Je regrette du coup qu’il n’y ait pas eu plus de ce genre de chose un peu ludique, l’exposition était surtout composée de longs panneaux à lire. Ce qui était raconté était intéressant, pour bien se mettre au point sur la légende, le lien avec la culture bretonne et celte, son implantation dans la région etc … mais ça a fini par me lasser un peu. Je me suis surtout dit que des plus petits n’y trouveraient vraiment pas leur compte, surtout les enfants ne sachant pas lire, de même que des touristes étrangers, les panneaux n’étant que très (très !) partiellement traduits en anglais. Et puis tous les panneaux à lire dans les escaliers en colimaçons, ça à le mérite de faire travailler l’équilibre, mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus safe. ^^

Du château, je retiendrai donc surtout ces jolies mises en scènes, ainsi que le parc.

Le Parc du Château de Comper

A la sortie de l’exposition (parfaitement calculée pour éviter les gouttes de pluie), nous avons fait un petit tour du parc. Pas très grand, il offre malgré tout une jolie promenade dans un cadre resté relativement sauvage pour un coin aussi visité ! Là aussi, on est plongés dans la légende du Roi Arthur ! On fait le tour du Lac de Viviane, la Dame du Lac, dans lequel Merlin lui aurait construit un château invisible; on passe à côté du chêne Merlin, un magnifique chêne centenaire. Si tout ne se rapporte pas à la légende, la promenade est jolie et donne un beau point de vue sur le château.

J’aurai bien plongé dans le lac où Viviane aurait élevé Lancelot pour partir à leur recherche, mais il faisait un peu frisquet. Dommage, je suis sûre qu’ils étaient tous là, à se faire une bouffe au fond du lac !

L’après-midi, plusieurs animations étaient proposées : visites contées, combats à l’épée, en partant nous avons croisé un barde, mais nous avions fait le choix de plutôt éviter la foule, et après un petit pic-nic agréable, direction les autres lieux de Brocéliande : tombeau de Merlin, maison de Viviane, Val sans retour… mais avant ça petit détour par Tréhorenteuc …

L’Église du Graal, à Tréhorenteuc

Bon … déjà ce n’est pas facile-facile de réussir à prononcer le nom du bled … heureusement qu’il n’est pas demandé de le prononcer en guise de rite de passage pour rentrer dans l’église ! Quoi qu’il en soit, pourquoi parler d’une église sur Deedr ?

Eh bien l’Église Sainte-Onenne de Tréhorenteuc est la seule église chrétienne à rendre ainsi hommage au Graal des légendes arthuriennes. A deux pas du Centre Arthurien, et de la forêt de Brocéliande dont je parlerai dans le prochain article, cette église ajoute encore de l’importance aux légendes du Graal dans la région !

Terminée d’être rénovée en 1962, dans une région alors peu christianisée, d’après les indications données dans l’église, elle mêle donc la culture celte, les légendes arthuriennes et la culture chrétienne. Et c’est effectivement flagrant sur les vitraux, où cette apposition de rites et de cultures qui pourraient sembler éloignés (celte, païenne et chrétienne), se fait très naturellement. Je pense que ce doit être vraiment intéressant de prendre le temps de l’étudier, même si les adolescents présents pour une visite guidée n’avaient pas vraiment l’air passionnés ! ^^

 

Cette église n’est pas bien grande mais ses vitraux sont assez étonnants et très beaux, je suis restée un certain temps le nez en l’air à essayer de repérer les différents éléments :p Je ne dirai pas que c’est la visite inévitable si vous êtes dans le coin de Brocéliande, mais c’était quand même bien intéressant à visiter, et cela changeait un peu des divers mégalithes aperçus dans la journée 😉

D’ailleurs, en parlant de mégalithe, c’est bientôt le moment de vous en parler ! Je vous laisse refermer la porte de l’Église du Graal et me rejoindre très bientôt dans le deuxième article consacré aux balades arthuriennes qui arrivera très très vite sur le blog 😉 En attendant, buvez du thé ! :p

 

One Comment on “Balade Littéraire #43: Centre Arthurien & Église du Graal / Sur les pas d’Arthur part 1

  1. Olalala ton article me rappelle notre trip de mai ! J’ai ADORE cette église complètement atypique qui mêle chrétien et païen *o*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.