Défi Sous la mer

Défi ” Sous la mer : créatures marines et mondes sous-marins
(18 juillet – 1er septembre 2018)

C’est parti pour le défi de l’été ! La destination la plus fréquente pendant les vacances d’été, c’est la mer. Sauf que sur Deedr, on supporte mal le soleil et on voulait changer un peu, alors au lieu de vous proposer d’aller à la mer pour ce défi, on vous propose d’aller SOUS la mer ! (de préférence un livre d’un auteur que vous n’avez jamais lu ou d’un livre que vous ne connaissez pas du tout )
Alors avec des baleines, des sirènes, des krakens, l’Atlantide, des Cités sous-marines, des hommes-requins, des poissons-boules , des sous-marins russes, une société régie par des méduses, faites-nous rêver !

LES PARTICIPANTS :
  1. Morgana : Danse avec la mer, de Yves Heurté
  2. La Luciole : Le Pacte de la mer, de Satoshi Kon
    Lire la chronique.
    et Au-delà des mers, de Alain Kokor
  3. Mila : Bulle et la voix de l’océan de René Fallet / La Baleine rouge de Michelle Montmoulineix / Les Dents de la Mer de Peter Benchley / et Dora sauve les sirènes parce qu’on lui donne des challenges en plus :p.
  4. Elise : n’a pas encore choisi.
  5. Gwen avec : Dept H, meurtre en grande profondeur, tome 1 de Matt Kindt*
  6. Camille avec : Atlantis de Pierre Bordage & Enola et les animaux extraordinaires tome 3*
  7. Baptiste avec : Arctica
  8. SALT avec : The Manatee’s Big Day de Maggie Olson
  9. Luthien avec: Avec les Orques de Emmanuelle Zicot
  10. Coline avec : Apolline en mer de Chris Riddell*

 

*LES AVIS :

La Luciole sur Le Pacte de la mer, de Satoshi Kon Lire la chronique.

Coline, sur Apolline en mer de Chris Riddell :

Je viens de finir "Apolline en mer" de Chris Riddell, je le connaissais en tant qu'illustrateur des romans de Neil Gaiman mais c'est la première fois que je lisais un de ses livres. Apolline en mer est le troisième tome des aventures d'Apolline (mais ils sont indépendants), son meilleur ami qui est une créature des marais poilue a disparu, il est parti en Norvège à la recherche du Très Grand Troll elle part donc en sous marin (entre autre mais c'est le thème), à sa recherche. C'est sûr que dit comme ça l'histoire ne casse pas des briques (en même temps c'est un livre pour enfants de 7 ans). Mais il y a quand même des choses intéressantes dans ce livre :
* Chris Riddell étant illustrateur, le dessin a une place importante dans le livre il y a même quelques planches de BD on ne peux pas lire l'histoire sans regarder les images ou il manquerait quelque chose, c'est assez rare et j'ai trouvé que c'était très bien fait!
* Toujours concernant les illustrations, elles sont jolies! Elles sont en noir et blanc avec quelques touches de turquoise par ci par là. elles sont aussi assez drôles, on a par exemple le plan du sous marin dans lequel voyage Apolline ou des pages de son propre carnet.* Pour finir le ton de l'auteur est assez comique, il y a quelques détails totalement absurde qui rajoutent de l'originalité et de l'intérêt à l'histoire, Apolline collectionne les chaussures orphelines elle porte donc une chaussure différente à chaque pied, l'équipage du sous-marin est composé de singes... (je ne vous dis pas tout quand même!)

Enfin bref, c'était une lecture assez sympathique (qui prend tout au plus 20 minutes), même si ce n'est pas mon roman préféré ça me donne envie de découvrir les autres personnages et histoires de Chris Riddell (mais pas forcément de lire les autres tomes d'Apolline je l'avoue).

 

Gwen sur Dept H, meurtre en grande profondeur, tome 1 de Matt Kindt :

Ce livre nous place dans une station sous-marine, au plus profond de l'océan pacifique, où l'héroïne enquête sur le meurtre de son père,  sachant que l'assassin est encore à bord. Et pour complexifier la chose, les différents suspects ont tous plus ou moins des liens avec l'héroïne
 : son frère, une amie d'enfance, un associé de son père... Et aucun suspect ne peut être écarté. L'ambiance et le sujet est donc assez anxiogène et la suite des évènements en rajoute encore une couche : il arrive tous les incidents qui peuvent arriver dans une station sous-marine pour ralentir l'enquête principale :
 fuites, maladies, pannes des systèmes de survies, des systèmes de communications avec la surface etc... Le problème là dedans est que tous ces évènements s'enchainent très mal : tous les incidents s'enchainent 
les uns après les autres, peut-être pour ne jamais laisser le lecteur respirer, mais le rendu final est assez raté selon moi et donne un effet très artificiel à la chose.
 Graphiquement, le livre est assez beau,même si on ne trouve pas vraiment de paysages sous-marins, l'intrigue se situant surtout dans la station où sont confinés les personnages. 
Même s'ils en sortent de temps en temps, l'ambiance hors de la station est assez sombre afin de rajouter au coté angoissant de la chose, mais 
donc, peu de paysages sont vraiment présents.. Les pages les plus belles et les plus réussies sont... celles de transition entre les chapitres, 
où le dessinateur a pu s'affranchir du scénario pour donner libre cours à sa créativité.
 Vrai défi pour moi pour le coup, je ne pense pas que j'aurais été attiré par un tel livre en temps normal. Le résultat est 
assez mitigé : en un sens j'ai envie de lire la suite et de m'acheter les autres tomes, mais le scénario ne m'a pas vraiment passionné et les 
dessins sont beaux, mais malheureusement bridés par l'effet voulu par le scénario.

Camille sur Atlantis de Pierre Bordage :

Bon finalement je suis pas du tout dans le thème avec ce bouquin dans le sens où on se trouve absolument jamais dans les fonds marins ! Après, un des personnages principaux est une atlante et on passe 1/3 du bouquin au moins dans l'Atlantide donc on va dire que ça passe, hein? 😉

J'ai mis beaucoup de temps à accrocher à cette histoire au début. Je trouvais le rythme lent et maintenant que je l'ai terminé je continue à me dire que le rythme est vraiment mal dosé dans ce roman car le début est très lent et le dernier tiers est un enchaînement d'actions précipités! Je suis habitué au style de David Gemmell pour ce genre de bouquins et du coup dans ce livre les scènes de combats me paraissent trop rapides et malheureusement fades par rapport au mythique «Légende» de Gemmell. En dehors de ça, les personnages sont tout de même attachants, leurs croyances sont intéressantes. J'ai beaucoup aimé la confrontation entre Tchloko qui est un barbare des steppes sibériennes et qui vouent une confiance aveugle en la magie et les esprits, et Arthea qui est une atlante très sceptique par rapport à tout ça et qui a un regard très avancé et moderne par rapport au reste de leur monde.
J'ai également apprécié le fait qu'il y ait une histoire dans l'histoire. C'est à dire que Tchloko et Arthea sont les personnages d'une histoire racontée par un grand-père à son petit fils. On s'attache aussi à ces deux personnages et les questionnements du petit fils sont parfois très intéressants ou très drôles. 
Bref, j'ai un avis vraiment mitigé sur cette lecture ! Je ne chercherais pas particulièrement à la recommander absolument à d'autres mais c'était pas mal et j'ai quand même passé un moment sympa ! 

 

Camille sur Enola et les animaux extraordinaires tome 3 :

L'auteur des «Carnets de Cerise» nous embarque cette fois-ci dans un univers un peu plus extraordinaire avec des dragons et autres créatures étranges aux côtés d'Enola, une jeune vétérinaire particulière. Dans ce numéro, elle va secourir un kraken qui pique les mâts des bateaux et par conséquent les fait couler, dans le but désespéré de se currer les dents. C'est une histoire mignonne et drôle avec de belles illustrations de Lucile Thibaudier !

 

 

 

D’AUTRES IDÉES DANS LE THÈME ?

On en a parlé sur le blog :

Et c’est tout, on ne lit jamais de trucs marins, le vrai défi pour nous ! 🙂

Idées données par les participants et lecteurs de Deedr :

  •  Le K de Dino Buzzati (nouvelle). (Merci à Sébastien F. via le groupe Facebook.)
  • Vingt mille lieues sous les mers
  • Sphère de M. Crichton. (Merci à Élise via le groupe Facebook.)
  • Abyss film novélisé par O. Scott Card
  • la série de BD Carthago
  • Le fils de l’eau, de Byeong-mo Gu (Merci à Gwen via le groupe Facebook.)
  • Saumon de Do-hyun Ahn
  • La petite pieuvre qui voulait jouer du piano de Wajdi Mouawad
  • L’Appel de Cthulhu, de Lovecraft

ET SINON …

 

 

LES AUTRES DÉFIS …

#6 : XIIème Siècle : Binôme : Tristan et Iseult et l’adaptation ciné L’Éternel retour / Bande-dessinée sur l’enfance fictionnelle de Genghis Khan: Temudjin : lire une œuvre écrite au XIIème siècle (tiré au sort) ou s’y déroulant /Toutes les infos et les autres participants sur la page du Défi XIIème Siècle.

#5 : Réécriture de contes :
Trois articles sur La Belle et la Bête et ses diverses adaptations, et de nombreuses autres réécritures lus pour le défi sur le page du Défi Réécritures de contes

#4 : Été (un livre dont le mot “été” est dans le titre, ou qui se déroule en été): Binôme : Bonjour Tristesse, de Françoise Sagan et l’adaptation d’Otto Preminger / Toutes les infos et les autres participants sur la page du Défi Été.

#3 : Initiales : L’Enfant de Calabre de Catherine Locandro (Morgana) / Adieu ma Concubine de Lilian Lee + le film (Luciole) : lire une œuvre d’un auteur avec lequel on partage ses initiales. Toutes les infos et les autres participants sur la page du Défi Initiales.

#2 : Jaune : Pickpocket, de Nakamura Fuminori (Morgana) / Portugal, de Pedrosa (La Luciole) : œuvres dont la couverture est Jaune ! Toutes les infos et les autres participants sur la page du Défi Jaune.

#1 : Croatie : Toi, de Zoran Drvenkar (Morgana) et Meilleurs voeux de Mostar, de Frano Petruša (La Luciole) : choisi à partir d’un pays tiré au sort: la Croatie. Toutes les infos et les autres participants sur la page du Défi Croatie

 

Ceux qu’on a faits toutes seules dans notre coin 😀

#1 : Le Professionnel, adapté de Mort d’une bête à la peau fragile : Choisis en fonction d’une musique

#2 : Echafaudage et Il Mostro : à partir du mot “échafaudage” tiré au hasard dans le dictionnaire

#3 : Belek et Les deux Chevaux de Gengis Khan : à partir d’un pays tiré au sort parmi les nationalités qu’on connaît moins en littérature et cinéma, c’est tombé sur la Mongolie 🙂

#4 : 4 binômes : les titres doivent former le nom du mois de Mars